Rousserolle du Cap-Vert

Acrocephalus brevipennis - Cape Verde Warbler

Rousserolle du Cap-Vert
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Acrocephalidés

  • Genre
    :

    Acrocephalus

  • Espèce
    :

    brevipennis

Descripteur

Keulemans, 1866

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 17 g
Distribution

Distribution

Description identification

Rousserolle du Cap-Vert
adulte

L'oiseau est assez différent de nos rousserolles européennes. Par l'allure et le comportement, il fait plutôt penser à une hypolais. La taille paraît légèrement supérieure à celle d'une effarvatte, mais sans comparaison directe, elle n'est pas facile à apprécier. La projection primaire est très courte, avec 6 primaires visibles seulement, ces dernières bordées d'un liseré clair terminal. Ce caractère, allié aux sous-caudales très courtes pour une rousserolle, donne une impression de queue longue, d'autant plus que cette dernière est peu arrondie à son extrémité. Chez l'adulte, le plumage des parties supérieures est d'un brun-gris terne, assez uniforme. Le dessous est blanc sale, nuancé de gris-beige. Les sous-caudales sont blanches. L'ensemble du plumage apparaît "froid". La tête présente un court sourcil blanc en avant de l'œil, en contraste avec le bord assombri de la calotte. Mais comme le trait loral est peu apparent, la face est peu marquée. Le cou paraît long, mais sous certaines attitudes seulement. Le bec est jaune avec le culmen sombre. Les pattes sont gris bleuté. Comme chez tous les Acrocephalus, le plumage juvénile est réputé plus chaud, plus roux, dessus, et avec une nuance jaunâtre dessous.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cape Verde Warbler,
  • Carricero de Cabo Verde,
  • Chota-de-cana,
  • Kapverdenrohrsänger,
  • zöld-foki nádiposzáta,
  • Kaapverdische Rietzanger,
  • Cannaiola di Capo Verde,
  • Kap Verdesångare,
  • Kappverdesanger,
  • trsteniarik krátkokrídly,
  • rákosník kapverdský,
  • Kap Verde-rørsanger,
  • kapverdenkerttunen,
  • boscarla de Cap Verd,
  • Kjarrsöngvari,
  • trzciniak wyspowy,
  • Kaboverdes ķauķis,
  • zelenortska trstnica,
  • Короткопёрая камышовка,
  • ケープベルデアシナガヨシキリ,
  • 蔗地苇莺,
  • 甘蔗葦鶯,

Voix chant et cris

Le chant est donné comme hautement variable. Il est bien différent de celui de nos rousserolles européennes. Il est profond et comporte des motifs roulés qui font penser au rossignol. Une tonalité d'amphibien est également évoquée. Le cri le plus fréquent est un "ouac" ou "touic", simple ou dissyllabique, de tonalité basse et un peu rauque. Il est très typique mais ne porte pas loin. On note aussi un "churrr" coassant.

Habitat

Elle a une prédilection pour les milieux verdoyants et humides possédant une strate arbustive et arborescente basse plus ou moins dense, entrecoupée de milieux dégagés, herbacés ou même parfois à sol nu. Sur Santiago, son bastion actuel, on la trouve au cœur de l'île, depuis les fonds de vallées à basse altitude jusqu'aux vallons de montagne au delà de 1 000 m. En fond de vallée, elle est à chercher dans la végétation luxuriante des rives des cours d'eau, sur les marges des parcelles cultivées, bananeraies, plantations de canne à sucre. Ce milieu est souvent exubérant et difficilement pénétrable, ce qui complique sa recherche. La présence de la grande canne, Arundo donax, est appréciée, mais pas indispensable. Sur pente, l'habitat peut être plus ouvert sur sol moins profond. En altitude, elle occupe le "maquis" que l'on trouve dans les vallons, en sous-étage de la forêt claire d'eucalyptus, là où la nébulosité est forte, par exemple à plus de 1 200 m à proximité immédiate du relais hertzien du Monte Chota.

Comportement traits de caractère

En bon Acrocephalus, l'espèce est attirée par l'eau qui est une composante fréquente de son habitat. On peut la voir chercher sa nourriture au bord de l'eau comme une effarvatte. Elle s'aventure même jusque sur des éléments flottants comme le ferait un Pouillot véloce. Mais la plupart du temps, ses évolutions dans la végétation dense, herbacée comme ligneuse, échappent à l'observation. Mais si l'on connaît sa voix, on la repère bien dans son fouillis végétal. Comme dit plus haut, elle évoque aussi une hypolais à sa façon d'explorer tranquillement les arbustes ou les arbres. Elle n'est pas farouche. A l'occasion, elle apparaît à découvert et c'est le moment d'en profiter pour bien l'observer ou la photographier. Quand elle construit ou nourrit, elle n'hésite pas à franchir à découvert d'un coup d'aile une vingtaine de mètres d'un vol bas et direct.

Vol

Ses ailes courtes ne lui permettent pas de voler sur de longues distances et elle est parfaitement sédentaire. En revanche, elles lui sont très utiles pour évoluer dans la végétation dense de son habitat. Quand elle vole d'un perchoir à l'autre, elle se pose à l'issue d'un court vol plané, un peu à la façon d'une hypolaïs.

Alimentationmode et régime

L'espèce est réputée insectivore. Elle a été observée chassant au voisinage de l'eau. Cet élément joue visiblement un rôle important dans sa recherche de nourriture.

Reproduction nidification

L'espèce se reproduit en fin d'été et en automne, mais le calendrier peut être modulé par le régime des pluies. Elle peut débuter dès juillet et s'étaler jusqu'en mars, laissant alors la place à une éventuelle seconde ponte lorsque le milieu s'y prête. Le nid est construit dans de grandes herbacées comme la canne introduite, Arundo donax, mais également et surtout dans des ligneux à une hauteur pouvant dépasser 10 mètres. Le nid est gros pour la taille de l'oiseau, conique et comme tissé. Il évoque celui du loriot. Des pontes de 2-3 œufs ont été notées.

Distribution

La rousserolle du Cap-Vert est une des six espèces endémiques de l'archipel. Elle est présente essentiellement sur l'île de Santiago avec une population estimée à quelque 500 couples. Une petite population d'une vingtaine de couples a été redécouverte en février 1998 sur Sao Nicolau après 74 ans d'incertitude.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Sur Santiago, l'espèce est largement répartie et occupe tous les milieux adéquats. Elle n'y semble pas menacée dans l'immédiat. Cependant, sa situation d'endémique insulaire pourrait la fragiliser en cas de modification de son environnement (changements climatiques, développement et amélioration des exploitations agricoles). En revanche sur Sao Nicolau, son statut est forcément plus précaire. Cependant, un suivi effectué quelques années après la redécouverte a montré l'apparente stabilité de cette petite population. Néanmoins, il conviendrait d'anticiper un éventuel futur déclin en développant le système d'irrigation et en favorisant la plantation d'arbres fruitiers et de cannes.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Rousserolle du Cap-VertFiche créée le 17/08/2014 par
publiée le - modifiée le 02-10-2016
© 1996-2020 Oiseaux.net