Francolin à bandes grises

Pternistis griseostriatus - Grey-striped Francolin

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Pternistis

  • Espèce
    :

    griseostriatus

Descripteur

Ogilvie-Grant, 1890

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 203 à 410 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est rouge-orange excepté les deux-tiers terminaux de la mandibule supérieure qui sont noirs. Les iris sont bruns. Les pattes sont rouge-orange. Les sexes sont identiques. Le mâle possède un éperon sur les tarses, la femelle n'en a pas.
Chez les adultes des 2 sexes, la tête est brun grisâtre, un peu plus pâle sur les cotés et devenant plus brun-roux sur le front. Les plumes des côtés et de l'arrière du cou, du manteau, du dos et des scapulaires sont châtain avec des liserés gris, des stries chamois et quelques vermiculures noires éparses. Le croupion et les sus-caudales sont gris-brun avec de fines barres noires nettement plus ternes que le châtain et le gris des scapulaires et du manteau. La queue est châtain avec des barres noires. Les ailes sont brun terne, les rémiges sont mouchetées et barrées de brun et de fauve sur les filets extérieurs.
Les parties inférieures présentent une couleur chamois avec des stries châtain. Ces stries virent au roux et gris, devenant plus abondantes sur la poitrine, ce qui provoque un effet de contraste saisissant avec le blanc de la gorge et du menton.
Les juvéniles ont un dessus plus uniformément roux-cannelle. Les plumes des parties supérieures ont des centres noirs et non pas châtain ainsi que des petites taches noires sur chacune d'entre elles. Le dessous porte moins de stries châtain et le ventre est plus blanc.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey-striped Francolin,
  • Francolín Angoleño,
  • Francolim-de-listras-cinzentas,
  • Graustreifenfrankolin,
  • Grants Frankolijn,
  • Francolino striegrigie,
  • Gråstrimmig frankolin,
  • Angolafrankolin,
  • frankolínec čiarkový,
  • frankolín páskovaný,
  • Angolaskælfrankolin,
  • juovafrankoliini,
  • francolí d'estries grises,
  • szponiastonóg rudoplamy,
  • Серополосый турач,
  • ネズミスジシャコ,
  • 灰纹鹧鸪,
  • 灰紋鷓鴣,

Voix chant et cris

Les vocalisations de cet oiseau ne sont pas bien connues. Selon la plupart des ornithologistes, le cri de reconnaissance du francolin à bandes grises ressemble à celui du franColin écaillé (Francolinus squamatus). C'est une sorte de croassement, un "ke-rak, ke-rak " aigu et nasal qui est répété une douzaine de fois et qui augmente en volume. Toutefois, certains spécialistes des gallinacés expriment leur désaccord à ce sujet.

Habitat

Les francolins à bandes grises fréquentent les sous-bois des forêts denses entre 800 et 1 200 mètres d'altitude. On les trouve à la fois dans les forêts-galeries et dans les boisements secondaires en cours de régénération. Ces oiseaux pénètrent également dans les terres agricoles proches des zones boisées.

Comportement traits de caractère

Leurs mœurs sont vraiment peu connues. Les francolins à bandes grises recherchent principalement leur nourriture dans le sous-bois de la forêt, mais ils sont également connus pour pénétrer dans les champs de coton abandonnés et dans les plaines sèches recouvertes d'herbes où ils se restaurent de bon matin ou dans la soirée. S'ils sont dérangés, ils retournent en volant dans les zones boisées. Les francolins à bandes grises se reposent dans les arbres.

Alimentation mode et régime

D'après Mc Gowan et Birdlife, cet oiseau possède un régime assez similaire à celui des autres francolins du genre Pernistis : il consomme des petits arthropodes, des racines, des bulbes et des graines.

Reproduction nidification

Très peu de choses sont connues sur la reproduction de ce gallinacé. D'après le Handbook, contrairement aux autres francolins africains, mais comme le francolin noble (Pernistis nobilis) qui vit à la frontière entre le Zaïre et l'Ouganda, cette espèce n'est sans doute pas monogame. Cependant, une étude réalisée par Pedro Vaz Pinto dans le Kissama National Park nous signale que cet oiseau vit en couple pendant la période de reproduction et en petits groupes de 4 à 6 oiseaux après la ponte, ce qui implique probablement un comportement monogame. La période d'étude s'étale entre 15 août et le 30 octobre, ce qui coïncide selon Vaz Pinto à la fin de la saison de nidification. Il n'y a aucune description de nid, toutefois il est permis de penser que celui-ci est un grattage au sol garni avec quelques végétaux.

Distribution

Les francolins à bandes grises sont endémiques de l'Angola, dans le centre-sud du continent africain. Jusqu'à une période très récente, ces oiseaux étaient connus pour occuper 2 petites zones de l'escarpement ouest-angolais, à une distance de 400 kilomètres l'une de l'autre, ce qui formait 2 populations disjointes. La première zone se trouvait dans le sud du district de Cuanza sud et dans l'ouest du district voisin de Malanje. La seconde occupait le sud du district de Benguela et l'extreme nord-est de celui de Huila. Cependant, de récentes explorations ont permis de découvrir que cette espèce est plus largement distribuée le long de l'escarpement et la côte nord, si bien que son aire est désormais considérée comme continue. Le francolin à bandes grises est considéré comme monotypique, c'est à dire qu'il n'est pas divisé en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population globale est supposée être en déclin en raison de la dégradation de l'habitat. Jusqu'à une période très récente, les effectifs étaient estimés entre 2 500 et 10 000 individus, ce qui est assez conforme à ce qu'on peut attendre d'un telle espèce compte tenu de sa taille, de sa densité et de la superficie de son aire de distribution.
Grâce à la plus grande et récente accessibilité au pays, de nouvelles informations sont désormais disponibles. La surface du territoire a été multipliée par 5 et est désormais estimée à 85 000 kilomètres carrés. Du coup, la population globale est évaluée entre 7 500 et 35 000 oiseaux. Le statut de l'espèce est passée de vulnérable (VU) en 2009, à presque menacée (NT) en 2010 et à sans préoccupation (LC) en 2011.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/07/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net