Colombar à cou roux

Treron fulvicollis - Cinnamon-headed Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    fulvicollis

Descripteur

Wagler, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles, le front, les lores, la couronne et les couvertures auriculaires sont chamois foncé. L'arrière du cou est brun-pourpre, se fondant dans le bordeaux sombre du manteau, des scapulaires et des petites couvertures. Les tertiaires sont olive foncé, les primaires et les secondaires sont noires. Les secondaires ont des bordures extérieures finement coupées, elles sont plus larges sur l'intérieur. Les primaires ont d'étroits motifs blancs sur l'extérieur. Le dos et le croupion sont olive foncé. Les rectrices sous-caudales sont ressemblantes mais un peu plus brillantes, selon qu'elles sont placées sur le centre ou sur les côtés.
Le menton et le front sont fauves, se jetant dans l'orange-cannelle brillant de la poitrine et le jaune-olive de l'abdomen. Les cuisses sont tachées de soufre et ont une rayure centrale olive. Le dessous de la queue est couleur rouille, le dessus est noir. Les iris sont jaunes ou chamois-rose. La peau orbitale est vert plombé. La cire et la base du bec sont rouges. Le bout blanc du bec est encerclé par un anneau bleu verdâtre. Les pieds sont rose-pourpre.
Chez la femelle, les parties du corps en-dessous du manteau et de la poitrine sont assez semblables à celles de son partenaire, y compris dans les détails comme les liserés jaunâtres et la barre de traîne des ailes. Le reste des motifs décoratifs forme un ensemble identique.
En résumé, pour faciliter de façon simple la différenciation entre les 2 sexes, on peut dire que les parties rouges et cannelle du mâle sont remplacées par du gris-ardoise, du vert-olive et du vert-pomme chez la femelle. Ainsi, il peut paraître étrange que les femelle soient appelées "à cou roux" alors qu'elle ne possèdent pas cette couleur. Il en est de même en anglais (cinnamon-head) alors que le capuchon est gris-ardoise ou gris sombre.
À quelques exceptions près, les juvéniles sont semblables à la femelle, surtout les bordures sur les ailes. Pour cela, les 2 partenaires ne peuvent être qualifiés comme dimorphiques
Le Colombars à cou roux peuvent être confondus avec le Colombar giouanne (T. vernans) sur l'ensemble de leur territoire. Toutefois, ces derniers sont facilement identifiés par leur large manteau vert.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Treron fulvicollis fulvicollis (Malay Pen. to Sumatra)
  • Treron fulvicollis melopogenys (Nias and Siberut Is.. off w Sumatra.)
  • Treron fulvicollis oberholseri (Natuna Is.. off nw Sumatra.)
  • Treron fulvicollis baramensis (n Borneo and nearby islands)

Noms étrangers

  • Cinnamon-headed Green Pigeon,
  • Vinago Cabecirrufo,
  • Zimtkopf-Grüntaube,
  • fahéjfejű zöldgalamb,
  • Waglers Papegaaiduif,
  • Piccione verde testacannella,
  • Vinröd grönduva,
  • Mangrovegrønndue,
  • trerón škoricový,
  • holub skořicovohlavý,
  • Kanelpapegøjedue,
  • sundanviherkyyhky,
  • colom verdós cap-rogenc,
  • treron cynamonowy,
  • Каштановоголовый зелёный голубь,
  • Punai bakau,
  • ニッケイアオバト,
  • 棕头绿鸠,
  • นกเปล้าแดง,
  • 棕頭綠鳩,

Voix chant et cris

Son chant est assez semblable à celui du Colombar odorifère (Treron olax). Son roucoulement ressemble à celui d'un tuyau qu'on enroule et est composé d'une série de notes montantes et descendantes. Il comprend aussi parfois des sons geignards ou pleurnichards.
Plus saccadé que celui des autres chants de pigeons verts, il est découpé en un grand nombre de syllabes courtes (14 ou 15 selon Del Hoyo). Une phrase dure aux alentours de 5 secondes.

Habitat

Forêt : mangrove, varzea ; Maquis : humide ; Zones artificielles terrestres : jardins ruraux. (cf. Uicn)

Comportement traits de caractère

Les Colombars à cou roux sont réputés pour leur régime frugivore ou végétarien. Cependant, on ne connait pas le détail des aliments qui composent le menu. Quand ils se restaurent, on peut les apercevoir principalement dans les petits et les arbrisseaux.

Alimentationmode et régime

Les Colombars à cou roux sont réputés pour leur régime frugivore ou végétarien. Cependant, on ne connaît pas le détail des aliments qui composent leur régime. Quand ils se restaurent, on peut les apercevoir principalement dans les arbrisseaux.

Reproduction nidification

Peu de nid ont été trouvés sur son aire de nidification. La plupart d'entre eux ont été découverts entre le mois de février et le mois d'avril. Les ornithologistes définissent la saison comme s'étendant de janvier à juin.
Le nid est une simple plate-forme construite de façon désordonnée avec des brindilles. Les matériaux qui servent à la construction de l'édifice sont recueillis par terre ou dans des buissons dont les branchettes sont soustraits des buissons. Les nids sont souvent placés le long des rives des puissants cours d'eaux ou ruisseaux. Les matériaux sont apportés à la femelle après un court déplacement. La femelle installe le nid à quelques 5 mètres au-dessus du sol dans un arbre de taille réduite et y place 2 œufs de couleur blanche. Les mœurs de reproduction et la durée des couvées ne sont pas connues.

Distribution

Spus-espèces et Distribution
T. f. fulvicollis (Wagler, 1827) - Plaines de la Péninsule Malaise, à partir du sud du Sud-Myanmar (Sud- Tenasserim), incluant les archipels Riau et Lingga, jusqu'à Sumatra, Bangka et Belitung.
T. f. melopogenys - île Nias et île Siberut (au large de l'ouest de Sumatra).
T. f. oberholseri- île Natuna (au large de Bornéo).
T. f. baramensis - Bornéo et les îles qui longent la côte.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces oiseaux de taille moyenne vivent à Brunei, en Indonésie, Malaisie, Singapour, Myanmar (anciennement Birmanie) et Thaïlande. La superficie de leur territoire est de 3 700 000 kilomètres carrés.
Du fait de le détérioration ou de la destruction des arbres sur la totalité de leur aire, la population a subi une diminution relativement rapide. Ils souffrent également de la pression exercée par l'activité toujours constante des chasseurs. Dans le sultanat de Brunei, il est devenu assez rare.
Le chiffre exact des effectifs n'est pas connu, mais son avenir immédiat ne semble pas en danger. Il est classé comme presque menacé (NT).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar à cou rouxFiche créée le 26/02/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-03-02 10:12:32 © 1996-2019 Oiseaux.net