Martin-chasseur à collier blanc

Todiramphus chloris - Collared Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Todiramphus

  • Espèce
    :

    chloris

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 51 à 90 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce martin-chasseur de taille moyenne se reconnaît à sa tête et à son dessus bleu-turquoise. Le large collier blanc est bordé d'une fine ligne noire qui se dirige en s'élargissant vers les joues jusque sous l'oeil et la base du bec. Les parties inférieures sont blanches du menton jusqu'au dessous de la queue. Le dos présente des nuances qui varient du bleu-vert au bleu- turquoise. Dans les couples appariés, le mâle a tendance à paraître plus bleu, le femelle plus verte. Les tarses sont noirs. Le maxillaire supérieur est noir, la mandibule inférieure blanc sale. Les juvéniles présentent un plumage plus terne. La marge noire du collier est plus large et des petits festons noirs ornent la poitrine.

Indications subspécifiques 14 Sous-espèces

  • Todiramphus chloris chloris (Sulawesi to nw New Guinea, Lesser Sundas)
  • Todiramphus chloris abyssinicus (s Red Sea coasts)
  • Todiramphus chloris kalbaensis (ne Arabia)
  • Todiramphus chloris vidali (w coast of India)
  • Todiramphus chloris davisoni (Andaman and Cocos Is.. Indian Ocean off Myanmar.)
  • Todiramphus chloris occipitalis (Nicobar Is.)
  • Todiramphus chloris humii (coastal e India to s Malay Pen., ne Sumatra)
  • Todiramphus chloris armstrongi (Myanmar to Thailand, Indochina and s China)
  • Todiramphus chloris laubmannianus (Sumatra. except ne. , Borneo and nearby islands)
  • Todiramphus chloris chloropterus (islands off w Sumatra. except Enggano.)
  • Todiramphus chloris azelus (Enggano I.. off w Sumatra.)
  • Todiramphus chloris palmeri (Java, Bali and nearby islands)
  • Todiramphus chloris collaris (Philippines)
  • Todiramphus chloris teraokai (Palau Is.. w Carolina Is..)

Noms étrangers

  • Collared Kingfisher,
  • Alción Acollarado,
  • Halsbandliest,
  • örvös halción,
  • Witkraagijsvogel,
  • Martin pescatore dal collare,
  • Halsbandskungsfiskare,
  • Jadeisfugl,
  • rybárikovec bielokrký,
  • ledňáček proměnlivý,
  • Grøn Isfugl,
  • turkoosikalastaja,
  • alció de collar blanc,
  • łowczyk obrożny,
  • mangrovju dzenītis,
  • Белошейная альциона,
  • Cekakak sungai,
  • ナンヨウショウビン,
  • 白领翡翠,
  • นกกินเปี้ยว,
  • 白領翡翠,

Voix chant et cris

Habitat

Dans un récent passé, les martins-chasseurs à collier étaient surtout présents le long des côtes et à l'intérieur des mangroves. Mais ils ont dû se redéployer à l'intérieur des terres pour chasser le long des zones humides d'eau douce, sur les terres agricoles cultivées, dans les jardins ou dans les parcs. Ils évitent en général les forêts. L'aire du martin-chasseur à collier blanc est particulièrement développée. Elle s'étend de l'Ethiopie à l'Inde, en passant par l'Arabie, l'Iran et le Pakistan. Elle se poursuit en Asie, notamment dans la Chine du Sud-Est, dans la péninsule malaise et les îles de la Sonde. En Océanie, cet oiseau est présent sur les côtes nord et est de l'Australie, ainsi que dans les îles du sud-ouest du Pacifique.

Comportement traits de caractère

La plupart des martins-chasseurs à collier de l'Asie du Sud-Est sont sédentaires. tout au long de l'année, ils adoptent un comportement territorial mais pendant la saison de nidification, ils sont particulièrement agressifs à l'encontre des martins tristes ou des martins huppés qu'ils reconduisent alors vigoureusement jusqu'aux limites de leur aire de nourrissage. Les martins-chasseurs à collier blanc entreprennent des manifestations vocales assez soutenues. Leurs cris s'apparentent à une grande variété de rires, du simple petit rire étouffé au véritable ricanement de dément qui éclate en 'kek-kek-kek-kek'. Au repos, il émet un paisible 'chup-kree'.

Alimentation mode et régime

Le martin-chasseur à collier blanc est très commun en Asie du Sud-Est. Cette importante colonisation peut s'expliquer vraisemblablement par la grande variété de proies qu'il capture (poissons, crabes, crevettes roses, lézards, petits serpents, insectes, têtards et vers de terre) et par sa grande adaptabilité en matière d'alimentation. Au cours de ses chasses le long des côtes, il rapporte principalement des petits crabes, des crustacés et des poissons de petite taille, parmi lesquels on peut surtout noter le gobie des marais. Le martin-chasseur à collier chasse à l'affût à partir d'un perchoir, branche, poteau de clôture, monticule ou fil électrique situé à 3 ou 4 mètres au-dessus du sol, surveillant les étendues herbeuses, les mares peu profondes, les vasières et les plages. Il achève ses proies importantes contre les perchoirs. Il martèle également les coquilles contre les pierres pour en extraire le mollusque ou le bernard l'hermite qui y habite. En de rares occasions, il se livre au cleptoparasitisme sur d'autres espèces, notamment les hérons, afin de leur dérober leur repas

Reproduction nidification

Les martins-chasseurs sont nicheurs en Asie du Sud-Est. Les oiseaux se poursuivent au cours de vols de parades et le mâle a l'habitude d'offrir des friandises à sa partenaire en guise de cadeau pour sceller leurs accordailles. Les deux parents s'occupent de la construction du nid. Ils creusent généralement le tunnel dans des branches d'arbres pourrissants ou dans des palmiers, mais ils peuvent également occuper un vieux nid de pic. Certains creusent aussi à l'intérieur de fourmilières ou de termitières arboricoles en activité. On a également trouvé des tunnels de martins-chasseurs dans les racines de fougères poussant dans un arbre. Plus classiquement, les martins chasseurs peuvent perforer des berges meubles, comme le font un grand nombre d'autres congénères. Les bons sites de nidification sont réutilisés pendant les saisons suivantes. La femelle y dépose deux à quatre oeufs blancs. Elle commence toujours la période d'incubation, le mâle prend le relais plus tard. Au cours des saisons favorables, deux couvées peuvent être amenées à terme.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Martin-chasseur à collier blancFiche créée le 16/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net