Kamichi cornu

Anhima cornuta - Horned Screamer

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anhimidés

  • Genre
    :

    Anhima

  • Espèce
    :

    cornuta

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 94 cm
  • Envergure
    : 170 cm.
  • Poids
    : 3000 à 3150 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le kamichi cornu est un grand oiseau marcheur et nageur ressemblant beaucoup à une oie. Il est facilement identifiable en raison de son bec court recourbé vers le bas, ses pattes robustes et ses longs doigts bosselés entre lesquels subsistent quelques vestiges de palmure. Il a une apparence assez massive et sa tête paraît relativement petite par rapport au reste du corps. Une longue plume noire formant une ligne brisée jaillit du devant du front. Le kamichi cornu possède un plumage à dominante noir verdâtre. Le capuchon et le cou sont vernis et tachetés de blanc. L'apport de couleur blanche sur ces parties sont variables selon les individus. L'importante tache blanc argenté qui recouvre toute la largeur des épaules est particulièrement visible en vol. Le dessous des ailes, le ventre et les cuisses sont d'un blanc immaculé. Les pattes sont vert-plomb.
Les juvéniles ont une livrée plus terne que les adultes. La "corne" frontale est plus courte et plus rabougrie.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Horned Screamer,
  • Chajá Añuma,
  • Anhuma,
  • Hornwehrvogel,
  • egyszarvú csája,
  • Anioema,
  • Kaimichi cornuto,
  • Hornvärnfågel,
  • Horngjeterfugl,
  • anhima rohatá,
  • kamiš růžkatý,
  • Anhima,
  • sarviromisko,
  • txajà banyut,
  • skrzydłoszpon rogaty,
  • Рогатая паламедея,
  • ツノサケビドリ,
  • 角叫鸭,
  • 角叫鴨,

Voix chant et cris

Les kamichis cornus sont des oiseaux bruyants qui toute l'année font entendre leur voix puissante aux sonorités de trompette. Leur voix porte loin et peut être entendu jusqu'à une distance de trois kilomètres. Leur répertoire est très varié : le cri d'appel est composé de plusieurs "U-Who" gutturaux et caractéristiques. On peut entendre des "gulp-hoo" rapidement avalés ou des séquences rauques et variées qu'on peut retranscrire de la façon suivante : "quuk-quoo, quuk-quoo, yoik-yok, yoik-yok".

Habitat

Les kamichis cornus fréquentent les forêts tropicales humides, les marécages, les prairies inondables à proximité des cours d'eau. Au Venezuela, on les trouve également dans les llanos, nom qui désigne généralement les grandes plaines herbeuses du bassin de l'Orénoque. Les kamichis cornus vivent presque toujours près qu'un milieu aquatique, néanmoins, pendant la période hivernale, ils occupent parfois des habitats plus arides.

Comportement traits de caractère

Les kamichis cornus sont des oiseaux calmes et paisibles qui cherchent leur nourriture dans les prairies humides et sur les amas de végétation flottante. On les trouve en solitaire, en couples ou en petites bandes lâches. Quand ils ne se nourrissent pas, ils s'attardent à la cime de petits buissons ou d'arbustes qui bordent les pièces d'eau. Aussi, en cas de danger, ont-ils vite fait de rejoindre le sommet de grands arbres pour se réfugier. Les kamichis cornus volent lourdement quoiqu'avec entrain. Ils planent par contre avec aisance. Apparemment ce sont des oiseaux sédentaires. Toutefois en dehors de la saison de nidification, les jeunes et les non-nicheurs peuvent effectuer de courts déplacements.

Alimentation mode et régime

Les kamichis cornus sont surtout des végétariens : ils consomment des feuilles, des tiges, des fleurs et des racines de plantes aquatiques dont ils mangent les parties les plus tendres. Ils ingurgitent également une faible proportion d'insectes qu'ils donnent principalement aux petits oisillons. Ils broutent de la même manière que les oies.

Reproduction nidification

La reproduction peut intervenir pendant à peu près tous les mois de l'année. Cependant, elle se déroule principalement pendant le printemps ou l'été austral et la plupart des oeufs sont déposés en novembre-décembre. Les kamichis cornus sont des nicheurs solitaires et les couples défendent leur territoire avec acharnement. Le nid est une accumulation de matières végétales et de débris. Il est installé dans des eaux peu profondes et arrimé aux broussailles ou aux herbes de la rive. La ponte comprend habituellement entre 3 et 5 oeufs de couleur brun-olive qui sont couvés par les deux parents pendant une période qui dure de 40 à 47 jours. A leur naissance, les poussins ont un duvet jaune grisâtre et ils sont blancs dessous. Les jeunes kamichis cornus sont nidifuges et ils ne sont couvés que lors des tout premiers jours. Ils acquièrent la totalité de leur plumage au bout de 8 à 10 semaines mais ne deviennent totalement indépendants qu'un mois plus tard.

Distribution

Ces oiseaux sont endémiques d'Amérique du Sud. Leur aire de distribution couvre une large superficie qui va de la Colombie jusqu'au nord de l'Argentine en évitant cependant les régions andines et la côte est du Brésil. Cette espèce fréquente principalement les régions basses, même si dans la vallée de Cauca, en Colombie, elle peut grimper jusqu'à 1000 mètres d'altitude. Elle est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même plutôt répandue ou localement commune dans les habitats qui lui conviennent, notamment en Amazonie où elle n'est pas persécutée par les humains. Dans les régions où elle doit subir la pression de la chasse, elle est en déclin. Le kamichi cornu souffre également de la dégradation de son habitat et notamment du drainage des terres humides. Il faudrait avoir plus d'informations pour apporter une réponse satisfaisante à toutes les menaces qu'il doit affronter et trouver des solutions adéquates à une meilleure conservation.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/09/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net