Grand-duc du Népal

Bubo nipalensis - Spot-bellied Eagle-Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Bubo

  • Espèce
    :

    nipalensis

Descripteur

Hodgson, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 64 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1300 à 1500 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce hibou puissant, au plumage brun, est remarquable par ses longues aigrettes légèrement inclinées sur le côté, par ses pattes totalement emplumées et par ses larges iris sombres. Les 2 sexes sont identiques. Les juvéniles se distinguent facilement des parents.

Chez les adultes, les aigrettes sont brun sombre avec des barres blanc-fauve sur les vexilles externes. Les vibrisses des lores et des joues sont blanc brunâtre avec des stries noires. Il n'y a pas de bandeau sombre en bordure du disque facial. Les yeux sont surmontés d'un sourcil blanc. Les parties supérieures ont une dominante brun sombre avec des motifs noirs en forme de barres. Les plumes ont des liserés chamois clair et une base barrée de fauve, mais ce dernier caractère n'est pas très visible. Les scapulaires sont nettement chamoisés avec des barres brun foncé. L'ensemble des ailes est majoritairement brun foncé, même si on aperçoit parfois quelques petits ornements plus clairs sur certaines des couvertures. La queue est grisâtre avec des barres brun noirâtre. La gorge et les parties inférieures sont fauve ou blanc-fauve avec d'abondants chevrons noirs qui se transforment en taches circulaires sur le ventre et les sous-caudales. Le haut de la poitrine est infiltré de brun-miel, formant une sorte de bande qui est tapissée de chevrons. Les pattes sont recouvertes de plumes blanc-chamois tachées de noir jusqu'à la base des pieds.
Les juvéniles ont un dessus chamois clair avec des barres brun sombre. La tête paraît plus pâle. Les parties inférieures sont blanches avec un lavis chamoisé et des barres sombres.
Chez les grands-ducs du Népal, les iris sont brun sombre. Le bec est jaune-cire ou jaune pâle. Les orteils sont gris jaunâtre foncé et les griffes sont couleur corne. Les juvéniles ont des iris noir bleuâtre.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Bubo nipalensis nipalensis (Himalayas to s India east to Vietnam)
  • Bubo nipalensis blighi (Sri Lanka)

Noms étrangers

  • Spot-bellied Eagle-Owl,
  • Búho Nepalí,
  • Bufo -de-Nepal,
  • Nepaluhu,
  • foltoshasú uhu,
  • Bosoehoe,
  • Gufo reale panciamacchiata,
  • Nepaluv,
  • Skoghubro,
  • výr žltozobý,
  • výr nepálský,
  • Indisk Stor Hornugle,
  • intianhuuhkaja,
  • duc del Nepal,
  • puchacz jarzębaty,
  • Непальский филин,
  • ネパールワシミミズク,
  • 林雕鸮,
  • นกเค้าใหญ่พันธุ์เนปาล,
  • 林鵰鴞,

Voix chant et cris

Le grand-duc du Népal a un cri bas et puissant : il lance un double-hululement "hoo-hoo" qui porte à très longue distance et qui dure environ deux secondes. On peut également entendre un miaulement perçant et lugubre qui ne dure guère plus d'une seconde. Ce "njaauuuw" aigu commence par des notes ascendantes puis il descend sur la fin.

Habitat

Les grands-ducs du Népal fréquentent les forêts denses et humides pourvues d'arbres à feuilles permanentes ou caduques, qu'elles soient dans les vallées tropicales ou le long des cours d'eau. Divers types de boisements sont ainsi visités. Dans le nord de leur aire, ils vivent dans des contrées accidentées où les collines alternent avec les étendues de forêt dense. Dans le sud de l'Inde, ils occupent des forêts tempérées de montagne humides et sempervirentes. En Birmanie, en Thaïlande, au Laos et au Vietnam, les forêts pluviales tropicales situées en-dessous de 1500 m bénéficient de leur faveur. Dans l'Himalaya, les grands-ducs du Népal résident de 900 à 2100 mètres d'altitude, mais on les trouve parfois jusqu'à 3000 m. Au Sri Lanka, ces oiseaux grimpent jusqu'à 1800 m.

Comportement traits de caractère

Les grands-ducs ont une activité essentiellement nocturne. Pendant la journée, ils somnolent dans les feuillages denses des arbres. Parfois cependant, ils sortent de leur torpeur et ils effectuent une sortie pour chasser même en plein jour. On ne possède pas d'autres informations.

Alimentation mode et régime

Les grands-ducs du Népal capturent principalement du gibier à plumes, en particulier des faisans. Ce sont des prédateurs d'une grande puissance capables de terrasser d'aussi grands oiseaux que les paons ou les coqs de jungle. Ils ont la réputation de pouvoir tuer d'assez grands mammifères comme les chacals ou les faons de cerf muntjac (Muntiacus muntjac). Ils attrapent aussi des proies plus modestes tels que les lézards, les serpents et les poissons. Ils surprennent les grands oiseaux pendant leur sommeil alors qu'ils sont perchés dans les arbres ou les massifs de bambous.

Reproduction nidification

Dans l'Himalaya, la saison de reproduction a lieu en février-mars ; au Kerala, elle se déroule de décembre à janvier. Dans les collines du Cachar, dans l'est de l'Inde, un nid avec un seul œuf a également été découvert au mois de juin. Le nid est situé généralement dans la cavité naturelle d'un vieil arbre. Cependant, les grand-ducs du Népal utilisent aussi parfois d'anciens nids d'aigles ou de rapaces construits avec des morceaux de bois. Occasionnellement, ils pondent dans un trou situé sur le sol nu. Il arrive aussi qu'ils déposent leurs œufs dans la fissure horizontale d'un escarpement rocheux. La ponte ne comprend presque toujours qu'un seul œuf, de couleur blanche et de forme arrondie et avec une surface lisse. Il mesure en moyenne 61 millimètres sur 50. La femelle couve seule. Le mâle couvre parfois la nichée pendant de brefs instants lorsque la femelle est absente mais il ne couve pas. Les parents sont très agressifs et défendent le périmètre du nid avec beaucoup d'acharnement lorsqu'un un intrus s'en approche.

Distribution

Les grands-ducs du Népal sont originaires du sous-continent indien et du sud-est de l'Asie. Leur aire de distribution est clairement scindée en 2 parties. La première partie occupe le sud de l'Inde (Kerala, Timul Nadu, ghats occidentaux) et le Sri Lanka. La deuxième partie, largement plus étendue, part de l'extrême nord du Pakistan, longe les collines de l'Himalaya, atteint les collines de l'est de l'Inde dans la région du Brahmapoutre et se poursuit en Indochine (Birmanie, Thaïlande, Laos et nord du Vietnam). 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : B. n. blighi (Sri Lanka) - B. n. nipalensis (reste du territoire).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le grand-duc du Népal est une espèce assez rare. Il vit en faible densité sur de très vastes territoires. Il est peut être menacé par l'usage des pesticides et par la dégradation de son habitat. A un niveau local, il souffre sans doute de la persécution et de la chasse, mais il n'est pas réellement en danger. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/07/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net