Buse à gros bec

Rupornis magnirostris - Roadside Hawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Rupornis

  • Espèce
    :

    magnirostris

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : 68 à 79 cm.
  • Poids
    : 250 à 300 g
Distribution

Distribution

Description identification

La buse à gros bec possède une taille assez modeste par rapport aux autres oiseaux du genre Buteo. Elle se distingue par sa queue relativement longue et son envergure disproportionnellement réduite. Chez la race griseicauda, qui vit au Mexique, les yeux sont blanchâtres, la cire, les lores et les pattes, jaune-orange éclatant. La tête et les parties supérieures forment un ensemble gris-brun uni. Les couvertures sus-caudales sont blanc chamoisé avec de grossières rayures rousses. La gorge est blanchâtre avec des stries gris-brun. La poitrine gris-brun sombre porte habituellement des mouchetures et des stries blanc chamoisé. Le ventre roux est grossièrement barré de blanc. Les culottes blanchâtres ou cannelle sont finement barrées de roux. Les sous-caudales claires sont vaguement ponctuées de brun foncé. La queue a une pointe blanche. Son dessus brun noirâtre porte 3 ou 4 larges bandes gris clair. Son dessous affiche 3 à 5 étroites bandes sombres sur fond gris clair. Le dessous de l'aile est crème avec des taches brun foncé. Les rémiges sont gris clair avec des barres sombres. L'intérieur des primaires et l'extérieur des secondaires présentent une tache rousse bien visible en vol.
Les jeunes diffèrent des adultes par leurs yeux bruns ou ambre et par leurs pattes jaunes. Leur tête et leur dessus gris-brun sont souvent striés de chamois clair sur la face et en particulier le sourcil. Le capuchon et la nuque sont striés de blanchâtre. Le dessous est blanc chamoisé, la poitrine étant grossièrement striée de brun et le ventre étant barré de roux. La queue est semblable à celle de l'adulte. Le plumage adulte s'acquiert dès la première mue.
Les oiseaux qui vivent au sud du Mexique présentent un ensemble plus gris et plus pâle. Les bandes pâles de la queue sont lavées de roux. La poitrine est assez fréquemment mouchetée de roux. La tache rousse des primaires est plus éclatante.

Indications subspécifiques 12 Sous-espèces

  • Rupornis magnirostris griseocauda (Mexico to w Panama)
  • Rupornis magnirostris conspectus (se Mexico, n Belize)
  • Rupornis magnirostris gracilis (Cozumel and Holbox Is.. Mexico.)
  • Rupornis magnirostris sinushonduri (Bonacca and Ruatan Is.. Honduras.)
  • Rupornis magnirostris petulans (sw Costa Rica, sw Panama)
  • Rupornis magnirostris alius (Pearl Is.. Panama.)
  • Rupornis magnirostris magnirostris (South America north of the Amazon)
  • Rupornis magnirostris occiduus (w Brazil, e Peru and n Bolivia)
  • Rupornis magnirostris saturatus (Bolivia and sw Brazil to w Argentina)
  • Rupornis magnirostris nattereri (ne Brazil)
  • Rupornis magnirostris magniplumis (s Brazil, ne Argentina)
  • Rupornis magnirostris pucherani (Uruguay, e Argentina)

Noms étrangers

  • Roadside Hawk,
  • Busardo Caminero,
  • Gavião-carijó,
  • Wegebussard,
  • rovarászölyv,
  • Wegbuizerd,
  • Poiana delle strade,
  • Vägvråk,
  • Veivåk,
  • myšiak zobatý,
  • káně krahujová,
  • Tyknæbbet Våge,
  • soreahiirihaukka,
  • aligot becgròs,
  • myszołów krzykliwy,
  • Дорожный канюк,
  • オオハシノスリ,
  • 阔嘴鵟,
  • 大嘴鵟,

Voix chant et cris

En période de reproduction, la buse à gros bec n'est pas particulièrement discrète aux abords de son aire. Elle peut même être relativement bruyante. Son cri le plus courant, délivré à partir d'un perchoir, est un "rreeeaew" ou un "meeeahhh" perçant, émis sur le ton de la plainte. En vol de parade, on peut entendre un chant persistant, plutôt rapide et nasal, constitué d'une série de glapissements et de rires dont le nombre de notes augmente au fur et à mesure qu'il se développe. C'est un "heh-heh-heh" ou un "keh heh heh heh" qui rappelle un pic ouentou.

Habitat

Les buses à gros bec s'adaptent à peu près à tous les habitats de leur vaste aire de distribution, si l'on excepte toutefois les zones boisées denses. On les trouve de préférence dans les contrées ouvertes ou semi-ouvertes, et plus particulièrement dans les zones humides telles que les savanes, les étendues de buissons, et les lisières qui semblent constituer leur biotope de prédilection. Elles pénètrent volontiers à l'intérieur des villes jusqu'au cœur des agglomérations. Comme leur nom anglais l'indique (roadside hawk), on peut souvent les observer au bord des routes, des chemins et des pistes.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, vivant en solitaire ou en couples, il est facile de l'observer tant elle se perche bas, à l'affût de ses proies. En effet, la buse à gros bec chasse en se laissant tomber de perchoirs peu élevés tels que des poteaux situés au bord des routes. Elle tue ses victimes par une simple pression de ses doigts munis de fortes griffes. Comme elle n'est pas peureuse, elle n'hésite pas à venir et nidifier jusqu'en pleine ville ou elle est parfois courante. Elle se déplace principalement d'un vol bas et direct constitué de battements d'ailes rapides, mais elle peut également profiter des courants d'air chaud ascendants et planer en décrivant des orbites circulaires comme les urubus.

Alimentation mode et régime

La buse à gros bec est un prédateur généraliste. Il chasse aussi bien les reptiles que les insectes et les arthropodes. Il apprécie autant les batraciens que les petits mammifères. Il se nourrit également de poissons mais plus rarement de petits oiseaux.

Reproduction nidification

Le nid des buses à gros bec est une solide structure constituée de branches et tapissée de feuilles. Il est dissimulé généralement dans le feuillage des arbres au sommet desquels il est fixé. Il mesure environ 46 centimètres de diamètre et 36 centimètres de profondeur. La ponte comprend un ou deux œufs clairs tachés de brun. L'incubation est assurée par la femelle seule. Pendant la journée, le mâle s'occupe du ravitaillement du nid. Lorsqu'ils naissent, les oisillons sont recouverts d'un duvet très épars et ils ont les yeux ouverts mais ils sont entièrement dépendants de leurs parents.

Distribution

La buse à gros bec est présente dans une grande partie de l'Amérique, du Mexique jusqu'à l'est de l'équateur et au nord de l'Argentine. Compte-tenu de la très grande superficie de son aire de distribution, les variations géographiques sont nombreuses et on a répertorié une douzaine de sous-espèces, si ce n'est plus, dont voici la liste classée par ordre de répartition du nord au sud : Buteo magnirostris griseocauda (Mexique jusqu'à l'ouest du Pérou) - Buteo magnirostris conspectus (sud-est du Mexique et Belize) - Buteo magnirostris gracilis (île de Cozumel, au Mexique) - Buteo magnirostris sinushonduri (îles Banacca et Roatán, au Honduras) - Buteo magnirostris petulans (sud du Costa Rica et ouest du Panamá) - Buteo magnirostris alius (îles Pearl dans le golfe de Panamá) - Buteo magnirostris magnirostris (Colombie jusqu'à l'ouest de l'Equateur et dans le nord du bassin amazonien jusqu'aux Guyanes) - Buteo magnirostris occiduus (bassin amazonien au centre-ouest du Brésil, à l'est du Pérou et au nord de la Bolivie) - Buteo magnirostris nattereri (notre illustration, nord-est du Brésil) - Buteo magnirostris saturatus (sud du Brésil, Paraguay, Bolivie et nord-ouest de l'Argentine).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net