Héron coiffé

Pilherodius pileatus - Capped Heron

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Ardéidés

  • Genre
    :

    Pilherodius

  • Espèce
    :

    pileatus

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 61 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 518 à 591 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le héron coiffé est un échassier au plumage très majoritairement blanc, même si son dos et ses ailes affichent une très légère nuance de gris clair. Il a un capuchon noir et un front blanc ou gris-blanc. 2 ou 3 fines plumes blanches pouvant atteindre jusqu'à 20 cm pendent en arrière de sa nuque. Les parties nues sont décrites d'une grande variété de façons, sans doute à cause des changements qui s'opèrent pendant la période de reproduction. Le bec est généralement gris-bleu avec une extrémité gris-perle ou jaune. Sa base gris plombé se fond dans le bleu-cobalt des lores. La partie centrale de la mandibule inférieure peut être colorée de lilas. La femelle peut présenter des différences : elle peut avoir un bec gris-bleu bien que ses lores et son anneau orbital soient bleu éclatant. Ses pattes peuvent être également gris-bleu. Il arrive aussi que certains individus présentent un bec, des pattes et des pieds aigue-marine très clair. Les iris sont jaune à brun-vert. Sur le terrain, les deux sexes ne sont pas différentiables l'un de l'autre.
Les juvéniles qui ont acquis la totalité de leur plumage sont assez semblables aux adultes. Néanmoins les plumes occipitales sont absentes et on peut observer quelques stries sur le capuchon. Le gris des ailes est généralement très pâle. Les plumes du front sont arrondies alors qu'elles sont plutôt pointues chez les parents. Pendant la période nuptiale, le cou, la poitrine et les ailes sont teintés de chamois.
Grâce à la combinaison réalisée par le plumage blanc, le capuchon noir et la couleur du bec, le héron coiffé se distingue assez remarquablement des autres groupes d'ardéidés. Il tranche encore plus nettement avec les hérons du genre Egretta en raison de son cou assez robuste.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Capped Heron,
  • Garza Capirotada,
  • Garça-real,
  • Kappenreiher,
  • kucsmás gém,
  • Kapreiger,
  • Airone pileato,
  • Svartkronad häger,
  • Kalotthegre,
  • volavka čiapočkatá,
  • volavka černohlavá,
  • Kalothejre,
  • kalottihaikara,
  • martinet becblau,
  • czapla modrolica,
  • Южноамериканская кваква,
  • シロゴイサギ,
  • 蓝嘴黑顶鹭,
  • 藍嘴黑頂鷺,

Voix chant et cris

Le héron coiffé est généralement assez silencieux. Occasionnellement, il lance un croassement bref quand il jaillit. Lorsqu'il parade devant une femelle très haut dans un arbre, le mâle étire son cou, ébouriffe ses plumes (surtout celles du cou) , penche plusieurs fois vers l'avant et délivre un "ca-huu, ca-huu, ca-huu, ca-huu, ca-huu", bas, doux et parfois hésitant. Ce cri est plus puissant dans sa partie médiane.

Habitat

Le héron coiffé est avant tout un oiseau des marécages boisés surtout si ces derniers sont placés à proximité de rivières et d'étangs. Au Brésil, dans la province du Para, on le trouve jusqu'à 400 mètres d'altitude dans les forêts pluviales de montagne qui ont des enchevêtrements de végétation marécageuse. Ces zones boisées tropicales sont également parcourues par des petits cours d'eau peu profonds. De semblables habitats sont également fréquentés au Surinam où les forêts marécageuses sont particulièrement appréciées. Toutefois, le héron coiffé peut également être observé dans des endroits aussi divers que les rives sableuses des rivières, les plantations de café et les rizières inondées. Au Venezuela, cette espèce fréquente les llanos, qui sont des sortes de savanes humides. Très classiquement, on la retrouve au bord des cours d'eau d'eau et des mares mais également, ce qui est plus surprenant le long de parcelles et de pistes dépourvues de végétation.

Comportement traits de caractère

Le héron coiffé recherche principalement sa nourriture en restant debout dans un endroit. Cette immobilité est parfois interrompue par quelques marches lentes dans l'eau. Dans les llanos, trois quarts de son temps est occupé par cette station fixe au cours de laquelle l'oiseau se tient droit, scrutant intensément la surface de l'eau pour y repérer une proie potentielle, puis s'accroupissant lentement et tendant son cou vers l'avant. Pendant qu'il regarde ainsi avec attention, il tourne rapidement sa tête d'un côté à l'autre puis il maintient son cou courbé pendant de nombreuses minutes. Des oscillations ou des balancements de la tête interviennent très rarement. Lorsqu'il pêche en marchant lentement, le héron coiffé lève un pied avant de faire un nouveau pas. Le territoire dans lequel il patrouille régulièrement est assez réduit. En dehors de ces 2 stratégies qui sont les plus courantes et que nous avons décrites, le héron coiffé utilise d'autres actions comme le pataugeage, le plongeon et la nage pour se nourrir. La plupart des proies sont capturées d'un puissant coup de bec mais celles qui sont enchevêtrées dans des plantes sont saisies en les picotant ou en les empoignant. Les insectes sont glanés dans les herbes.

Dans toutes les régions, le héron coiffé vit généralement en solitaire. C'est un oiseau extrêmement prudent, toujours prompt à jaillir en cas de danger. Toutefois, dans les forêts marécageuses, il lui arrive occasionnellement de se rassembler en petites bandes qui peuvent atteindre 12 oiseaux ou plus. Dans cet habitat, il lui arrive également de déroger à ses habitudes et de s'aventurer quelques mètres à découvert, dans des petits arbres sans feuillage.
Le vol : Les hérons coiffés ont un vol sans grande amplitude, leurs ailes dépassant très rarement le niveau de l'horizontale. Quand ils se déplacent dans le ciel, leur vol a souvent été comparé à celui des perroquets.

Alimentation mode et régime

Les hérons coiffés se nourrissent presque exclusivement de proies aquatiques. Ils consomment surtout des petits poissons. Les insectes et leurs larves, les grenouilles et les têtards constituent également des proies non négligeables. Au Brésil, en plus des proies traditionnelles, ces oiseaux font une consommation assez importante d'insectes aquatiques tels que les dysticidés et les hydrolophidés.

Reproduction nidification

On possède vraiment peu de renseignements sur la reproduction en milieu naturel. Les parades nuptiales n'ont jamais été observées. Au Venezuela, les oiseaux sont en état de se reproduire au début mars. Faute de découverte de nids sur le terrain, il a fallu étudier les mœurs reproductives sur des oiseaux en captivité à Miami, en Floride. Le nid est fabriqué avec des brindilles sèches et il est placé dans un arbre. Sur une période de 18 mois, le héron coiffé dépose 9 couvées représentant un total de 31 oeufs de couleur blanche. Ces derniers mesurent environ 43 mm sur 36. Peu d'œufs arrivent à l'éclosion au terme d'une incubation qui dure de 26 à 27 jours. Les oisillons sont recouverts d'un duvet blanc.

Distribution

Le héron coiffé vit exclusivement en Amérique du Sud. Son aire de distribution couvre l'extrême ouest du Panama (région du Darien), la majorité du bassin Amazonien en Colombie, au Venezuela, aux Guyanes et au nord du Brésil. Elle se poursuit vers le sud et atteint la Bolivie, le Paraguay et le sud-est du Brésil. Le héron coiffé est surtout considéré comme un espèce. amazonienne.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les hérons coiffés ont une répartition très inégale. Selon les régions, ils sont rares à relativement communs, mais on ne les trouve jamais en grandes densités. Ils ont une très grande aire de distribution et compte-tenu de sa configuration, ils n'ont pas à subir la pression des humains. L'espèce est donc classée par l'IUCN comme ne posant pas de problèmes particuliers (LC - Least Concern).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 03/01/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net