Tisserin gendarme

Ploceus cucullatus - Village Weaver

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Ploceus

  • Espèce
    :

    cucullatus

Descripteur

Müller, PLS, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 26 à 45 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Plocéidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au bec plutôt épais et au plumage souvent coloré, originaires d'Afrique, d'Asie tropicale ou des îles de l'Océan indien. La couleur jaune du plumage est la plus fréquente, associée ou non au noir ou une autre couleur. Viennent... lire la suite

Description identification

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial
Tisserin gendarme
♀ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme est un grand tisserin muni d'un bec fort. En période de reproduction, le dimorphisme sexuel est bien marqué.
Le mâle nuptial est remarquable par ses couleurs, qui varient suivant les sous-espèces. Le mâle de la ssp type cucullatus est plus sombre que les autres. Il a la tête couverte d'un capuchon, noir sur la face et les côtés, et châtain sur la nuque. Le noir de la gorge descend en pointe sur le haut de la poitrine tandis que le châtain de la nuque esquisse un collier sous le capuchon. Le fort bec noir se fond dans la face noire. L'iris de l'œil est rouge vif.
Sur les parties supérieures très contrastées se mêlent le jaune et le noir en proportions égales. Les ailes et la queue, assez courtes, sont d'un brun vert-olive avec des liserés jaunes aux pennes. Les pattes sont roses.
Les parties inférieures sont d'un jaune plus ou moins lavé de châtain. Le plus souvent, c'est le haut de la poitrine, au contact de la cravate noire, et les flancs, qui sont les plus colorés. Le ventre et les sous-caudales peuvent être jaune d'or. Certains mâles très marqués ont le dessous du corps entièrement d'un châtain-orange prononcé.
Les mâles des autres sous-espèces se reconnaissent à l'aspect de la tête. Chez le mâle abyssinicus de la corne de l'Afrique, le châtain est beaucoup plus discret. Chez nigriceps, du centre-est, la nuque est jaune. Chez collaris, du centre-ouest, la nuque est noire, ce qui fait que le capuchon est tout noir et contraste bien avec le jaune du reste du corps. Enfin, chez spilonotus du sud du continent, calotte et nuque sont jaunes et la nuance châtain est inexistante. Le mâle non nicheur ressemble à la femelle, excepté le mâle "collaris" qui n'a pas de plumage inter-nuptial.
La femelle nuptiale, plus petite que le mâle, a un plumage beaucoup plus pâle et beaucoup moins contrasté. Le dessus et les côtés de la tête sont olive avec un sourcil jaune intercalé. Le bec est bicolore, avec la mandibule supérieure noirâtre et l'inférieure grise à base corne. L'iris est rouge.
Les parties supérieures sont d'un gris-brun assez froid, nuancé d'olive et tacheté de sombre. Les ailes sont brun-olive sombre avec des liserés jaunâtres aux rémiges et aux couvertures, la queue est olive.
Les parties inférieures sont jaunes, souvent jaune franc au niveau de la gorge et du haut de la poitrine et moins jaunes plus loin, parfois blanchâtres nuancées de jaune, avec des variations soit individuelles, soit liées à la sous-espèce. Les pattes sont roses. Certaines femelles peuvent avoir des plumes "de type mâle" dispersées dans le plumage.
La femelle inter-nuptiale est moins jaune dessous. La poitrine et les flancs sont gris-beige, le ventre et les sous-caudales blancs.
Le juvénile ressemble à la femelle, mais son bec est clair et son iris brun. L'immature est intermédiaire entre le juvénile et l'adulte de son sexe.

Indications subspécifiques 8 sous-espèces

  • Ploceus cucullatus cucullatus (Mauritania, Senegal and Gambia to s Chad and Cameroon, Bioko I.)
  • Ploceus cucullatus abyssinicus (n Sudan, Eritrea and Ethiopia)
  • Ploceus cucullatus bohndorffi (s Sudan, n DRCongo, Uganda, w Kenya and nw Tanzania)
  • Ploceus cucullatus frobenii (s and se DRCongo)
  • Ploceus cucullatus collaris (Gabon, w DRCongo and Angola)
  • Ploceus cucullatus graueri (e DRCongo, Rwanda and w Tanzania)
  • Ploceus cucullatus nigriceps (s Somalia and e Kenya through e and s Tanzania to se DRCongo, s Angola and ne Namibia, w Zimbabwe, e Zambia and c Mozambique)
  • Ploceus cucullatus spilonotus (se Botswana, e South Africa and s Mozambique)

Noms étrangers

  • Village Weaver,
  • Tejedor común,
  • Tecelão-malhado,
  • Dorfweber,
  • málinkó-szövőmadár,
  • Grote Textorwever,
  • Tessitore dei villaggi,
  • Byvävare,
  • Landsbyvever,
  • pletiarka dedinská,
  • snovač zahradní,
  • Stor Maskevæver,
  • kyläkutoja,
  • Bontrugwewer,
  • teixidor urbà,
  • Uxavefari,
  • wikłacz zmienny,
  • vaški tkalec,
  • Большой масковый ткач,
  • ズグロウロコハタオリ,
  • 黑头织巢鸟,
  • 黑頭群棲織布鳥,

Voix chant et cris

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme est très vocal, en particulier au sein des colonies. La littérature mentionne une 20e de cris différents pour les différentes phases du biorythme. L'appel est un "tchip" ou "tjip" qui rappelle un cri de moineau. Le chant est une succession de phrases qui commencent par un babil fait de notes liquides de fringille agréables à l'oreille et se terminent par des sifflements étirés, grinçants ou grésillants, "tchit-tchit-tchit-t-t-t-t-shirrrrzzzrrrerrr".

Habitat

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme est éclectique quant à l'habitat occupé. On le trouve aussi bien en milieu "sauvage", savane arborée, clairières forestières, forêts riveraines, zones humides, qu'en milieu anthropisé, cultures et habitat rural avec jardins. Il est absent de la forêt dense comme des zones arides. La présence de grands arbres est nécessaire pour la nidification, mais en zone humide, de grands hélophytes de type "roseaux" peuvent supporter le nid.

Comportement traits de caractère

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme est un oiseau très grégaire en tous temps. Il recherche sa nourriture en groupes dans des sites dédiés.

Tisserin gendarme
adulte plum. nuptial
Il se reproduit en colonies populeuses. En fonction du biotope, une colonie peut s'établir sur un ou plusieurs arbres proches les uns des autres. Chaque arbre peut compter jusqu'à 200 individus avec bien souvent plus de femelles que de mâles, d'où la polygamie fréquente chez les mâles de l'espèce. La colonie est très active et très bruyante. Les mâles passent leurs journées à faire d'incessants allers et retours pour se fournir en matériaux de construction. Une colonie possède son propre site d'approvisionnement qui est d'habitude une zone boisée avec palmiers, bananiers, sorghos, acacias. Le mâle construit le nid et séduit la femelle en paradant à l'entrée de celui-ci.
En dehors de la saison de reproduction, les oiseaux, éventuellement originaires de plusieurs colonies, se regroupent en dortoirs éloignés des habitations humaines.
Ils sont considérés comme des ravageurs de cultures, mais dans le même temps, ils se nourrissent de nombreux insectes qui eux-mêmes peuvent être des ravageurs. La balance pourrait quand même être en sa faveur.

Vol

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

Le vol du Tisserin gendarme est rapide et direct.

Alimentationmode et régime

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme se nourrit en groupes au sol ou dans la végétation. Le régime est mixte. Un suivi en Ouganda a montré qu'il se composait de 80 % d'items végétaux et de 20 % d'items animaux.

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial
Il consomme des graines très diverses, dont des céréales, des fruits de toutes sortes dont il prélève la partie charnue, par exemple les fruits de Ficus. C'est également un amateur du nectar d'espèces végétales très diverses (Bombax, Aloe,...). La part animale comporte toutes sortes d'invertébrés, surtout des insectes comme des coléoptères, des fourmis, des termites, des orthoptères, etc.

Reproduction nidification

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial

La période de nidification dépend de la saison des pluies dans la zone considérée. À ce moment, le Tisserin gendarme est volontiers anthropophile, d'où son nom anglais de Village Weaver. Au mâle revient la construction du nid. Il le tisse à l'aide de son bec. Les palmiers et bananiers sont sa principale source de matériaux. Le mâle déchire les feuilles vertes avec son bec pour en faire des lanières. Il peut en fonction du site de nidification utiliser d'autres éléments végétaux.
Le nid est sphérique. Il est suspendu par un ou deux points d'accroche au bout d'une branche dénudée, ce qui augmente sa visibilité, donc celle de la colonie.

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial
Il est muni d'une ouverture orientée vers le bas à l'extrémité d'un très petit tunnel qui permet d'entrer dans la chambre intérieure. Celle-ci est garnie de feuilles beaucoup plus petites comme de jeunes feuilles d'acacias ou de tamariniers.
Le mâle alterne des séquences de construction et de parade. Accroché par les pattes à l'entrée du nid, il effectue des mouvements latéraux des ailes tout en gazouillant. Il peut dans sa saison construire une 20e de nids. Il peut aussi démonter un nid, jugé inadapté, trop vieux ou mal placé ; il le détricote en coupant avec son bec les fibres qui le suspendent à la branche.
La femelle pond 2 à 4 œufs unis ou tachetés qu'elle couve seule durant 9 à 14 jours. Les oisillons sont nourris surtout par la femelle. La contribution du mâle est variable suivant les régions et la position temporelle de la nichée. Leur régime est exclusivement insectivore les 4 premiers jours, puis il inclut des graines. Les pics d'activité pour la recherche de nourriture se situent tôt le matin et tard le soir.
Comme pour la recherche de matériaux, chaque colonie possède le même site de gagnage rarement éloigné du site du nidification.
Une fois la première reproduction engagée, le mâle peut séduire une seconde femelle et construire un second nid. Un 3e pourra suivre, voire un 4e, en fonction du contexte de la colonie.

Distribution

Tisserin gendarme
♀ adulte plum. nuptial

Le Tisserin gendarme occupe toute l'Afrique sub-saharienne, à l'exception majeure d'une vaste zone couvrant la Namibie, le Botswana et les deux tiers de l'Afrique du Sud. Il a été introduit (ssp type) autour de la mer des Caraïbes (Haïti, République dominicaine, Porto Rico, Martinique, Venezuela), mais aussi au Portugal, et pour la sous-espèce spilonotus d'Afrique australe, à Maurice et à La Réunion.

Menaces - protection

Tisserin gendarme
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population globale du Tisserin gendarme n'a pas été quantifiée, mais elle n'est probablement pas en déclin ; l'espèce est donnée abondante. Ses facultés d'adaptation facilitent l'augmentation de ses effectifs, surtout dans les zones où il a été introduit. Ravageur de cultures, il a fait l'objet dans ses nouvelles colonies de l'Océan indien et d'Haïti de plusieurs tentatives de régulation qui ont échoué.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tisserin gendarmeFiche créée le 21/10/2015 par
publiée le - modifiée le 05-12-2019
© 1996-2020 Oiseaux.net