Amazone à joues bleues

Amazona brasiliensis - Red-tailed Amazon

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittacidés

  • Genre
    :

    Amazona

  • Espèce
    :

    brasiliensis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 37 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 430 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette amazone de grande taille, le front, le devant du capuchon et les lores sont rouges, les plumes situées le plus en arrière sur la calotte ayant des pointes violacées. Les joues, les couvertures auriculaires, les côtés du cou et la gorge forment un ensemble bleu-mauve. Les plumes de l'arrière du capuchon et de la nuque sont vertes avec des extrémités noires. Les parties supérieures sont vertes, certaines plumes du croupion étant légèrement teintées de jaune. Les grandes couvertures, les couvertures moyennes ainsi qu'une partie des secondaires sont fortement bordées de jaune. Le bord d'attaque des ailes est rouge et jaune. Les primaires sont noir grisâtre, les secondaires vertes avec un bord bleu. Le dessous des ailes est vert jaunâtre sur les couvertures, noirâtre sur les rémiges. Les parties inférieures sont entièrement vert jaunâtre. Les sous-caudales affichent un vert plus pâle. La queue est verte avec de larges pointes jaunâtres. Les rectrices latérales sont bleu-violet à la base, marquées par une large bande rouge dans leur partie médiane et se terminant par une pointe vert jaunâtre. Le bec est corne pâle avec un bout noir. Les iris sont orange. Les pattes et les pieds présentent une couleur gris rosâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-tailed Amazon,
  • Amazona Colirroja,
  • Papagaio-de-cara-roxa,
  • Rotschwanzamazone,
  • vörösfarkú amazon,
  • Roodstaartamazone,
  • Amazzone codarossa,
  • Rödstjärtad amazon,
  • Ildhaleamazon,
  • amazoňan červenochvostý,
  • amazoňan rudoocasý,
  • Rødhalet Amazone,
  • liekkipyrstöamatsoni,
  • papagai cua-roig,
  • amazonka płomiennosterna,
  • Краснохвостый амазон,
  • アカオボウシインコ,
  • 红尾鹦哥,
  • 紅尾亞馬遜鸚哥,

Voix chant et cris

En vol, l'amazone à joues bleues émet des "kraaaa kraaaa" un peu semblable à des croassements de corbeau. Dans d'autres circonstances, elle produit des "kli kli" et des ""krayo" assez identiques à ceux des amazones à front bleu (Amazona aestiva).

Habitat

Cette espèce est confinée dans une fine bande côtière formée de forêts de plaine et de zones humides. Cette région qui possède une structure assez complexe comprend à la fois des boisements humides, des marais d'eau douce, des mangroves et des restingas (terrains sableux et salés, proches de la mer, et couverts de plantes herbacées caractéristiques). Ses habitats favoris comportent généralement un réseau assez inextricable de canaux, de zones humides et de marécages. Les arbres qui composent les forêts sont typiquement du genre Luehea ou Andira. La végétation qui domine dans les petites îles est formée par des plantes halophytes (capables de s'adapter aux sols salés). De nombreuses amazones à joues bleues sont sédentaires dans les forêts inondées, probablement parce que ces dernières procurent un grand choix de sites de nidification. Bien qu'ayant été repérés jusqu'à 700 m dans le Paranà, ces oiseaux ne grimpent généralement pas au-dessus de 300 ou 400 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

L'amazone à joues bleues forme souvent des dortoirs communs dans les mangroves, du moins à certaines périodes de l'année. On possède un rapport datant de 1985 qui fait état d'un regroupement de plus de 750 individus. Néanmoins, la plupart du temps, cet oiseau recherche sa nourriture en couples ou en petites bandes comptant au maximum une vingtaine d'éléments. L'amazone à joues bleues est majoritairement sédentaire. Il peut y avoir quelques mouvements migratoires locaux pendant la période hivernale (mai-août), certains oiseaux se dirigeant vers l'intérieur des terres pour y trouver de la subsistance.

Alimentation mode et régime

Les amazones à joues bleues possèdent un régime végétarien ou frugivore. Il semble bien que les fruits d'un clusiacée local (Callophyllum brasiliense) représente une part primordiale de son alimentation. Les fruits de certains arbres du genre Syagrus et Psidium sont également pris en quantité. Les fleurs rouges et les fruits des erythrina complètent souvent le menu. Quelques insectes sont rarement capturés.

Reproduction nidification

Les amazones à joues bleues nichent dans les cavités d'arbres morts ou en bonne santé. Les arbres qui leur servent de garde-manger sont également ceux qui leur servent pour la nidification. Les termitières arboricoles sont aussi parfois utilisées. Le nid est habituellement placé à une grande hauteur, mais il peut être situé aussi bas qu'un mètre quand il surplombe une étendue d'eau. La plupart du temps, les amazones choisissent des forêts inondées ou des mangroves pour établir leur nid. La période de reproduction se déroule de septembre à février, se prolongeant parfois jusqu'à avril. La femelle pond 3 ou 4 oeufs qui sont couvés pendant environ 27 ou 28 jours. Les petits quittent le nid au bout de 50 à 55 jours, soit 7 à 8 semaines.

Distribution

L'amazone à joues bleues est endémique du sud-est du Brésil, dans les états de Sao Paulo et du Paranà. Elle occupe une portion de littoral qui va d'Itanhaem jusqu'à la baie de Paranagua et un peu plus au sud jusqu'à Garatuba. Cet oiseau est sans doute également présent dans l'extrême nord-est de Santa Catarina et à Rio Grande do Sul, bien qu'on ne possède aucun rapport provenant de ces 2 états. Compte-tenu de la faible superficie de son aire de distribution, l'espèce ne possède pas de variations géographiques et est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Dans les années 70, l'espèce a rapidement décru, passant de 4500 individus à près de 2000. Il semble qu'actuellement la population soit remontée aux alentours de 4500 à 5000 oiseaux. Deux dangers principaux menacent cette espèce. La première d'entre elles est la perte ou la détérioration de son habitat. Les habitats humides naturels sont reconvertis en zone d'élevage pour le bétail et les buffles d'eau. Les palmiers et les mangroves sont régulièrement coupés ou détériorés pour satisfaire aux exigences du tourisme qui est très développé dans cette région. La deuxième menace est le braconnage. L'amazone à joues bleues étant un oiseau de compagnie très apprécié, les jeunes sont prélevés directement dans le nid où ils constituent des proies faciles. Rien que dans les années 1991 et 1992, plus de 350 amazones ont été commercialisés de façon illégale. Les "dénicheurs" endommagent souvent les cavités lorsqu'il s'emparent de leurs victimes, ce qui augmente encore le préjudice aux dépens de cette espèce et réduit considérablement le nombre de sites de nidification. Pour les raisons développées ci-dessus, l'IUCN a classé l'espèce comme Vulnérable.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/02/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net