Tarin des aulnes

Spinus spinus - Eurasian Siskin

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Spinus

  • Espèce
    :

    spinus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 à 14 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. nuptial
Tarin des aulnes
♀ adulte

Le Tarin des aulnes est un petit fringille de taille inférieure à celle du chardonneret. C'est un oiseau du nord de l'Europe et des montagnes du sud, hivernant commun en France.
Le mâle adulte nuptial se reconnaît d'abord au jaune qui est partout dans son plumage, mais pas de façon uniforme. Ce jaune est particulièrement vif sur les côtés de la tête, les couvertures alaires, le croupion et la queue. Les parties inférieures sont bien jaunes aussi, et diversement striées de noirâtre suivant les individus. Certains sont bien striés sur les flancs, d'autres pas du tout, peut-être en rapport avec l'âge. Le manteau lui est plutôt olive. En vue de face, on note la calotte, le front, les lores et le menton noirs, caractère sexuel secondaire. Le bec est couleur corne, bien conique et pointu. Les pattes sont rosâtres à brunâtres.
La femelle adulte est sensiblement différente. Tout d'abord, elle n'a pas de noir à la tête. Ensuite, bien qu'ayant le même patron de plumage, elle est bien moins jaune que le mâle, plus pâle. Le jaune le plus vif est sur le croupion. Elle est bien striée de noirâtre sur la calotte, le manteau et toutes les parties inférieures. Parties nues comme le mâle.
Le juvénile est encore moins coloré et plus strié que la femelle. Le jaune n'est présent que sur les ailes (liserés des rémiges) et sur la queue. Le manteau est chamois strié de noirâtre. Les extrémités roussâtres des moyennes et grandes couvertures forment deux barres alaires bien visibles. Le bec est plus sombre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eurasian Siskin,
  • Jilguero lúgano,
  • lugre,
  • Erlenzeisig,
  • csíz,
  • Sijs,
  • Lucherino,
  • grönsiska,
  • Grønnsisik,
  • stehlík čížik,
  • čížek lesní,
  • Grønsisken,
  • vihervarpunen,
  • lluer eurasiàtic,
  • Barrfinka,
  • czyż (zwyczajny),
  • ķivulis,
  • čižek,
  • Чиж,
  • マヒワ,
  • 黄雀,
  • 黃雀,

Voix chant et cris

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. nuptial

Le cri est typique mais difficile à transcrire. Il comporte un "tuui" ou "tsuui" ou même "tsiiu" suivi de quelques notes basses, sèches et précipitées "tche tche tche". Ce sont surtout ces dernières qui sont typiques. Elles font un peu penser à leur équivalent chez les sizerins. Le "tuui" seul est un cri de contact.
Le chant est un babil typiquement fringille, élaboré mais intranscriptible, et quand tous les mâles d'une troupe posée dans un arbre se mettent à chanter, cela donne un concert sonore plutôt mélodieux.

Habitat

Tarin des aulnes
♂ adulte

J'évoquerai seulement la situation dans l'ouest du continent eurasiatique. Le Tarin des aulnes est un habitué des forêts de conifères boréales ainsi que d'altitude.

Dans le nord de l'aire, il est en plaine tandis que dans le sud, c'est un montagnard. Il se plait en pessière et habite aussi les sapinières, pinèdes et mélézin. Il est également en feuillus, par exemple sur substrat humide, en aulnaie et bétulaie.
À la mauvaise saison, il mérite bien son nom spécifique car les troupes d'hivernants fréquentent assidûment les aulnes dont il apprécie beaucoup les graines, petites mais nombreuses et facilement accessibles. Les bouleaux l'attirent également, beaucoup moins les graines d'herbacées. Pour les populations orientales, les Casuarina jouent le rôle de nos aulnes.

Comportement traits de caractère

Tarin des aulnes
♂ adulte

Plusieurs éléments attirent l'attention sur cette espèce, tout d'abord son petit cri typique, puis le plumage jaune du mâle, son habitude à se rassembler en groupes compacts et sa fréquentation des aulnaies.

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. nuptial
de ces points sont évoqués plus haut.
Voyons simplement ici le fort grégarisme de l'espèce qui se traduit par la formation de groupes dans lesquels les individus sont proches les uns des autres, que ce soit au vol ou au posé. C'est d'ailleurs ce qui permet de le reconnaître lors d'un suivi de migration par exemple. Ajouté à cela le vol de petit fringille bien onduleux, un peu bondissant. Les groupes sont forts d'une à quelques dizaines d'oiseaux !
Sur les lieux d'alimentation, le tarin est souvent accompagné d'autres fringilles comme le Sizerin flammé, le Chardonneret élégant ou le Verdier d'Europe. C'est un acrobate qui n'hésite pas à se retourner dos vers le bas pour atteindre quelques graines à l'extrémité d'un rameau fructifère.
Le Tarin des aulnes est si discret pendant la période de reproduction qu'une vieille légende germanique dit que cet oiseau cache dans son nid une pierre magique qui le rend invisible.

Vol

Tarin des aulnes
♀ adulte plum. nuptial

Le vol du tarin est un vol typique de fringille, onduleux. Il n'a pas la lourdeur de celui du pinson et la petite taille de l'oiseau rend son vol un peu bondissant. Ses grandes ailes sont mises à profit par les migrateurs du nord de l'aire qui ont de nombreux km à parcourir.
Le vol nuptial est un vol rapide aux battements particuliers, comme mécanique, les ailes tenues rigides.

Alimentationmode et régime

Tarin des aulnes
♂ adulte

Le tarin est essentiellement granivore. En Europe en saison hivernale, on connaît sa forte dépendance des aulnes et de leurs nombreuses petites graines.

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. nuptial
la belle saison, le régime est beaucoup plus large et inclut les graines de nombreuses espèces de ligneux et d'herbacées dont la liste serait fastidieuse. Il se comporte donc de ce point de vue comme les autres fringilles. En plus des graines, il consomme aussi des bourgeons, de petits fruits et une part d'invertébrés, insectes et leurs larves, araignées, petits vers,... Il peut venir à la mangeoire l'hiver, y compris pour des graines de tournesol.

Reproduction nidification

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. nuptial

La saison de reproduction s'étale de fin février à août. Le tarin est monogame et niche isolément ou en petites colonies lâches dans les forêts favorables.

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. internuptial
Le mâle parade au-dessus du territoire du futur nid d'un vol rapide ailes rigides en chantant. Il parade aussi devant la femelle, ailes basses, la calotte noire hérissée et les plumes jaunes du croupion redressées.
La femelle construit le nid haut dans un conifère, souvent à une 20ne de mètres de hauteur, contre un tronc ou à l'extrémité d'une branche. Le mâle lui apporte quelques matériaux. Le nid est fait de brindilles, de fibres végétales, de radicelles, d'herbes, de mousses et de lichens et la coupe est tapissée de poils et de plumes, bien soignée et chaude. La femelle pond 3 à 5 œufs de couleur blanc bleuté légèrement tachetés de roux qu'elle couvera seule pendant 12 à 13 jours. Les deux adultes se chargent du nourrissage des jeunes au nid sur une période d'environ 14 jours.
Le succès reproducteur est très dépendant de la fructification des conifères du site de nidification. Une bonne fructification est un gage de succès reproducteur et inversement. L'écureuil est un prédateur occasionnel des œufs et des jeunes.

Distribution

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. internuptial

L'aire de nidification du Tarin des aulnes est scindée en deux. À l'ouest, une population de plaine occupe le nord de l'Europe et l'ouest de la Russie jusqu'au nord de la Mongolie environ et une population méridionale les forêts de conifères des montagnes d'Europe du Sud. La majorité des tarins de Fenno-Scandie et de Russie sont migrateurs et viennent hiverner en Europe tempérée d'Ouest et du Sud, en Asie mineure et un peu au Maghreb. Une population "caucasienne" est sédentaire.
A l'est, une population occupe le sud-est russe, l'extrême nord-est de la Chine et l'Île de Sakhaline. Les oiseaux sont tous migrateurs et vont hiverner au Japon, dans la péninsule coréenne et dans l'est de la Chine.

Menaces - protection

Tarin des aulnes
♂ adulte plum. internuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est commune et non menacée. Elle est donnée en expansion dans plusieurs pays européen. Si problème il y a, ce ne peut être que dans les noyaux de peuplement méridionaux du fait des étés très chauds et secs observés ces dernières années.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tarin des aulnesFiche créée le 24/11/2020 par
publiée le - modifiée le 24-11-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net