Colibri féérique

Heliothryx barroti - Purple-crowned Fairy

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Heliothryx

  • Espèce
    :

    barroti

Descripteur

Bourcier, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5 à 7.5 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les 2 espèces du genre Heliothryx se distinguent par une silhouette très caractéristique : longue queue fortement graduée, noire et relativement rectiligne. Les Colibris féériques sont bicolores, verts sur les parties supérieures et blanc uniforme sur le dessous. La description suivante est due à John Ridgway qui s'est consacré exclusivement aux oiseaux-mouches dans les années 1910.
Chez le mâle, le devant du capuchon et le front sont violet métallique, une large bande noire couvre les yeux, des lores jusqu'en arrière des couvertures auriculaires, créant une sorte de masque. Sur la face, on aperçoit une tache vert-émeraude. Les parties supérieures, de la nuque jusqu'aux sus-caudales sont vert-émeraude brillant, y compris les couvertures alaires. Les rémiges ont une teinte noire terne. La paire centrale de rectrices est bleu avec des reflets noirs. Les rectrices latérales sont blanches. La gorge, la poitrine et l'abdomen sont uniformément blancs.
Chez les femelles, le plumage est sensiblement le même mais la calotte est verte. La couleur noire des côtés de la tête est réduite à sa plus simple expression. Il n'y a pas de bordure verte sous le masque.
Chez les immatures, le capuchon, la nuque et les parties supérieures sont nettement bordées de cannelle. La gorge et la poitrine sont mouchetées, ce qui est une trace du jeune âge que le petit oiseau conserve jusqu'à la mue.
L'ensemble des couleurs, ainsi agencées, forment un ensemble harmonieux.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Purple-crowned Fairy,
  • Colibrí Hada Occidental,
  • Purpurkopfelfe,
  • lilahomlokú tündérkolibri,
  • Paarskopfeeunkolibrie,
  • Fatina capoviola,
  • Purpurkronad blomnymf,
  • Purpurkronealv,
  • jagavička čiapočkatá,
  • kolibřík purpurotemenný,
  • Purpurkronet Alfekolibri,
  • keijukolibri,
  • colibrí fada coronat,
  • skrzacik czapkowy,
  • Пурпурноголовый ушастый колибри,
  • スミレセンニョハチドリ,
  • 紫冠仙蜂鸟,
  • 紫冠仙蜂鳥,

Voix chant et cris

Colibri féérique
adulte

La communication vocale des Colibris féériques est assez succincte. Elle est émaillée de "chit" ou de "dit", mais il existe des notes plus stridentes. Pendant les poursuites, ces oiseaux émettent des bavardages et des gazouillements descendants.

Habitat

Ses habitats privilégiés sont les forêts tropicales et subtropicales humides de plaine. On peut les observer au niveau des lisières dans les parcelles en cours de régénération, du niveau de la mer jusqu'à 1 000 mètres d'altitude. Toutefois, ses populations sont moins importantes au-dessous de 500 mètres. La nidification et les pontes sont généralement absentes aux plus hautes altitudes. On les trouve aussi sur les sites d'anciennes forêts lourdement dégradées.
Le Colibri féérique se restaure prioritairement dans la canopée des grands arbres où il trouve de la nourriture en abondance suffisante pour suffire à ses besoins
Les Colibris féériques sont originaires de l'Amérique centrale, de l'Amérique latine et de l'extrême nord de l'Amérique du Sud, du Guatemala au nord de l'Équateur. En dépit de son aire très développée, ces oiseaux sont monotypiques, c'est à dire qu'ils ne sont pas divisés en sous-espèces.

Comportement traits de caractère

En raison de leur comportement inquisitif et curieux, ces colibris d'assez grande taille sont assez faciles à observer. Ces oiseaux très actifs font une pause et se montrent en public avant de disparaitre pour retourner se restaurer. Ils ont des postures qui sont très reconnaissables et qui ne trompent pas : ils agitent leurs ailes et leurs rectrices lorsqu'ils pratiquent le vol stationnaire. Contrairement à de nombreuses sortes de colibris, il n'établissent pas de territoire fixe pour capturer leur nourriture.

Alimentation mode et régime

Les Colibris féériques prospectent les plantes grimpantes, les épiphytes, et les arbres du genre Passiflora, Guzmania Erythrina (avec leurs magnifiques fleurs rouges). Ceux qui sont chargés du ravitaillement sectionnent la base de la corolle pour accélérer le débit de nectar. Les insectes sont poursuivis et capturés dans les airs.

Reproduction nidification

Les Colibris féériques se reproduisent de janvier à mars. Parfois la saison de nidification continue occasionnellement jusqu'au mois de juin. Le nid a la forme d'une coupe et se termine en-dessous par un cône. Il est placé dans des plantes grimpantes ou des branches mortes à 8 mètres au-dessus du plancher terrestre et ils sont confectionnés avec des graines qui sont reliées entre elles par des toiles d'araignée.
La ponte contient 2 œufs blancs qui sont incubés par la femelle seule pendant 16-17 jours. Les oisillons sont noirs avec un peu de duvet gris sur le dos.
L'envol a lieu entre 20 et 24 jours. Les jeunes ne deviennent matures sexuellement qu'au début de la seconde année.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colibris féériques ont une aire de répartition dont la superficie est assez développée (plus de 2 millions de kilomètres carrés selon Birdlife). Bien qu'on ignore très précisément les chiffres des statistiques, la population semble stable. Pour toutes ces raisons, cette espèce est classée comme de préoccupation moindre.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colibri féériqueFiche créée le 29/11/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net