Troglodyte brun

Cinnycerthia peruana - Peruvian Wren

Troglodyte brun
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Cinnycerthia

  • Espèce
    :

    peruana

Descripteur

Cabanis, 1873

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Troglodyte brun
juvénile
Troglodyte brun
juvénile

Mis à part le troglodyte fauve et le troglodyte olivâtre desquels il a été récemment séparé, cet oiseau ne ressemble à aucune autre espèce de troglodyte. Si on veut chercher d'autres espèces avec lesquelles il pourrait être confondu, il faut aller chercher dans d'autres familles, plus particulièrement dans celle des Furnariidés où le synallaxe roux présente un plumage assez analogue. Chez le troglodyte brun, l'adulte possède un capuchon châtain-brun éclatant qui présente moins de nuances rousses sur la nuque et sur le dos. Par contre, le croupion et les couvertures sus-caudales sont plus roussâtres. Les couvertures alaires et les primaires sont châtain brillant, avec une vingtaine d'étroites barres noirâtres qui sont particulièrement évidentes sur l'aile fermée. Les rectrices châtain-brun portent une trentaine de petites barres transversales noires qui s'étalent régulièrement de la base jusqu'à la pointe. Le menton et la gorge présentent une couleur brun-orange, devenant plus sombre et plus terne sur la poitrine, le ventre et les flancs. L'iris est châtain, le bec brun foncé avec une bouche jaunâtre. Les pattes et les pieds sont noirs.
De nombreux oiseaux (en principe, uniquement des adultes) ont un apport plus ou moins important de blanc sur la tête. Chez certains, il ne recouvre qu'une faible partie de la face au-dessus du bec. Chez d'autres, il enduit entièrement les joues et les couvertures auriculaires, remonte jusqu'à la moitié du capuchon et descend jusqu'en bas du menton.
On ne possède pas de description des juvéniles.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Peruvian Wren,
  • Cucarachero Peruano,
  • Sepiazaunkönig,
  • szépia ökörszem,
  • Sepiabruine Winterkoning,
  • Scricciolo del Perù,
  • Perugärdsmyg,
  • Sepiasmett,
  • oriešok peruánsky,
  • střízlík běločelý,
  • Perutågeskovssmutte,
  • seepiapeukaloinen,
  • cargolet del Perú,
  • rudzielczyk prążkowany,
  • Перуанский каштановый крапивник,
  • ヒメアカミソサザイ,
  • 棕褐鹪鹩,
  • 棕褐鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant est un mélange magnifique de sifflements clairs et de trilles somptueux. Certaines phrases rappellent à bien des égards celles du rossignol européen (Luscinia macrorhynchos). C'est probablement le résultat de duos produits par le couple. Le cri est un bavardage rapide et grivois 'ch-d-d-t'. Il est émis souvent en groupe.

Habitat

Les troglodytes bruns fréquentent les forêts humides de montagne, y compris les forêts en cours de régénération et les lisières de zones boisées. On les trouve à des altitudes qui varient de 1500 à 3300 mètres. Ces oiseaux sont endémiques du Pérou. Ils habitent exclusivement les versants des Andes, de la vallée de Marañon au nord jusqu'à Ayacucho au sud.

Comportement traits de caractère

Ce sont des oiseaux grégaires, vivant en groupes d'une douzaine d'individus ou plus et recherchant souvent la compagnie d'autres espèces. Les groupes sont habituellement composés d'un couple, de jeunes immatures et de juvéniles d'âge plus récent. On pense que les subadultes qui appartiennent au groupe jouent le rôle d'assistants pendant la période de nidification. Les plumes blanches qui ornent la tête de certains adultes sont vraisemblablement les marques de leur statut social. Lorsqu'ils recherchent leur nourriture, les troglodytes bruns se tiennent dans la végétation basse ou à terre, fouillant dans les feuillages épais. Ils leur arrive de s'approcher avec curiosité d'un visiteur tranquille, mais ils disparaissent dans la végétation fournie au moindre signe de danger.

Alimentationmode et régime

On n'a pas de renseignement précis. Comme chez les autres troglodytes, son régime est sans doute composé partiellement ou entièrement d'invertébrés.

Reproduction nidification

A ce jour, on n'a trouvé qu'un nid, une sorte de sac en forme de bourse suspendu à un bambou et accroché fermement à lui par de fines racines. L'entrée circulaire, qui mesure 3 cm de diamètre et est entourée de mousse, se situe au bout d'un tunnel qui descend en pente douce. La taille de la structure extérieure est de 20 cm sur 30, avec une hauteur de 15 cm. La chambre de ponte mesure 10 cm sur 10. Le nid est construit principalement avec des petites racines entrelacées avec des morceaux de mousse verte. La partie supérieure du sac est recouverte avec des petites feuilles de bambou. La ponte est constituée généralement de deux oeufs de couleur blanc-crème avec des taches éparses brun rougeâtre. On a pu observer l'envol de jeunes au mois d'août. Des juvéniles ont été repérés au mois de février, de juin et de novembre. On ignore combien de temps durent l'incubation et le séjour des jeunes au nid.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte brunFiche créée le 16/03/2008 par
publiée le - modifiée le 2008-03-16 16:54:15 © 1996-2019 Oiseaux.net