Drongo de Nouvelle-Irlande

Dicrurus megarhynchus - Paradise Drongo

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Dicruridés

  • Genre
    :

    Dicrurus

  • Espèce
    :

    megarhynchus

Descripteur

Quoy Gaimard, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 56 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 129 à 130 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le plumage du mâle varie du noir au noir bleuâtre, avec de puissants reflets bleu métallique sur le capuchon, les ailes et la queue (excepté les rectrices les plus extérieures). Le cou est recouvert de stries bleues brillantes. Le haut de la poitrine est pailleté de petites taches luisantes bleues. Les couvertures sous-alaires sont légèrement terminées de blanc. Les plumes du front sont très développées et retombent sur le bec jusqu'à la moitié ou les deux tiers du culmen. Les rectrices extérieures sont particulièrement longues et peuvent mesurer jusqu'à 38 centimètres. Elles sont terminées par une sorte de raquette en forme de croissant dont le rachis est nettement recourbé vers l'intérieur. Ces plumes son souvent cassées, incomplètement developpées ou parfois absentes
Les iris sont rouge-orange ou rouge foncé. Le bec puissant est noir. Les pattes et les pieds sont également noirs.
La femelle ressemble à son partenaire mais elle est un peu plus petite et les banderolles caudales sont bien plus brèves. Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Paradise Drongo,
  • Drongo de Nueva Irlanda,
  • Bandschwanzdrongo,
  • szalagfarkú drongó,
  • Bismarckdrongo,
  • Drongo festonato,
  • Serpentindrongo,
  • Serpentindrongo,
  • drongo ozdobný,
  • drongo novoirský,
  • New Ireland-drongo,
  • uudenirlannindrongo,
  • drongo de Nova Irlanda,
  • dziwogon pręgosterny,
  • Лентохвостый дронго,
  • フキナガシオウチュウ,
  • 绶带卷尾,
  • 新愛爾蘭島飾尾卷尾,

Voix chant et cris

Les drongos de Nouvelle-Irlande ont un répertoire très varié comprenant des notes musicales aiguës, des sons inarticulés montants ainsi que des sifflements disyllabiques bas et doux qui sont délivrés dans des séries plutôt lentes et tranquilles. Un autre chant remarquable consiste en un son roulant qui descend et se transforme en ton nasillard. Les cris comprennent des sifflements liquides d'où sont exclues toutes notes rauques. Les drongos de Nouvelle-Irlande déploient leur queue quand ils chantent. Leur voix est très différente de celle du drongo pailleté (Dicrurus bracteatus), même si certains cris ont une certaine parenté avec ceux de la race carbonarius de cette espèce qui vit en Nouvelle-Guinée.

Habitat

Le drongo de Nouvelle-Irlande est une espèce essentiellement forestière : il fréquente les forêts primaires de plaine, les zones boisées de colline et les boisements de montagne composés de petits arbres rabougris et moussus. On le trouve également dans les parcelles en cours de régénération. Cet oiseau réside dans des habitats qui vont du niveau de la mer jusqu'à 1800 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les drongos de Nouvelle-Irlande recherchent principalement leur nourriture à l'étage moyen des arbres, ce qui ne les empêche pas de prospecter à de plus grandes élévations quand cela est nécessaire, notamment dans les forêts moussues. Ces oiseaux adoptent une posture très raide et très rectiligne, ils se tiennent sur un perchoir bien en vue et bien dégagé à partir duquel ils peuvent facilement pouruivre les insectes et autres invertébrés volants. Ils picorent également les arthropodes et les araignées qu'il trouvent sur les branches ou sur la surface des feuilles.
Les drongos de Nouvelle-Irlande sont plus timides et largement moins buyants vocalement que les drongos pailletés (Dicrurus bracteatus), si bien qu'on peut difficilement les apercevoir.

Alimentationmode et régime

Les drongos de Nouvelle-Irlande ont un menu exclusivement carnivore. Ils consomment des insectes et des invertébrés qu'ils capturent après des poursuites aériennes ou en prospectant sur les branches des arbres.

Reproduction nidification

Aucune information n'est disponible dans cette rubrique, même chez Beehler qui est pourtant considéré comme un grand spécialiste des oiseaux de Papousie Nouvelle-Guinée. La seule chose dont on soit à peu près sûr, c'est que cet oiseau arboricole bâtit son nid sur la branche d'un arbre, à une assez grande hauteur par rapport au sol.

Distribution

Comme son nom l'indique bien, cette espèce est endémique de l'île de la Nouvelle-Irlande, dans l'Archipel Bismarck, en Papouasie Nouvelle-Guinée. Elle est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces, comme cela est le cas chez de nombreuses espèces insulaires.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, bien qu'il ait une aire de distribution très restreinte en Nouvelle-Irlande et peut-être en Nouvelle-Bretagne, cet oiseau n'est pas globalement menacé. Il est même considéré comme commun ou assez commun. La tendance générale des effectifs n'a pas été évaluée, mais la plupart des spécialistes considèrent que la population est à la limite du déclin et qu'il faudrait que des mesures de conservation soient prises d'ores et déjà. Quoi qu'il en soit, la forêt naturelle subit une dégradation indéniable et elle est remplacée par des plantations plus lucratives qui ne conviennent pas forcément à cette espèce. L'aire de nidification étant très réduite (8 650 kilomètres carrés à la Nouvelle-Irlande), il est plus que probable que son prochain classement soit "presque menacé (NT)".

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Drongo de Nouvelle-IrlandeFiche créée le 05/01/2013 par
publiée le - modifiée le 2013-01-06 10:33:43 © 1996-2019 Oiseaux.net