Caille peinte

Excalfactoria chinensis - King Quail

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Excalfactoria

  • Espèce
    :

    chinensis

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 31 à 41 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les cailles peintes ont un bec gris noirâtre, un iris brun foncé à brun-rouge, des pattes jaune-orange. Les sexes sont dimorphiques. Chez le mâle adulte, le capuchon et la nuque sont brun terne, mouchetés de noir, avec une faible et étroite ligne centrale pâle. La face noirâtre est traversée par un trait malaire blanc qui part de la base du bec et forme une sorte de moustache. Une large ligne blanche en forme de fer à cheval borde le menton, elle-même soulignée par une étroite bande noire. Le front, les côtés de la calotte, les côtés de la tête, les couvertures auriculaires, la poitrine, les côtés du cou et les flancs présentent une teinte gris-bleu. Le ventre, l'arrière des flancs, et les couvertures sous-caudales forment une zone brun-roux. Le dessus, comprenant le manteau, les parties latérales de la poitrine et les ailes, affiche une coloration brun terne à brun chaud, finement barré et moucheté de noir, avec de vagues rayures chamois plus évidentes sur les scapulaires internes. Les couvertures alaires sont gris-brun avec des mouchetures indistinctes, les plumes de vol sont gris-brun terne. Les sous caudales masquées sont brun rougeâtre clair.
Les femelles adultes possèdent un front, des côtés de capuchon, des côtés de la tête et du cou, des couvertures auriculaires et une poitrine chamois-orange chaud, devenant plus blanc sur la gorge. Une fine ligne noire se développe à partir de la commissure du bec, en dessous de l'oeil et des lores. La poitrine et le reste des parties inférieures, y compris les couvertures sous-caudales, sont chamois, marqués de croissants noirâtres et de barres plus sombres. Le capuchon et la nuque sont brun sans éclat, moucheté de noir avec une ligne centrale plus large que celle du mâle. Les parties supérieures incluant les ailes sont similaires à celles du mâle avec cependant de plus larges marques noires et de plus audacieuses rayures chamois. Les juvéniles ressemblent aux adultes femelles. Toutefois leurs rayures sont plus nombreuses et s'étendent aux parties inférieures.

Indications subspécifiques 8 Sous-espèces

  • Excalfactoria chinensis chinensis (India to Sri Lanka, Malay Pen., Sumatra, Java, Indochina, se China and Taiwan)
  • Excalfactoria chinensis trinkutensis (Nicobar Is.)
  • Excalfactoria chinensis lineata (Philippines, Borneo, Lesser Sundas, Sulawesi, Moluccas)
  • Excalfactoria chinensis novaeguineae (montane New Guinea)
  • Excalfactoria chinensis papuensis (se New Guinea)
  • Excalfactoria chinensis lepida (Bismarck Arch.)
  • Excalfactoria chinensis australis (e Australia)
  • Excalfactoria chinensis colletti (n Australia)

Noms étrangers

  • King Quail,
  • Codorniz China,
  • Codorniz-da-china,
  • Zwergwachtel,
  • kínai törpefürj,
  • Chinese Dwergkwartel,
  • Quaglia pettoblu,
  • Kinesisk dvärgvaktel,
  • Asiablåvaktel,
  • prepelica čínska,
  • křepelka čínská,
  • Kinesisk Dværgvagtel,
  • idänsiniviiriäinen,
  • guatlla blava asiàtica,
  • przepiórka chińska,
  • Расписной перепел,
  • Puyuh batu,
  • ヒメウズラ,
  • 蓝胸鹑,
  • นกคุ่มสี,
  • 藍胸鶉,

Habitat

Les cailles peintes fréquentent les prairies marécageuses et broussailleuses, les rizières, les landes côtières, les brousses humides près des courants, les lisières végétales des zones humides pourvues en plantes luxuriantes et en fougères. On les observe principalement dans les plaines mais on peut les trouver à des altitudes culminant jusqu'à 2000 mètres au Sri Lanka et dans le sud de l'Inde.
La caille peinte est endémique de l'Australie et du sud-est de l'Asie. Elle est assez répandue mais sa distribution est assez fragmentée en Inde, principalement dans le sud, l'est et le nord, s'éparpillant à l'ouest au début de la saison des pluies et atteignant Bombay et le Népal. Elle est sédentaire au Sri Lanka et aux îles Nicobar, erratique au Bangladesh. Plus à l'est, elle est présente au Myanmar et en Thaïlande, dans le sud-est de la Chine, à Taïwan, Hainan, en Indochine et en Malaisie, aux Philippines et sur tout le territoire de l'Indonésie comprenant Sumatra , Bornéo et les Molluques. On la trouve également des petites îles de la Sonde et de la Nouvelle-Guinée jusqu'en Australie. Dans ce dernier pays, on l'observe dans les monts Kimberleys, dans le Territoire du Nord, sur la côte est du Queensland et des Nouvelles-Galles-du-Sud. Cette espèce a été introduite à Guam, La Réunion et Maurice avec des succès divers.

Comportement traits de caractère

Caille peinte
adulte

Les cailles peintes sont des oiseaux timides qu'on aperçoit souvent courant ou prenant des bains de poussières sur les pistes. Elles prennent rarement leur envol, sans doute à cause de leur petite taille et de la végétation luxuriante. Elles préfèrent se tapir ou prendre la fuite en courant en cas de danger. Les cailles peintes s'observent habituellement en couples ou en groupes familiaux pouvant compter jusqu'à six individus. Cependant, des bandes contenant jusqu'à 40 oiseaux ont été repérées dans le passé. Les cailles peintes évoluent avec une grande précision, courant furtivement avant de marquer un temps de pause puis de reprendre leur course.

Alimentation mode et régime

Les cailles peintes sont principalement herbivores, consommant surtout des graines. Toutefois, elles consomment également des insectes et des petits invertébrés.

Reproduction nidification

Les cailles peintes sont monogames et entretiennent de forts liens matrimoniaux. Pour construire leur nid, elles creusent une dépression peu profonde qu'elles garnissent copieusement et qu'elles coiffent d'un dôme d'herbes et de roseaux. La partie la plus importante du travail revient à la femelle mais le mâle lui procure son assistance dans la collecte des matériaux. Le nid est bien dissimulé dans un bouquet de joncs, une touffe de mauvaises herbes, ou même une boîte de conserve abandonnée. La ponte comprend 4 à 8 oeufs brun-olive pâle, chamois ou brun rougeâtre. Bien souvent, ils sont tachetés de brun foncé mais ils peuvent être parfois sans marques. La femelle couve seule pendant 18 ou 19 jours. Au cours des meilleurs saisons, deux couvées sont menées à terme. Les cailleteaux sont autonomes au bout de 8 semaines et sont capables de se reproduire à la fin de la même saison que leur éclosion. La période de nidification dépend de l'importance et de la durée des précipitations. Dans l'état de Victoria, elle intervient de décembre à janvier, dans les Nouvelles-Galles-du-Sud, de septembre à décembre et dans le Territoire du Nord, en janvier-février et mai. Dans les petites îles de la Sonde, la ponte à lieu en avril. En Malaisie, elle se déroule de janvier à août. Les femelles pondent de novembre à février à Bornéo, de juin à septembre aux Philippines, de mars à avril dans le sud de l'Inde, d'août à septembre et de décembre à janvier au Sri Lanka, enfin de juin à août en Assam (nord de l'Inde). Les mâles prennent en charge l'éducation, la défense des jeunes et la direction des couvées si bien que les femelles peuvent mettre en oeuvre une seconde ponte.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/03/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net