Cassique noir

Psarocolius guatimozinus - Black Oropendola

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ictéridés

  • Genre
    :

    Psarocolius

  • Espèce
    :

    guatimozinus

Descripteur

Bonaparte, 1853

Biométrie
  • Taille
    : 47 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Selon les descriptions, le bec est noir avec une pointe jaune ou avec une pointe orange. On ne sait pas exactement si cette différence de couleur est due à une variation géographique ou à l'âge. Les iris sont châtain-brun : certaines descriptions anciennes mentionnent une couleur bleue, mais il semble que cette information soit erronée. La zone de peau nue qui recouvre la face est bleu-azur, se développant jusqu'à l'arrière de l'œil. Une petite caroncule rose recouvre les joues, étant séparée de la tache bleuâtre par une bandelette de plumes noires. Une fine bande rose, identique à la couleur de la caroncule, orne la base du culmen. Quatre plumes très effilées, pouvant mesurer jusqu'à 10 cm, forment une crête noire, la plus longue de toutes les espèces du genre Psarocolius. La tête, la nuque, le manteau et la plus grande partie des parties supérieures forment un bel ensemble noir avec de légers reflets bleus. La partie basse du dos, le croupion et les sus-caudales sont châtain foncé, excepté le centre des sus-caudales qui est noir. Sur les parties inférieures, le châtain est réduit au bas-ventre. Les cuisses sont noires. Les ailes sont noires, hormis les petites et les moyennes couvertures châtain. Les grandes couvertures ont des liserés châtain et les tertiaires sont uniformément noires. Le dessous des ailes est noir. La queue est jaune, sauf les rectrices centrales qui sont noires et excessivement courtes (70 mm de moins que les rectrices externes). Les pieds et les pattes, remarquables par leur puissance, sont noirs.

La femelle ressemble à son partenaire, mais l'ensemble du plumage n'est pas aussi intensément noir et les reflets ne sont pas aussi évidents. La huppe est plus courte et ne mesure guère plus de 25 à 30 mm. Les parties nues sont identiques. On ne possède pas d'informations sur les juvéniles, mais on suppose qu'ils affichent des couleurs plus ternes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Oropendola,
  • Conoto Negro,
  • Japu-negro,
  • Mohrenstirnvogel,
  • Fekete zacskómadár,
  • Zwarte Oropendola,
  • Oropendola gialla,
  • Svart oropendola,
  • Svartoropendola,
  • trupiál čierny,
  • vlhovec modrolící,
  • Sort Oropendola,
  • mustakultapyrstö,
  • cacic d'espatlles brunes,
  • kacykowiec czarny,
  • Чёрная оропендола,
  • クロオオツリスドリ,
  • 黑拟掠鸟,
  • 黑色擬椋鳥,

Voix chant et cris

Le cassique noir émet un "skol-l-l-l-l-woo" puissant et portant à longue distance. Ce cri est assez semblable en qualité à celui des autres cassiques. D'après Wetmore, le chant est une note profonde, suivie parfois par des notes plus aiguës "kwee, kwee, kwee" ou "kee-a, kee-a, kee-a". Ces notes terminales sont souvent produites par le mâle lorsqu'il prend son envol. Ce chant est assez semblable à celui du cassique de Montezuma qui associe également des notes glougloutantes et des notes métalliques aiguës.

Habitat

Les cassiques noirs sont confinés dans les forêts humides. On les trouve souvent à la lisière des zones boisées, et il semble même que ce soit leur habitat de prédilection car ils éprouvent quelques réticences à pénétrer à l'intérieur des forêts denses. Au Panama, ils vivent presque exclusivement en bordure des forêts humides, ainsi que dans les clairières avec de grands arbres. En Colombie, leur habitat est assez similaire, mais les densités des populations sont moins importantes. Dans la partie colombienne du Choco, ces oiseaux marquent une nette préférence pour les forêts d'altitude, délaissant quasiment toutes les forêts de plaine. On peut les trouver jusqu'à 800 mètres.

Comportement traits de caractère

Les cassiques noirs recherchent généralement leur nourriture en solitaire ou en petites bandes. On ne les trouve qu'occasionnellement en grandes troupes. Ils ont tendance à prospecter dans les étages supérieurs des arbres, à faible distance de la canopée, comme le font d'ailleurs la plupart des autres espèces du genre Psarocolius ou Gymnostinops. Lorsqu'ils s'alimentent, les cassiques noirs plongent leur bec effilé dans la corolle des fleurs, sans doute pour en boire le nectar. Le mode de reproduction n'est pas vraiment connu, cependant le dimorphisme sexuel très prononcé suggère que l'espèce est polygame comme le sont presque tous les congénères. Les mâles paradent à l'intérieur ou a proximité de la colonie. Nombreux sont ceux qui marquent une présence assidue près des lieux de ponte. Les rituels composés principalement de salutations sont assez semblables à ceux du cassique de Montezuma. Les mâles chantent tout en se laissant tomber vers l'avant. Pendant quelques instants, ils se tiennent tête en bas, s'agrippant à la branche grâce à leurs fortes pattes.

Alimentation mode et régime

Les cassiques noirs ont un régime mixte : ils consomment beaucoup de végétaux comme les fruits et le nectar, toutefois la part des matières organiques comme les insectes, les lézards, les grenouilles et les oeufs d'autres espèces n'est pas négligeable. Ils ingurgitent également de petits vertébrés tels que les souris.

Reproduction nidification

Comme les autres cassiques du genre Psarocolius, cet oiseau niche en colonie. Les sites de nidification sont situés habituellement en bordure de rivières. En Colombie, les cassiques noirs sont en état de se reproduire à partir du mois d'avril et une colonie a pu être observée à la fin du mois de juin sur le cours supérieur du Rio Sinù, dans le sud de la Province de Cordoba. Au Panama, la reproduction se déroule plus précocement et elle peut commencer dès le début du mois de janvier. A Pucro, dans la province du Darien, les femelles collectent les matériaux pour le nid au cours du mois de février. Les colonies observées au Panama comprennent environ une vingtaine de nids qui sont agglomérés dans un seul arbre, souvent à la lisière d'une plantation d'arbres fruitiers. Les nids sont garnis de feuilles. Les œufs ont une couleur rose pâle, avec des grosses taches brun-rouge bien disséminées sur l'ensemble de la coquille.

Distribution

Les cassiques noirs ne vivent qu'au Panama et en Colombie. Dans ce dernier pays, on ne les trouve que dans le nord du Choco, l'ouest de la province d'Antioquia et les régions les plus méridionales de la province de Cordoba. Au Panama, ils fréquentent exclusivement les régions basses du Darièn, en particulier le cours inférieur et les vallées de certaines petites rivières.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les cassiques noirs sont peu communs à rares sur l'ensemble de leur territoire. Dans certaines régions de Colombie, ils peuvent être localement communs en fonction de la bonne adaptabilité de leur habitat. L'espèce n'est pas en danger immédiat. D'après l'IUCN, elle est même classée comme ne posant pas de problèmes particuliers. D'après Birdlife, les effectifs sont inconnus. ils sont répartis sur une aire qui mesure environ 108 000 kilomètres carrés.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cassique noirFiche créée le 14/04/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net