Ptilorrhoa bleu

Ptilorrhoa caerulescens - Blue Jewel-babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cinclosomatidés

  • Genre
    :

    Ptilorrhoa

  • Espèce
    :

    caerulescens

Descripteur

Temminck, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 49 à 61 g
Distribution

Distribution

Description identification

Comme l'indique parfaitement le nom dont il a hérité, ce moyen passereau de l'hémisphère austral a un corps entièrement bleu, excepté le bas de la face, le menton, la gorge et la poitrine qui forment un bel ensemble blanc immaculé. Cette grande bavette claire est entièrement cernée par une épaisse bande noire, qui part des lores, contourne les oreillons et aboutit en haut de l'abdomen qu'elle traverse. Les rémiges sont gris foncé, les primaires ont des bordures extérieures bleuâtres, les secondaires ont des liserés entièrement bleus.
La queue brun terne est nuancée de bleu, surtout sur les rectrices externes.
Les iris affichent une couleur brun sombre tandis que le bec et les pattes sont noirs. La femelle ressemble à son partenaire mais elle est un peu plus petite, avec le blanc de la gorge remontant jusqu'aux yeux. Les juvéniles ressemblent aux femelles mais avec un dessous plus brun.
La race neumanni est identique à la nominale mais le sourcil noir est plus épais formant un sorte de masque sur l'œil. La race nigricrissus est identique, excepté les sous-caudales qui sont partiellement noires. Le sourcil de la femelle est très étroit et blanc.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Ptilorrhoa caerulescens caerulescens (w New Guinea)
  • Ptilorrhoa caerulescens neumanni (nc New Guinea)
  • Ptilorrhoa caerulescens nigricrissus (s New Guinea)

Noms étrangers

  • Blue Jewel-babbler,
  • Zordala azul,
  • Blauflöter,
  • Blauwe Raltimalia,
  • Garrulo splendido azzurro,
  • Blå juveltimalia,
  • Safirvakteltrost,
  • šperkár modrý,
  • kosovec modrý,
  • Blå Juveltimalie,
  • alankoloistotimali,
  • gemma blava,
  • ściółkarz modry,
  • Синий цветной флейтист,
  • Tepus-permata biru,
  • パプアチメドリ,
  • 蓝丽鸫,
  • 藍麗鶇,

Voix chant et cris

Chez les ptilorrhoas bleus, le chant est une longue série de sifflements puissants qui descendent ou qui conservent une hauteur égale. Il se termine par un "chit" fort ou par un "swééit" inarticulé. On peut également entendre une série de notes qui augmentent progressivement en volume : "tsip fish-fish-fish-fish-fish-fish-físh-físh-físh-físh-físh-físh". Le cri d'alarme est composé de notes rudes et rapides : "chôp..ti ti ti ti ti" qui sont répétées à de multiples reprises.

Habitat

Ces ptilorrhoas, appelés aussi flûtistes bleus, habitent les forêts pluviales, les forêts de mousson et les parcelles secondaires voisines parvenues à un bon stade de régénération. Généralement, ils marquent une préférence pour les lieux les plus humides qui vont du niveau de la mer jusqu'à l'altitude de 300 mètres. Au-delà de cette hauteur, ils sont remplacés par les ptilorrhoas à dos roux. Bien que les 2 espèces soient toutes deux endémiques de la grande île de la Nouvelle-Guinée, elles ne cohabitent pratiquement pas.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux sont sédentaires. Les oiseaux bagués sont récupérés au même endroit ou à faible distance de leur lieu de bagage pendant plusieurs années consécutives.

Alimentationmode et régime

Les ptilorrhoas bleus consomment principalement des insectes qu'ils trouvent à terre ou à une très faible hauteur au-dessus du sol. Ils utilisent leur bec au culmen légèrement recourbé pour retourner la litière de feuilles et fouiller dans les crevasses. Quand ils se restaurent, ils agitent les ailes de façon rapide, sans doute pour débusquer et faire fuir les insectes.

Reproduction nidification

Les nids et les pontes sont aperçus principalement à la mi-septembre et à la fin décembre. Les juvéniles sur le point de s'envoler sont aperçus à la mi-octobre et à la mi-novembre, ce qui indique que la reproduction se déroule surtout au milieu de la saison sèche et au début de la saison humide.
Les ptilorrhoas bleus sont territoriaux, ils installent leur nid en forme de coupe profonde sur le sol, entre les racines maîtresses qui sont situées à la base du tronc d'un grand arbre. La structure est construite principalement avec des feuilles mortes et des frondes de palmiers. La ponte comporte 2 œufs de couleur brun clair avec des fines taches et des stries grises ainsi qu'une bande sombre sur l'extrémité la plus large de la coquille. Les œufs mesurent en moyenne 24 millimètres sur 19. Pour l'instant, il n'y a aucun renseignement disponible sur la durée d'incubation et la longueur du séjour des jeunes au nid. Grâce au bagage de certains oiseaux, on est arrivé à déterminer que l'espérance de vie maximum est de 5 ans et 7 mois chez cette espèce.

Distribution

Les ptilorrhoas bleus sont originaires de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ceci est particulièrement flagrant sur une carte géographique de répartition, ces oiseaux sont localisés dans les régions basses humides et dans les collines qui sont délaissées par les ptilorrhoas à dos roux. On les trouve donc principalement dans les plaines alluviales de la Sepik et le long du littoral Nordainsi que dans les plaines inondables de la Fly au sud de l'île. Sur ce territoire relativement vaste (427 000 kilomètres carrés), on trouve les trois sous-espèces suivantes :
P. c. caerulescens - îles de la Papouasie Occidentale (Salawati, Misool) et nord-ouest de la Nouvelle-Guinée (de la presqu'île de Vogelkop vers l'est jusqu'à la rivière Wanggar et la baie de l'Etna).
P. c. neumanni - nord de la Nouvelle-Guinée, de la Rivière Mamberamo jusqu'à la baie de l'Astrolabe.
P. c. nigricrissus - sud de la Nouvelle-Guinée, de la rivière Wanggar jusqu'à la baie de Milne.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le ptilorrhoas bleus sont généralement communs. Dans le sud-est de la Nouvelle-Guinée, les densités sont évaluées à 18 oiseaux pour 10 hectares. L'espèce est considérée comme de préoccupation moindre.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Ptilorrhoa bleuFiche créée le 27/01/2016 par
publiée le - modifiée le 27-01-2016
© 1996-2021 Oiseaux.net