Autour à tête grise

Accipiter poliocephalus - Grey-headed Goshawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Accipiter

  • Espèce
    :

    poliocephalus

Descripteur

Gray, GR, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 56 à 65 cm.
  • Poids
    : 180 à 380 g
Distribution

Distribution

Description identification

Autour à tête grise
adulte

Cet oiseau de moyenne taille possède presque la silhouette typique d'un rapace, toutefois pour un prédateur du genre Accipiter son profil manque quelque peu de robustesse. L'adulte est immédiatement reconnaissable à son plumage gris ou blanc, son bec puissant, ses pattes fines, ses pieds courts équipés de longues griffes. Les ailes sont relativement pointues, la queue assez brève. Les sexes sont quasiment semblables car la taille de la femelle excède de peu celle du mâle. Au cours de leur première année, les juvéniles sont distinguables de leurs parents.

Les autours à tête grise peuvent être observés sous deux formes différentes. Dans la forme normale ou la plus courante, les adultes ont des parties supérieures gris-ardoise uni, contrastant avec la tête et le manteau qui sont gris pâle et les parties inférieures qui sont entièrement blanches. Cependant, sur le dessus, les rémiges et la queue sont légèrement plus foncées. Sur le dessous, la poitrine et le haut des flancs sont nuancés de gris clair ou vaguement barrés de noir. Dans la forme sombre l'adulte est presque entièrement ardoise noirâtre avec des barres plus foncées sur les rectrices externes et sur le dessous des rémiges, détails qui ne sont vraiment visibles qu'en vol. La cire et les pattes sont rouge-orange.
Les juvéniles ont un dessus habituellement gris brunâtre mais le manteau présente souvent quelques petits liserés chamois et quelques fines mouchetures blanches sur le manteau en plumage frais. La tête et la queue sont plus grises, cette dernière étant barrée uniquement sur les plumes externes. Les parties inférieures sont entièrement blanc-crème, la poitrine étant ornée parcimonieusement de petites stries noires. Les juvéniles ont un bec et des pattes tirant sur le jaunâtre.
Quelque soit la forme du plumage, les adultes affichent un bec qui varie du brun sombre au brun violacé. La cire, la base du bec et la peau nue faciale sont orange ou rouge-orange. Les pattes sont jaune-orange ou rouge-orange pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey-headed Goshawk,
  • Gavilán Cabecigrís,
  • Açor-de-cabeça-cinzenta,
  • Aschkopfhabicht,
  • új-guineai héja,
  • Bleke Sperwer,
  • Astore testagrigia,
  • Gråhuvad hök,
  • Gråhodehauk,
  • jastrab sivý,
  • krahujec šedobílý,
  • Gråhovedet Duehøg,
  • harmaalintuhaukka,
  • astor capgrís,
  • krogulec nowogwinejski,
  • Новогвинейский пепельноголовый тетеревятник,
  • Elang-alap pucat-sosonokan,
  • ハイガシラオオタカ,
  • 苍头鹰,
  • 蒼頭鷹,

Voix chant et cris

Apparemment, ces rapaces ne sont pas très vocaux. D'après le nombre réduit de témoignages, les autours à tête grise émettent des cris montants à peine articulés qui durent de 2 à 3 secondes. Toujours selon la même source, ces productions semblent être plus rapides que celles des autres rapaces de la même catégorie qui peuplent l'ensemble de la Nouvelle-Guinée.

Habitat

Les autours à tête grise sont des oiseaux forestiers qu'on trouve principalement dans les clairières et à la lisière des zones boisées. Aucune forme de boisement ne les rebute véritablement et ils peuvent être observés dans les rangées d'arbres qui bordent les cours d'eau, dans les parcelles en cours de régénération, les jardins et les autres contrées plus ou moins ouvertes à condition qu'elles soient pourvues d'un minimum de grands arbres. On rapporte cependant que les grandes parcelles de forêts primaires semblent moins appréciées. Les autours à tête grise vivent du niveau de la mer jusqu'à 1500 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

En dehors de la période de reproduction, l'autour à tête grise vit généralement en solitaire. D'après Coates, cet oiseau a la réputation de ne pas planer, mais comme il appartient au genre Accipiter, il serait vraiment surprenant qu'il ne pratique pas de parades ou des vols circulaires aériens, aussi simples soient-ils. Discret dans son comportement sexuel, l'autour à tête grise l'est également dans son comportement de chasseur. Avec lui, pas de poursuites spectaculaires, pas de plongées extraordinaires, il chasse simplement à l'affût avec des actions rudimentaires.

Alimentation mode et régime

Le autours à tête grise se nourrissent principalement de lézards, bien que les petits serpents, les insectes et les autres arthropodes ne soient pas dédaignés pour autant. Les oiseaux, autres que ceux qui tombent dans les filets de capture, sont rarement poursuivis. La faible dimorphisme sexuel et l'absence de grands pieds sont des caractéristique signalées chez les prédateurs qui ne chassent pas les oiseaux. Les autours à tête grises chassent à l'affût à partir d'un perchoir. Lorsqu'ils opèrent, leur activité n'est pas très importante et leurs mouvements sont rares et brefs.

Reproduction nidification

On possède peu d'informations. Apparemment, la période de nidification ou de couvaison se déroule entre le mois d'août et le mois de décembre. Au mois de janvier et parfois même au mois de février, certains jeunes oisillons n'ont pas encore pris leur envol. Le nid est un édifice compact construit avec des morceaux de bois. L'intérieur est garni avec des lanières de feuilles. Il est placé habituellement sur la fourche d'un grand arbre, à une très grande hauteur (plus de 20 mètres) au-dessus du sol. Les autours à tête grise nichent parfois dans les jardins des villages où ils trouvent un emplacement ou un site souvent très proche de celui d'une colonie de stournes métalliques (Aplonis métallica). On connaît un exemple où un nid d'autour n'était pas distant de plus de 2 mètres de celui d'un sturnidé.

Distribution

Ces rapaces sont endémiques de Nouvelle-Guinée et de quelques îles adjacentes. Parmi les îles les plus importantes on peut citer Waigeo, Batanta, Salawati, Misool et Yapen. A proximité de la côte sud, on les trouve également aux îles Aru. Au large de la pointe occidentale, dans l'archipel d'Entrecasteaux, on est certain de leur présence dans l'île Fergusson. Ce tour d'horizon ne serait pas complet, si on ne citait pas les îles Misima et Tagula dans l'archipel de la Louisiade. En dépit de son assez grande dispersion, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

On ne possède pas d'information précise sur les densités et sur les effectifs mais, comme pour la plupart des espèces du genre Accipiter, ils sont sans doute sous-estimés. Les autours à tête grise occupent une surface à peu près équivalente à 800 000 kilomètres carrés et même si l'on exclut de leur domaine la chaîne montagneuses centrale et les forêts primaires denses , il leur reste toujours une importante superficie habitable. Comme leur densité est faible et que dans leurs meilleurs bastions, ils ne dépassent pas le statut de commun localement, leur population globale est estimée à quelques dizaines de milliers d'individus. (D'après Birdlife 10 000 - 99 000) Comme elle ne souffre d'aucune véritable menace et ne subit aucun prédateur sérieux, l'espèce est considérée comme stable.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/04/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net