Colombar commandeur

Treron phoenicopterus - Yellow-footed Green Pigeon

Colombar commandeur
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    phoenicopterus

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 226 à 248 g
Distribution

Distribution

Description identification

Colombar commandeur
adulte
Colombar commandeur
adulte

Vu dans son milieu naturel, Le Colombar commandeur exhibe sa silhouette puissante et trapue. Chez le mâle adulte, le front et le haut de la tête, du front jusqu'à la nuque, sont bleu-gris clair. Le front et les lores sont infusés d'olive pâle. Le cou est jaune doré foncé avec un reflet verdâtre. Le manteau et les scapulaires sont gris-vert terne et le manteau est bordé sur le dessus par une ligne gris-bleu.
Les petites couvertures sont olive à proximité de la bordure de l'aile. Les grandes et les moyennes couvertures sont grises avec des bordures dorées sur les filets externes. Les primaires, secondaires et tertiaires ont une dominante noirâtre. Ces plumes sont étroitement bordées de jaune pâle.
Le dos et les couvertures sus-alaires ainsi que la queue sont gris-vert terne. Les rectrices centrales ont une belle teinte gris-ardoise. La bavette jaune-vert se fond dans le jaune-orange du front et de la poitrine. Les oreillons sont gris-bleu. L'abdomen vert terne est rompu par le jaune sulfuré des flancs, du bas-ventre et des tarses. Les plumes de la zone anale et des cuisses forment un ensemble chamois clair tacheté de vert. Le dessous bordeaux de la queue se termine par une bande gris-ardoise. Le dessous des ailes gris est délimité par un bord de traîne vert.
En ce qui concerne les parties nues : iris rose-mauve avec un anneau couleur saphir, peau orbitale grise de même que la cire et la base du bec, pointe du bec blanchâtre. Les pattes sont jaune brillant (élément distinctif discriminant).
La femelle est très semblable au mâle. Les juvéniles sont plus pâles et plus ternes que leur mère. Pas de tache rose-mauve sur les épaules.

Indications subspécifiques 5 sous-espèces

  • Treron phoenicopterus phoenicopterus (e Pakistan and n India to Bangladesh and ne India)
  • Treron phoenicopterus chlorigaster (c and s India)
  • Treron phoenicopterus phillipsi (Sri Lanka)
  • Treron phoenicopterus viridifrons (sw China to Myanmar and nw Thailand)
  • Treron phoenicopterus annamensis (e Thailand, s Laos, s Vietnam)

Noms étrangers

  • Yellow-footed Green Pigeon,
  • Vinago Patigualdo,
  • Rotschultertaube,
  • sárgalábú zöldgalamb,
  • Geelpootpapegaaiduif,
  • Piccione verde piedigialli,
  • Gulfotad grönduva,
  • Kragegrønndue,
  • trerón žltonohý,
  • holub fialovoramenný,
  • Gyldenhalset Papegøjedue,
  • huiluviherkyyhky,
  • colom verdós collcarbassa,
  • treron złotoszyi,
  • Желтоногий зелёный голубь,
  • キアシアオバト,
  • 黄脚绿鸠,
  • นกเปล้าขาเหลือง,
  • 黃腳綠鳩,

Voix chant et cris

Colombar commandeur
adulte

Le chant est composé d'une série d'une dizaine de notes mélodieuses, de sifflements musicaux qui ressemblent en grande partie à ceux du Colombar à double collier (Treron bicincta).
Toutefois, la version de ce chant est plus basse, plus puissante et porte à plus longue distance.

Habitat

Colombar commandeur
adulte

Les Colombars commandeurs fréquentent une grande variété d'habitats boisés y compris les forêts sèches et humides pourvues d'arbres à feuilles caduques, les boisements en cours de régénération, les espaces recouverts de broussailles.

Ils apprécient également les bouquets d'arbres dans les milieux ouverts ainsi que les étendues agricoles.
On les aperçoit aussi dans les villages, les jardins délaissés ou laissés à l'abandon, les alignements d'arbres sur le bord des routes. Ils peuvent être qualifiés d'oiseaux des plaines mais on peut également les apercevoir dans les collines aussi élevées que 1 480 mètres. Au Laos, les Colombars commandeurs sont restreints aux étendues strictement plates.

Comportement traits de caractère

Colombar commandeur
adulte

Les Colombars commandeurs sont des oiseaux grégaires qu'on peut trouver régulièrement en bandes de 5 à 10 individus.

Colombar commandeur
adulte
Ils sont regroupés dans les arbres chargés en fruits en compagnie d'autres espèces frugivores.
Sur le sol des sous-bois, ils marchent de façon assez maladroite avec la queue dressée vers le haut. Quand ils sont alertés alors qu'ils se restaurent, ils jaillissent et ils deviennent alors difficiles à trouver lorsqu'ils se dissimulent dans les feuillages.
Ils ne s'extraient rapidement des branchages que lorsqu'un intrus s'approche du nid à faible distance. Quand ils se reposent dans la journée, ils s'installent sur un perchoir assez élevé en couple ou en petit groupe. Ils entreprennent de courts mouvements locaux pour quêter leur alimentation.

Alimentationmode et régime

Colombar commandeur
adulte

Les Colombars commandeurs ingurgitent des baies et des fruits qu'ils trouvent directement dans les branches des arbres. Ce qui ne les empêche pas de descendre à terre s'abreuver, picorer et avaler de petits graviers.

Reproduction nidification

Colombar commandeur
adulte

Les Colombars commandeurs nichent du mois de mars au mois de juin, avec un pic dans l'activité en mars et avril.

Pendant la période nuptiale, ils se balancent solennellement vers le haut et vers le bas, ils courbent continuellement la tête, gonflant la poitrine et la gorge. Ces mouvements sont accompagnés de sifflements doux.
Parfois, les femelles répondent à ces sollicitations en reproduisant les mêmes rituels. Le nid est un mélange de brindilles entrelacées mais sans mousse pour le garnir. Les deux parents sont associés dans la tâche et dissimulent le nid dans le feuillage dense d'un arbre.
La reproduction s'effectue selon un mode semi-colonial, plusieurs couples se reproduisent à faible distance les uns des autres. Parfois les Colombars commandeurs s'associent avec des Drongos noirs, sans doute pour profiter des points d'eau et des sources.
Les Colombars commandeurs sont surtout des oiseaux de plaine, mais ils peuvent grimper dans les collines jusqu'à 1 480 mètres. Au Laos, ces oiseaux fréquentent les hautes plaines plates.

Distribution

Les Colombars commandeurs nichent dans l'Asie du centre-est et du sud-est. : Sri Lanka, Pakistan, Péninsule indienne dans son intégralité, Pendjab, Himalaya et Népal. On les trouve en Chine méridionale (Sud-Yunnan) ainsi qu'au Népal, Bangladesh, Birmanie, Thaïlande. Ils vivent volontiers au Cambodge, au Vietnam et au Laos où la population s'est légèrement contractée.
Au total, 5 races ont été officiellement décrites :
T. p. phoenicopterus - nord de l'Inde en passant dans les collines himalayennes et la plaine du Gange à partir de l'Himachal Pradesh, Assam, Bangladesh, sud-ouest centre du Madhya Pradesh et Odisha.
T. p. chlorigaster- Centre-Pakistan et Inde au sud du Gange, plaines du Bengale occidental.
T. p. phillipsi - Sri Lanka.
T. p. viridifrons- extrême sud de la Chine (Sud-Yunnan), Myanmar (Tenasserim), nord-ouest de la Thaïlande.
T. p. annamensis - Est-Thaïlande, Laos, Cambodge et Sud-Vietnam (Annam, Cochinchine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colombars commandeurs sont localement communs. Les oiseaux du continent sont devenus plus clairsemés qu'ils n'étaient autrefois mais leurs effectifs sont encore suffisamment étalés en territoires. En conséquence, les Colombars commandeurs sont classés comme étant de préoccupation mineure (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar commandeurFiche créée le 30/04/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-05-08 08:19:31 © 1996-2019 Oiseaux.net