Roitelet huppé

Regulus regulus - Goldcrest

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Régulidés

  • Genre
    :

    Regulus

  • Espèce
    :

    regulus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 9 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5 à 7 g
Longévité

7 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Régulidés sont de tout petits passereaux insectivores de l'hémisphère nord. La famille ne comprend qu'un genre, le genre Regulus, et 6 espèces dont 2 en Europe. Leur corps est très petit, compact, tandis que la tête paraît grosse en proportion. Leur plumage est dans les nuances de vert ... lire la suite

Description identification

Roitelet huppé
adulte
Roitelet huppé
adulte plum. nuptial

Le Roitelet huppé est, avec son congénère "triple bandeau", l'un des deux plus petits oiseaux d'Europe. Ils ne pèsent que 5 à 5,5 grammes. Au premier abord, ce sont de minuscules oiseaux d'aspect vert. Pour les distinguer, il y a le chant, c'est le plus facile, mais ce n'est valable qu'au printemps. Autrement, il faut regarder la tête. La différence la plus visible est sur le côté. Le "triple bandeau" a un bandeau noir sur l'oeil, très visible sur fond blanc, tandis que le Roitelet huppé n'en a pas. L'œil sombre cerclé de blanchâtre lui donne un air "étonné".
Comme chez l'autre, La calotte porte trois bandes longitudinales, une médiane, large, orange ou jaune entourée de deux noires. C'est à ce niveau que se situe le petit dimorphisme sexuel. La bande médiane est jaune-orange chez le mâle, jaune-citron chez la femelle. Ces plumes colorées peuvent se hérisser en une courte huppe quand l'oiseau est excité ou inquiet. Les côtés de la tête et la nuque sont nuancés de gris. Le bec est noir, fin et pointu.
Le manteau et les couvertures alaires sont vert-olive. Les ailes larges et arrondies présentent deux barres alaires blanches. Les rémiges et les rectrices foncées sont liserées de vert, les premières barrées de noir à leur base. Les tertiaires sont terminées de blanc. Les parties inférieures sont beige à chamois clair. Les pattes et les doigts sont brun clair. Le Roitelet huppé a des doigts forts afin de pouvoir agripper les rameaux de conifères hérissés d'aiguilles.
Le juvénile est semblable aux adultes, mais sans les bandes de la calotte qui n'apparaîtront qu'à la mue post-juvénile suivante, ce qui lui donne une face encore plus "ouverte" que celle de l'adulte.

Indications subspécifiques 14 sous-espèces

  • Regulus regulus regulus (Europe and w Siberia)
  • Regulus regulus teneriffae (La Gomera and Tenerife. wc Canary Is..)
  • Regulus regulus ellenthalerae (La Palma and El Hierro. w Canary Is..)
  • Regulus regulus azoricus (São Miguel. e Azores.)
  • Regulus regulus sanctaemariae (Santa Maria. se Azores.)
  • Regulus regulus inermis (w and c Azores)
  • Regulus regulus buturlini (Crimea, Asia Minor and the Caucasus area)
  • Regulus regulus hyrcanus (se Azerbaijan and n Iran)
  • Regulus regulus coatsi (sc Siberia)
  • Regulus regulus tristis (Tien Shan Mts.. c Asia.)
  • Regulus regulus himalayensis (e Afghanistan to w Himalayas)
  • Regulus regulus sikkimensis (e Himalayas to nc China)
  • Regulus regulus yunnanensis (c and sc China, ne Myanmar)
  • Regulus regulus japonensis (se Siberia, ne China, Korea and Japan)

Noms étrangers

  • Goldcrest,
  • Reyezuelo sencillo,
  • Estrelinha-de-poupa,
  • Wintergoldhähnchen,
  • Sárgafejű királyka,
  • Goudhaan,
  • Regolo eurasiatico,
  • Kungsfågel,
  • Fuglekonge,
  • králik zlatohlavý,
  • králíček obecný,
  • Fuglekonge,
  • hippiäinen,
  • reietó eurasiàtic,
  • Glókollur,
  • mysikrólik (zwyczajny),
  • zeltgalvītis,
  • rumenoglavi kraljiček,
  • Желтоголовый королёк,
  • キクイタダキ,
  • 戴菊,
  • 戴菊,

Voix chant et cris

Roitelet huppé
1ère année

Le cri est un "sit" très aigu, très incisif, souvent répété. Sa fréquence très élevée peut être inaudible pour certaines oreilles. C'est avant tout un cri de contact. Le chant, long de quelques secondes, consiste en la répétitions de syllabes identiques telles que "psisisipsisisipsisisipsisisi..." et se termine par un motif variable comme "srititui". Il est variable d'un individu à l'autre.

Habitat

Roitelet huppé
adulte

Le Roitelet huppé se reproduit dans les forêts de conifères et mixtes, secondairement dans les grands jardins et parcs plantés de conifères. En dehors de la saison de reproduction, en migration surtout, il fréquente aussi les feuillus, les broussailles, les haies, etc.. Sur les îles de l'Atlantique, il est résident dans la laurisylve d'altitude.

Comportement traits de caractère

Roitelet huppé
adulte plum. nuptial

Le Roitelet huppé est un oiseau très petit mais hyperactif. Il est toujours en train de voleter dans et autour de la canopée, toujours en train de bouger en inspectant les rameaux verts.

Roitelet huppé
adulte
Il présente des mouvements nerveux des ailes quand il est actif. Caché dans les conifères denses, il signale sa présence par son cri haut-perché.
Les Roitelets huppés sont vulnérables pendant les hivers très froids. Si les hivers sont doux, la mortalité est moindre et les oiseaux plus nombreux à se reproduire l'année suivante. L'hiver, ces oiseaux se nourrissent toute la journée et passent la nuit ensemble, serrés les uns contre les autres dans la végétation dense. On est quand même étonné de voir de si petits oiseaux passer l'hiver aussi haut en latitude. C'est la preuve qu'ils trouvent leur pitance là où un œil humain ne voit rien.

Vol

Roitelet huppé
adulte

Le Roitelet huppé peut voler facilement dans la végétation dense, et voleter pour trouver ses proies grâce à ses larges ailes arrondies.

Alimentationmode et régime

Roitelet huppé
adulte

Le Roitelet huppé est un insectivore exclusif. Il recherche surtout les proies de petite à très petite taille comme les collemboles, les pucerons, les petits papillons nocturnes.

Roitelet huppé
adulte
Il chasse avant tout dans le feuillage des conifères mais élargit en migration et en hiver le spectre des habitats qu'il fréquente. Il sait trouver à la mauvaise saison les formes de résistance des insectes. Il se suspend souvent la tête en bas pour les repérer ou volète pour attraper des insectes au dos des feuilles. Il est alors souvent en petits groupes mobiles.

Reproduction nidification

Roitelet huppé
adulte

La parade nuptiale commence fin avril ou début mai. Les mâles sédentaires chantent pour établir leur territoire et attirer les femelles.

Le mâle expose et hérisse sa huppe orange vif devant sa partenaire.
Le nid du Roitelet huppé est en forme de hamac. Il est construit par les deux parents mais surtout par le mâle au bout d'une branche de conifère, relativement haut, souvent à plus de 10 mètres au-dessus du sol. Cela peut lui prendre presque trois semaines de travail. Le nid comprend trois parties distinctes. La partie extérieure est faite de mousses et lichens attachés avec de la toile d'araignée, et bien accrochée aux rameaux fins. La partie médiane est faite avec de la mousse, et l'intérieur est tapissé de poils et de plumes. Le nid est presque sphérique avec une entrée étroite près du sommet. Il est situé
La femelle dépose 9 à 12 œufs lisses et clairs, avec peu de marques, à raison d'un par jour. L'incubation dure environ 16 jours et démarre avant que tous les œufs soient pondus. La femelle incube, couve et prend soin des poussins pendant les premiers jours. Elle est nourrie au nid par le mâle, et les deux adultes nourrissent les jeunes qui quittent le nid à l'âge de 17 à 22 jours.

Distribution

Roitelet huppé
adulte

Le Roitelet huppé est distribué sur toute l'Eurasie, avec cependant une discontinuité au niveau de la Chine, et sur certaines îles de l'Océan Atlantique. Sur le continent, il est lié aux forêts conifériennes des latitudes tempérée et boréale. 15 sous-espèces sont décrites. La ssp type décrite plus haut occupe l'Europe et la Sibérie occidentale. 5 ssp sont endémiques de deux archipels de Macaronésie, 2 aux Canaries et 3 aux Açores. La ssp "buturlini" est en Asie mineure et dans la région du Caucase. "hyrcanus" est au sud de la Mer Caspienne. Les dernières sont en Asie de l'Est.
L'espèce est sédentaire ou migratrice partielle. Les oiseaux du nord de la Scandinavie et du nord sibérien sont migrateurs.

Menaces - protection

Roitelet huppé
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'aire de répartition du Roitelet huppé est immense et de ce fait, l'espèce n'est pas menacée. Elle est quand même signalée en déclin par BirdLife. Il peut avoir à souffrir d'hivers très rigoureux, plus rares de nos jours.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Roitelet huppéFiche créée le 07/11/2002 par
partiellement réécrite le 08/03/2017 par
publiée le - modifiée le 29-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net