Guêpier à fraise

Nyctyornis amictus - Red-bearded Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Nyctyornis

  • Espèce
    :

    amictus

Descripteur

Temminck, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 61 à 92 g
Distribution

Distribution

Description identification

L'adulte mâle possède un petit filet de plumes bleu pâle autour de la base de la mandibule inférieure. Le front, la partie antérieure du capuchon sont rose-mauve vif avec des reflets rosés. Les lores, les moustaches et la gorge sont rouge écarlate. Les plumes du bas de la gorge, longues et lâches, forment une sorte de fraise dont la base vert foncé transparaît çà et là. L'oeil est entouré de petites plumes bleu vif. L'arrière de la tête, les joues, les côtés du cou et le reste des parties supérieures forment un ensemble vert vif. La poitrine vert vif est masquée en grande partie par les longues plumes de la gorge. Le ventre et les sous-caudales affichent une couleur vert pâle avec de vagues stries bleues. Les sous-alaires sont chamois vif. La queue est verte dessus, jaune brunâtre dessous, excepté une large bande terminale noire. Le bec est noir avec un peu de gris à la base de la mandibule inférieure. Le gosier est jaunâtre. L'iris est jaune ou orange, les pattes brun-olive.
La femelle adulte diffère de son partenaire par l'étroite bande rouge qui part du milieu du front et se poursuit en arrière. La zone rose-mauve est moins étendue et s'arrête juste au milieu des yeux. Les juvéniles sont majoritairement verts avec un ventre et un dessous de la queue jaunâtres. Les sous-alaires sont chamois. L'iris est gris-brun ou jaune mat.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-bearded Bee-eater,
  • Abejaruco Barbirrojo,
  • Abelharuco-ruivo,
  • Rotbartspint,
  • remetegyurgyalag,
  • Roodbaardbijeneter,
  • Gruccione barbarossa,
  • Rödskäggig biätare,
  • Rødskjeggbieter,
  • bradáčnik červenobradý,
  • vlha červenobradá,
  • Rødskægget Biæder,
  • puna-ampiaissyöjä,
  • abellerol cara-roig,
  • żołna wielka,
  • Краснобородая ночная щурка,
  • Cirik-cirik kumbang,
  • ムネアカハチクイ,
  • 赤须夜蜂虎,
  • นกจาบคาเคราแดง,
  • 紅鬚夜蜂虎,

Voix chant et cris

Guêpier à fraise
♂ adulte nuptial

Le cri le plus fréquent est puissant, rauque, brusque, descendant et de plus en plus faible. Il peut être retranscrit de la façon suivante : 'chachachacha' ou 'kouo koua koua-koua' ou encore 'kak kak kaka kaka'. Bien que cet oiseau soit généralement calme, les oiseaux se répondent en lançant des cris incessants. Au 'kouok' grave et guttural, répondent des cris de crécelle 'kouak kouak kougougou'.

Habitat

Les guêpiers à fraise fréquentent les forêts toujours vertes de diptérocarpes, que ce soit en plaine ou en moyenne montagne jusqu'à environ 1500 mètres. Ne dédaignant pas les boisements en cours d'exploitation, ils se tiennent la plupart du temps à l'étage moyen ou dans la partie inférieure des houppiers, à l'endroit où les branches laissent passer des trouées de lumière. Cependant, ils nichent à terre. Ils occupent également les forêts inondées, les boisements proches des marais, les lagunes et parfois même les grands jardins boisés. Sur toute l'étendue de leur aire, ils sont communs dans les forêts primaires et secondaires.
Les guêpiers à fraise sont endémiques du sud-est de l'Asie. Leur aire s'étale de l'extrême sud de la Birmanie jusqu'en Thaïlande aux alentours de Bangkok. Ils sont également présents dans presque toute la péninsule malaise, dans les îles de Pennang, Sumatra, Bangka et Bornéo.

Comportement traits de caractère

Bien qu'appartenant à un genre différent (Nyctyornis), ils ont un régime assez semblable à celui des guêpiers du genre Merops. Par contre, ils ont un comportement de chasse assez différent. Les guêpiers à fraise chassent seuls ou en couples. Ils se perchent à l'affût et se cachent partiellement dans les feuillages de la cime des arbres d'où ils s'élancent parfois pour capturer un insecte puis ils regagnent un autre perchoir caché. En chasse, ils ont un vol rapide qui tourne entre les branches. Ils rejoignent un perchoir en alternant vol battu et vol plané. Ils se positionnent souvent près des clairières, ce qui leur permet de manoeuvrer plus facilement. Les guêpiers à fraise ont une technique de chasse qui s'apparente plus à celle des martins-pêcheurs qu'à celle des autres guêpiers : ils restent plus longtemps perchés, quasiment inertes, émettant parfois un cri à cette occasion. Ils tendent leur corps en avant, gonflent leurs plumes pectorales. A chaque cri, ils hochent la tête dont les plumes du capuchon sont hérissées. Lorsqu'il lance son cri de crécelle, il redresse et abaisse légèrement la queue. Il n'est pas rare de voir deux mâles courtisant la même femelle.

Alimentation mode et régime

Les guêpiers à fraise se nourrissent d'insectes capturés en vol : cigales, grillons, gros coléoptères, termites, fourmis, guêpes, frelons, abeilles charpentières et autres abeilles. La liste n'est pas exhaustive.

Reproduction nidification

Les guêpiers à fraise sont cavernicoles. Ils creusent leur nid dans un talus, une paroi de terre, une berge de rivière, une excavation artificielle ou 'squattent' toute cavité capable d'accueillir leur domicile. Ces oiseaux forent de nombreuses galeries d'essai côte à côte, mais une seule est terminée et occupée. Elle mesure environ 1,20 m de long et se termine par une chambre à l'intérieur de laquelle la femelle dépose entre 3 et 5 oeufs. L'incubation est assurée par les deux adultes. La période de ponte est différente selon les régions. A Pahang (côte est de la péninsule malaise), elle a lieu en août et vers janvier. A Perak (côte ouest), elle se déroule en février. En Birmanie, les oeufs éclosent en mars.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Guêpier à fraiseFiche créée le 26/10/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net