Barbacou unicolore

Monasa nigrifrons - Black-fronted Nunbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Monasa

  • Espèce
    :

    nigrifrons

Descripteur

von Spix, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 29 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 68 à 98 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les barbacous unicolores ont un plumage entièrement noir fuligineux. La zone autour du bec est cependant plus sombre et la partie postérieure du corps est bleu-gris. La queue est bleu-noir. Les couvertures sous-alaires sont noir de suie. Le bec est rouge, les iris sombres. On peut apercevoir une petite zone de peau nue noire en arrière de l'œil. Les pattes sont noirâtres.
Les immatures affichent un ensemble gris ardoisé peu attrayant avec des marques irrégulières rougeâtres. La gorge est infusée de rouge. La race canescens est un peu plus pâle et un peu plus grisâtre que la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Monasa nigrifrons nigrifrons (w and nw Amazonia)
  • Monasa nigrifrons canescens (e Bolivia)

Noms étrangers

  • Black-fronted Nunbird,
  • Monja Unicolor,
  • Chora-chuva-preto,
  • Schwarzstirntrappist,
  • korallcsőrű apácamadár,
  • Zwartvoorhoofdtrappist,
  • Monaca frontenera,
  • Svartpannad nunnefågel,
  • Sotklarisse,
  • lenivka čiernočelá,
  • lenivka černočelá,
  • Sortpandet Trappist,
  • nokinunna,
  • barbacoll negre unicolor,
  • drzym czarnoczelny,
  • Чернолобая монашенка,
  • クロビタイアマドリ,
  • 黑额黑鴷,
  • 黑額尼鴷,

Voix chant et cris

Le chant est une série rapide de "clerry" ou de "curry" qui sont parfois interrompus par des "turra turra" descendants. Cette suite de sifflements est souvent délivrée en groupe et peut durer plusieurs minutes. Le cri est une simple note fade et sporadique.

Habitat

Les barbacous unicolores fréquentent principalement les berges basses des rivières et les bordures des lacs pourvus d'arbres ou de massifs de bambous. Contrairement aux autres barbacous du genre Monasa, ils recherchent les nourriture à l'étage inférieur des arbres ou dans les sous-bois des forêts inondées et des igapos. On les trouve également dans les forêts-galeries ou dans d'autres sortes de zones boisées qui bordent les cours d'eau, dans les parcelles en cours de régénération, les boisement d'arbres à feuilles caduques ou semi-caduques. Ils ne dédaignent pas les plantations de palmiers qui jouxtent les rivières, les savanes, les îles marécageuses, les forêts de transition et les plaines qui sont envahies par les crues tardives. Par contre, les barbacous unicolores sont absents des forêts de terra firme, c'est à dire celles qui ne subissent jamais l'invasion des eaux. Ces dernières sont occcupées en priorité par les barbacous à front blanc (Monasa morphoeus). Les barbacous unicolores peuvent occuper des habitats jusqu'à 1 000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les barbacous unicolores capturent la plupart de leurs proies dans les airs, c'est à dire des papillons et des termites ailés. Toutefois, il leur arrive d'en attraper à terre ou dans les feuillages jusqu'à 5 mètres au-dessus du sol. Souvent, ils suivent aussi les singes, profitant de leur présence pour saisir les proies qu'ils font fuir. Ils poursuivent également les colonnes de fourmis légionnaires.
Ces oiseaux sont présumés sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les barbacous unicolores consomment des arthropodes et des petits lézards. Les proies mesurent habituellement de 1 à 4 centimètres, mais le plupart du temps moins de 2 centimètres. La majorité des victimes sont des insectes, en particulier des papillons, mais également des orthoptères, des hémiptères, des homoptères et des guêpes. Dans le détail, le menu est constitué de sauterelles, de criquets, de chenilles et d'araignées.

Reproduction nidification

En Colombie, la saison de nidification se déroule en juin et en octobre. Elle a lieu pendant la saison sèche au Pérou. Sur le cours inférieur de l'Amazone, des oisillons parvenus à maturité sont visibles en février. Dans le sud du Brésil, les barbacous unicolores creusent leur nid en mai. Ce dernier est un trou effectué dans une berge ou dans un sol plat. La ponte comprend généralement 3 œufs blancs plus ou moins brillants. La durée d'incubation et le temps passé par les jeunes au nid ne sont pas connus pour l'instant.

Distribution

Comme tous les bucconidés, les barbacous unicolores sont originaires de l'Amérique du Sud et plus particulièrement d'une grande partie de l'Amazonie. Leur aire de distribution s'étend du sud-est de la Colombie et de l'est de l'Equateur jusqu'au Rio Grande do Norte et à l'Alagoas. Vers le sud, elle se poursuit jusqu'en Bolivie, au Mato Grosso du sud et à l'ouest de Sao Paulo . Il y a officiellement 2 sous-espèces : M. n. nigrifrons, la race nominale, qui occupe plus de 90% de la superficie - M. n. canescens (est de la Bolivie). Les barbacous unicolores forment une superespèce avec les barbacous noirs et les barbacous à front blanc.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est commune en Colombie et en Equateur, commune et même abondante dans la partie amazonienne du Brésil et dans la région du Pantanal. Elle est également courante au Pérou où sa densité atteint 28 oiseaux au kilomètre carré. Dans les habitats les plus favorables, il peut y avoir 22 terrtioires par kilomètre carré mais dans les forêts inondées de plaines, la densité descend à 7 territoires/km carré. En Bolivie, l'espèce est également considérée comme courante.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/02/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net