Eider à duvet

Somateria mollissima - Common Eider

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Somateria

  • Espèce
    :

    mollissima

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 71 cm
  • Envergure
    : 80 à 108 cm.
  • Poids
    : 1200 à 2800 g
Longévité

18 ans

Distribution

Distribution

Description identification

L'Eider à duvet mâle a une calotte noire, une nuque verte, des joues blanc et vert. La poitrine rosée et le dos blanc contrastent particulièrement avec les flancs, le ventre, ainsi que le croupion et la queue qui sont noirs. Les ailes marient le noir et le blanc. Comme chez la plupart des anatidés, la femelle présente une livrée assez terne, brune avec de nombreuses barres foncées. Tous deux présentent un profil particulier dû à la configuration cunéiforme du bec.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Somateria mollissima v-nigrum (ne Asia, Alaska)
  • Somateria mollissima borealis (ne Canada, Greenland, Iceland)
  • Somateria mollissima sedentaria (Hudson Bay, James Bay. Canada.)
  • Somateria mollissima dresseri (se Canada, ne USA)
  • Somateria mollissima faeroeensis (Faeroe Is.)
  • Somateria mollissima mollissima (nw Eurasia)

Noms étrangers

  • Common Eider,
  • Eider Común,
  • Êider,
  • Eiderente,
  • Pehelyréce,
  • Eider,
  • Edredone comune,
  • Ejder,
  • Ærfugl,
  • kajka morská,
  • kajka mořská,
  • Ederfugl,
  • haahka,
  • èider comú,
  • Æðarfugl,
  • edredon (zwyczajny),
  • lielā pūkpīle, gāga,
  • gaga,
  • Обыкновенная гага,
  • ホンケワタガモ,
  • 欧绒鸭,
  • 歐絨鴨,

Voix chant et cris

Plaintes sonores cou - rouuu du mâle. Femelle : korr-rrr

Habitat

L'Eider à duvet est principalement un habitant du littoral marin. On le rencontre aussi bien sur les côtes rocheuses ou sablonneuses que dans les îles, pourvu qu'elles ne soient pas trop éloignées du rivage. A l'intérieur des terres où il fait quelques incursions, on le retrouve occasionnellement sur les fleuves ou les lacs d'eau douce en hiver.

Comportement traits de caractère

Son aire de nidification se situe sur l'Atlantique Nord, à la limite de la banquise. Il est donc migrateur. Il est hivernant en France où on le retrouve sur les côtes de la Manche et en Bretagne. C'est un excellent plongeur qui ne craint pas de s'immerger jusqu'à 15 mètres pour récolter crustacés et coquillages. Même s'il ne redoute pas le gros temps, il ne s'éloigne guère du littoral. Le duvet de canard étant depuis longtemps connu pour ses propriétés isolantes, il est à noter que certaines communautés du nord de l'Europe en organisent la récolte peu après la période de nidification.
Le vol : Contrairement aux autres canards qui battent continuellement des ailes, l'Eider à duvet alterne le vol battu et le vol plané.

Alimentation mode et régime

Il se nourrit surtout de mollusques (moules, coques, littorines mesurant de 7 à 40 mm) et de crustacés (crabes). Cependant, il ne dédaigne pas les gastéropodes, les insectes aquatiques, les poissons et les échinodermes (étoiles de mer) qui sont des ingrédients courants à son menu. Son alimentation est complétée par divers végétaux qu'il glane sur le littoral.

Reproduction nidification

La période de reproduction commence fin mai-début juin. La femelle bâtit son nid tout près de l'eau, sur un îlot, sur le sable ou dans une anfractuosité de rocher, éventuellement masqué par la végétation. Il est construit de matériaux divers : débris végétaux, fragments de coquillages, et garni d'une épaisse couronne de duvet de la femelle. Elle y dépose 4 à 6 œufs couvés pendant 25 à 28 jours. Les jeunes sont nidifuges et s'envolent dans un délai de 65 à 75 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/03/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net