Faisan de Hume

Syrmaticus humiae - Mrs. Hume's Pheasant

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Syrmaticus

  • Espèce
    :

    humiae

Descripteur

Hume, 1881

Biométrie
  • Taille
    : 90 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 975 à 1080 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle, le capuchon et la nuque sont brun-olive. La gorge, le cou, le haut de la poitrine et le manteau revêtent une coloration bleu métallique. Les autres régions du corps sont châtain métallique intense avec une nuance de violet. On peut apercevoir trois fines barres blanches sur les couvertures des ailes lors que celles-ci sont repliées. La partie inférieure du dos et la croupion sont barrés de bleu foncé et de blanc. La queue grise est barrée de noir et de châtain. Bien qu'elle soit moins bigarrée que le mâle, la femelle possède un plumage assez contrasté contrairement à la plupart des poules faisanes excepté celle d'Elliot. Le dessus est brun-roux et, sur le haut du dos, chaque plume est bordée de blanc et de noir. Le dessous est barré de blanc et taché de noir.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Syrmaticus humiae humiae (ne India, n Myanmar)
  • Syrmaticus humiae burmanicus (ne Myanmar to n Thailand)

Noms étrangers

  • Mrs. Hume's Pheasant,
  • Faisán de Hume,
  • Faisão-de-pescoço-cinzento,
  • Burmafasan,
  • burmai fácán,
  • Hume's Fazant,
  • Fagiano di Hume,
  • Humes fasan,
  • Burmafasan,
  • bažant pásavokrídly,
  • bažant Humeové,
  • Burmafasan,
  • burmanfasaani,
  • faisà de Hume,
  • bażant birmański,
  • Пёстрый бирманский фазан,
  • ビルマカラヤマドリ,
  • 黑颈长尾雉,
  • ไก่ฟ้าหางลายขวาง,
  • 黑頸長尾雉,

Voix chant et cris

Habitat

Le faisan de Hume affectionne particulièrement les habitats changeants marqués par des ruptures successives que l'on peut caractériser comme une variété de types de boisements ouverts ou rabougris, comprenant arbustes et rhododendrons. Ces différentes interruptions de paysages comprennent des clairières, des pentes herbeuses ou rocailleuses, des plantations de palmiers nains ou de fougères, assez souvent éloignées des points d'eau. Les altitudes fréquentées s'échelonnent entre 1200 et 3000 mètres dans des forêts de chênes et de pins dont les sous-bois sont tapissés de végétation herbacée épaisse ou de buissons nombreux. L'oiseau a souvent été décrit comme un espèce vivant à la lisière ou au pied de contreforts de collines escarpées. Il reste absent ou rare dans les paysages ouverts.

Alimentation mode et régime

En chine, son régime alimentaire comprend principalement des matières d'origine végétale (89,4%), en particulier des graines. Cet oiseau majoritairement végétarien, se nourrit de noisettes, de baies, de graines, de racines, de bourgeons, mais aussi dans une proportion moindre, de vers et d'insectes. On a retrouvé dans l'estomac des quelques mâles examinés de nombreux fruits , des petites châtaignes, des baies rouges et quelques serpents de taille réduite. On a observé des faisans de Hume jaillissant de buissons de framboisiers où ils donnaient l'impression de se restaurer, sentiment qui parait être validé par d'autres témoignages. Occasionnellement, l'espèce se nourrit également de glands et peut-être de noix de palmiers. Dans l'ensemble, le faisan de Hume prélève son alimentation sur plus de 40 espèces végétales comprenant également des pins et des chênes. Pendant la période de nidification, il convient de marquer une distinction importante : alors que les adultes conservent un régime végétarien quasiment exclusif (près de 90%), les juveniles adoptent une alimentation constituée pour plus de 50% d'insectes.

Reproduction nidification

L'espèce est polygame. Chaque coq est généralement accompagné de 2 à 3 poules. En Chine, la saison de reproduction court probablement de mars à juillet, encore que l'on ait retrouvé des nids dans la nature uniquement pendant la période de mi-mars à mi-mai. Le nid est toujours placé à terre, souvent proche du sommet d'une crête. Le nid peut également être situé sur le berges d'une rivière forestière en terrain accidenté, dans le trou rocheux d'une pente boisée, sous un buisson à faible hauteur, ou dans un peuplement de chênes nains sur un terrain bien drainé On ne possède pas de compte-rendu sur la manière dont ce faisan bâtit son nid sur le terrain, par contre on sait que les oiseaux en captivité aménagent une légère cavité qu'ils agrandissent ultérieurement en grattant avec leurs pieds. Cette dépression est garnie de quelques brindilles, de feuilles mortes, de matériaux collectés au hasard par la femelle qui continue à étayer le nid et à l'augmenter au fur et à mesure que l'incubation progresse. La ponte avance à raison d'un oeuf tous les deux jours au crépuscule. La taille finale de la ponte peut atteindre entre 6 et 11 oeufs . L'incubation qui dure entre entre 24 et 28 jours est assurée par la femelle seule.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net