Jardinier satiné

Ptilonorhynchus violaceus - Satin Bowerbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ptilonorhynchidés

  • Genre
    :

    Ptilonorhynchus

  • Espèce
    :

    violaceus

Descripteur

Vieillot, 1816

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 150 à 290 g
Distribution

Distribution

Description identification

Jardinier satiné
♀ adulte

Le mâle adulte possède un plumage entièrement noir avec des nuances de bleu brillant. Ses pattes, fortes, sont adaptées à la vie terrestre de l'oiseau : le doigt postérieur est plus court que le doigt médian. Le bec est blanc bleuâtre pâle , l'iris bleu-violet. Le dimorphisme sexuel est particulièrement flagrant. La femelle adulte présente une teinte d'ensemble brun et vert, avec un peu de brun rougeâtre dessous. Le dessus vert-olive, la queue et les ailes brunes constrastent avec le dessous blanc sale dont l'aspect général est écailleux. Les juvéniles ressemblent à la femelle mais n'acquièrent leur plumage définitif qu'au bout qu'au bout de plusieurs années.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ptilonorhynchus violaceus violaceus (se Queensland to s Victoria)
  • Ptilonorhynchus violaceus minor (ne Queensland)

Noms étrangers

  • Satin Bowerbird,
  • Pergolero satinado,
  • Pássaro-cetim,
  • Seidenlaubenvogel,
  • selyemmadár,
  • Satijnblauwe Prieelvogel,
  • Uccello giardiniere satinato,
  • Glanslövsalsfågel,
  • Atlaskgartner,
  • šiatorník fialový,
  • lemčík hedvábný,
  • Atlaskløvhyttefugl,
  • satiinilavastaja,
  • arquer setinat,
  • altannik lśniący,
  • Атласный шалашник,
  • アオアズマヤドリ,
  • 缎蓝园丁鸟,
  • 緞藍園丁鳥,

Voix chant et cris

Jardinier satiné
♂ adulte

Le jardinier satiné émet une stupéfiante variété de cris qui comprend des sifflements, des bourdonnements, des chuintements, ainsi qu'un large répertoire d'imitations. Le mâle produit également un puissant 'weeoo'.

Habitat

Le jardinier satiné est confiné aux forêts humides, aux forêts d'eucalyptus et autres zones boisées d'Australie Orientale. Cette aire de répartition très restreinte, qui s'étend sur 3000 kilomètres de côtes, est divisée en deux parties distinctes. Les oiseaux vivant au nord de l'aire sont légèrement plus petits que ceux qui occupent la partie sud. Bien que volant très bien, le jardinier satiné répugne à s'éloigner du couvert forestier et passe la plus grande partie de son temps à terre. Pendant la période de nidification, l'espèce est principalement solitaire et les mâles adoptent un comportement territorial. Ils marquent leur zone de parade à intervalles réguliers et la défendent avec énergie. Pendant la saison hivernale, lorsque la saison de reproduction est terminée, les jardiniers satinés se rassemblent en grandes troupes et vagabondent pour se nourrir. Ce changement de comportement correspond également avec une modification de son habitat. En effet, à cette époque, les oiseaux quittent volontiers les sites forestiers et se nourrissent alors dans les bois plus ouverts, pénétrant même dans les jardins et les vergers. Bien que le jardinier satiné soit encore assez courant sur son aire, sa population à décliné au cours du XXème siecle, à la suite de la détérioration par l'homme des zones humides, son habitat préféré.

Comportement traits de caractère

En avril ou en mai, le mâle commence la construction d'un berceau nuptial élaboré. Revenant chaque jour à l'endroit qu'il a soigneusement sélectionné, il réalise une plate-forme de brindilles. Il plante ensuite deux rangées de branchettes qui forment deux murs parallèles délimitant une 'avenue' et se rejoignant parfois en une arche. Il décore ensuite l'entrée de plumes, petits cailloux, baies, coquilles et tout ce qu'il peut trouver, y compris des objets artificiels tels que des morceaux de métal ou de verre brillants. Tenant un morceau d'écorce dans son bec à la manière d'un pinceau, il enduit finalement les murs de son berceau d'un mélange constitué de jus de baies et de salive. Les parois sont habituellement peintes en bleu , comme le plumage du mâle, couleur qui semble attirer la femelle. Un fois que tous ces préparatifs sont achevés, le mâle entâme alors la parade dans l'espoir d'attirer une femelle. Lorsqu'une femelle marque son intérêt, le mâle lui offre un présent et l'invite à pénéter dans le berceau pour s'accoupler.

Alimentation mode et régime

Même s'il s'alimente surtout de baies et de fruits, le jardinier satiné consomme également divers petits invertébrés. Il cherche principalement sa nourriture au sol, mais aussi dans les arbres. Au cours de l'hiver, le jardinier satiné se nourrit en groupes comptant jusqu'à 50 individus. Les troupes s'aventurent à des distances respectables des forêts et se nourrissent dans des zones plus dégagées telles que les zones agricoles ou les espaces verts à proximité des villes. L'espèce a un penchant naturel pour les fruits cultivés et les troupes qui s'abattent sur les vergers sont capables de les dévaster en l'espace d'une semaine. Ils sont, de ce fait, très impopulaires auprès des fermiers et des arboriculteurs qui les tuent en grand nombre. En conséquence, l'espèce à eté presque entièrement exterminée dans certaines partie de son aire méridionale, autour de Melbourne.

Reproduction nidification

Attirée par la parade spectaculaire du mâle, la femelle peut rester indécise pendant plusieurs semaines avant de pénétrer dans le berceau. Pour montrer qu'elle est prête à s'accoupler, elle adopte alors une position accroupie. Dès qu'elle a été fécondée, la femelle quitte le berceau coloré du mâle afin de construire un nid pour ses oeufs. Le mâle entretient son berceau et continue à parader pendant plusieurs semaines encore dans l'espoir d'attirer de nouvelles partenaires. La femelle construit son nid dans un arbre ou une liane, parfois distants à plusieurs centaines de mètres du berceau. Elle entrelace des tiges pour confectionner un nid en forme de coupe. La ponte est constituée de 1 à 3 oeufs blancs ou mouchetés de brun. L'incubation dure environ 3 semaines (19-24 jours). Elle nourrit les jeunes d'insectes et de baies et continue à prendre soin de ses petits pendant encore trois semaines après l'éclosion. A cette époque, ils deviennent prêts à quitter le nid. N'ayant pas de mâle pour l'aider, la femelle doit défendre seule le nid et les poussins contre les prédateurs, ce qu'elle accomplit avec grande détermination.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Jardinier satinéFiche créée le 24/11/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net