Créadion rounoir

Philesturnus carunculatus - South Island Saddleback

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Callaéidés

  • Genre
    :

    Philesturnus

  • Espèce
    :

    carunculatus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 85 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des callaeidae comprend cinq espèces, dont une a disparu. Elles sont toutes endémiques de Nouvelle-Zélande.

Description identification

Créadion rounoir
adulte

C'est un oiseau chanteur de taille moyenne, endémique de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, facilement reconnaissable en raison de son plumage caractéristique, noir avec une selle rousse sur le dos, sans bande dorée en bordure de la selle. Il a des barbillons rouge orangé développés aux commissures du bec. Les mâles ont tendance à avoir les barbillons plus développés que ceux de la femelle. Les juvéniles ont un plumage brun-chocolat la première année, leurs barbillons sont petits et pratiquement impossibles à voir. Les deux sexes ne se distinguent que par des différences de comportement.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • South Island Saddleback,
  • Tieke de Isla Sur,
  • Tieque,
  • Sattelvogel,
  • nyerges madár,
  • Zadelrugspreeuw,
  • Sellarossa,
  • Spetsnäbbad vårtkråka,
  • Sadelflikfugl,
  • laločník tieko,
  • laločník sedlatý,
  • Saddelryg,
  • tiiki,
  • tieke de l'illa del Sud,
  • kurobród siodłaty,
  • Тико,
  • セアカホオダレムクドリ,
  • 鞍背鸦,
  • 南島鞍背鴉,

Voix chant et cris

L'appel est un bruyant "cheet te-te-te-te" émis dans la journée. Les mâles ont un chant territorial rythmique qui se caractérise par 2-4 notes d'introduction suivies d'une série de phrases très stéréotypées et répétées. Plus de 200 différents types de chants rythmiques ont été enregistrés pour les mâles. Ses vocalisations sont bruyantes, bec largement ouvert. Elles peuvent être décrites comme "cheeet ta-ta-chet chet-chet" ou "ta cheee cheee cheee". Certaines vocalisations territoriales sont souvent partagées entre voisins participent à la défense territoriale ainsi qu'à la cohésion du groupe.

Habitat

Ils sont présents dans les forêts côtières, les régénérations de forêt indigène, par contre, les densités sont plus faibles en forêt primaire.

Comportement traits de caractère

Le créadion rounoir est sédentaire et monogame. Les couples sont durables et occupent habituellement le même territoire durant toute Leur vie. En période de reproduction le mâle effectue la parade typique de l'archange, puis mène la femelle sur le site de nidification. Des offrandes sont aussi réalisées, toujours par le mâle. Les couples sont souvent observés se nourrissant bruyamment au sol en forêt. Les immatures, non-territoriaux dans les populations à forte densité ont tendance à se nourrir en petits groupes de deux à quatre et sont souvent rejoints par d'autres espèces, en particulier : Mohuas à tête jaune, perruches endémiques, rhipidures à collier, pendant la saison de reproduction. Tout au long de l'année, ces oiseaux se nourrissent d'invertébrés et d'insectes dérangés par leur vigoureuse recherche au sol .
Le vol : Mauvais voiliers, peu capables de maintenir de longs vols, ils se déplacent aisément par bonds dans les branches.
C'est pourquoi les déplacements des immatures n'excèdent pas 2 km.

Alimentation mode et régime

Ils se nourrissent d'insectes, d'invertébrés, de fruits et de nectar.

Reproduction nidification

Le nid est construit par la femelle, généralement dans des cavités d'arbres indigènes matures tels que le rata Metrosideros excelsa, il peut également être construit dans des cavités sous les berges, dans les racines renversées d'arbres, à l'intérieur des bâtiments abandonnés, dans la couronne de fougères arborescentes, ou épiphytes. Elles semblent sélectionner les cavités avec des propriétés qui réduisent variation thermique. Le mâle effectue la parade de l'archange puis il mène la femelle sur le site de nidification. Deux œufs ovoïdes, pâles avec des taches marron clair sont incubés uniquement par la femelle, pendant environ 20 jours. Les oisillons seront nourris au nid par le couple durant 25 à 27 jours, ils continueront de les nourrir après l'envol durant environ 30 jours. Ils peuvent se reproduire au cours de leur première année, mais ne le font généralement que dans les populations de faible densité.

Distribution

Il est aujourd'hui bien présent sur les sites où les prédateurs introduits ont été éradiqués, principalement sur les îles du large. Toutes les îles ont été colonisées par réintroduction entre 1969 et 2012. La seule population continentale se trouve sur le site d'Orokonui Ecosanctuary situé près de Dunedin.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le créadion rounoir est extrêmement vulnérable aux prédateurs mammifères introduits tels que le rat surmulot (Rattus norvegicus) et l'hermine (Mustela erminea) en raison de leur tendance à nicher bas, se percher et rechercher la nourriture au ras du sol. Ils sont aujourd'hui bien présents sur les sites où les prédateurs introduits ont été éradiqués, principalement sur les îles du large. En raison de l'augmentation des populations insulaires, l'espèce est maintenant classée : Statut UICN Quasi menacé.

Autres références utiles

Fiche créée le 12/01/2016 par Yann Cambon © 1996-2017 Oiseaux.net