Mésange bleue

Cyanistes caeruleus - Eurasian Blue Tit

Mésange bleue

Mésange bleue

Cyanistes caeruleus

((Linnaeus, 1758))


Ordre : Passériformes

Famille : Paridés  ;

Genre : Cyanistes

Espèce : caeruleus

Sous-espèces : 9 [+] [-]
Cyanistes caeruleus caeruleus(w, c)
Cyanistes caeruleus obscurus(British Isles)
Cyanistes caeruleus balearicus(Mallorca)
Cyanistes caeruleus ogliastrae(Iberian Pen., Corsica and Sardinia)
Cyanistes caeruleus calamensis(s Greece, Cyclades, Crete and Rhodes)
Cyanistes caeruleus orientalis(se European Russia)
Cyanistes caeruleus satunini(Crimean Pen., Caucasus, e Turkey and nw Iran)
Cyanistes caeruleus raddei(n Iran)
Cyanistes caeruleus persicus(sw Iran)

Chant :

Biométrie :

Taille : 12 cm
Envergure : 12 à 14 cm.
Poids : 9 à 12 g

Longévité : 15 ans

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : sýkora modřinka (cs), Blåmejse (da), Blaumeise (de), Eurasian Blue Tit (en), Herrerillo común (es), sinitiainen (fi), Kék cinege (hu), Cinciarella europea (it), アオガラ (ja), Blåmeis (nb), Pimpelmees (nl), modraszka (zwyczajna) (pl), Chapim-azul (pt), Лазоревка (ru), sýkorka belasá (sk), Blåmes (sv), 青山雀 (zh)

Identification :
Mésange bleue La mésange bleue se distingue par sa large calotte bleue. Une ligne bleue foncée traverse sa face blanche du bec à la nuque. Ses ailes et sa queue sont bleues. Le reste du dessus est brun verdâtre. Le dessous est jaune uniforme avec une bande médiane grise longitudinale peu marquée. Les deux sexes diffèrent uniquement par les couleurs moins vives et les dessins moins marqués du plumage de la femelle, notamment sur le front et les couvertures alaires.
Le bec est conique, petit et pointu, de couleur bleu-gris. Les yeux sont noirs. Les pattes et les doigts sont bleus.
Le juvénile a les joues jaune pâle, et un plumage plus jaune mais plus terne que l'adulte. Les couvertures alaires sont plus vertes et la calotte d'un bleu plus terne.

Chant : Le Mésange bleue cri de la mésange bleue est un petit cri aigu "tsi-tsi". Son chant reprend les éléments du cri en les prolongeant. Sur le continent, il comporte presque toujours un trille très aigu.

Habitat : La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.

Distribution : La mésange bleue est sédentaire dans son habitat. Elle vit en Europe, au Moyen-Orient et dans le nord-est de l'Afrique. Des études récentes sur la génétique ont montré que les mésanges bleues constituaient Mésange bleue en fait deux groupes différents. Nous avons maintenant deux espèces, Parus caeruleus en Europe et Parus teneriffae en Afrique du Nord, aux Canaries et sur l'île de Pantelleria, seule portion du continent européen où cette "nouvelle" espèce se reproduit.

Comportements : La mésange bleue cherche sa nourriture en hauteur dans les arbres. En hiver, elle fréquente les jardins, émettant un cri strident quand d'autres oiseaux viennent à la mangeoire. Malgré sa petite taille, elle est batailleuse et sait se montrer agressive pour chasser les intrus de même taille qui veulent lui faire concurrence. C'est une migratrice partielle en Europe. Les oiseaux de nos régions sont généralement sédentaires mais les espèces vivant en Europe Centrale sont affectées par les mouvements en hiver.
La parade nuptiale comprend des vols effectués par le mâle depuis la cime d'un arbre avec les ailes très étendues. Le mâle vient aussi se percher près de la femelle avec la crête hérissée, les ailes tremblantes à demi-ouvertes et tombantes. Il pratique aussi l'offrande de nourriture Mésange bleue à la femelle qui réclame comme un poussin, en faisant trembler ses ailes. Pour attirer la femelle au nid, le mâle effectue de lents glissés vers le nid pour inviter la femelle à y aller.
La mésange bleue dort dans le lierre ou les feuillus, mais aussi dans des endroit abrités comme des creux ou des trous quand il fait mauvais temps.

Vol : La mésange bleue vole habituellement avec un vol oscillant, s'arrêtant brusquement sur un perchoir.
Elle effectue des vols courts d'un arbre à l'autre ou de longues distances d'un vol ondulant.

Nidification : La mésange bleue se reproduit d'avril à juillet. Le nid est placé dans un trou d'arbre, une cavité de mur ou dans un nichoir. Il est bâti avec de la mousse, sa coupe est garnie de laine. La ponte est Mésange bleue constituée de 9 à 13 oeufs dont l'incubation n'excède pas 15 jours. Seule la femelle couve et le mâle s'occupe du ravitaillement de la famille. L'envol des jeunes s'effectue à 19-20 jours mais l'émancipation totale n'intervient qu'au bout de 4 semaines. Certains couples font une seconde ponte régulière en juin.

Régime : En hiver, les mésanges bleues chassent sans discontinuer les oeufs et les larves d'insectes (coléoptères, chenilles, mouches, punaises, pucerons) qu'elle complètent avec des graines d'oléagineux. Elles ont une façon particulière de prélever leur nourriture. Elles se laissent pendre à l'extrémité d'une brindille au sommet d'un arbre, souvent la tête en bas, et débarrassent la végétation des insectes parasites (surtout oeufs et larves). Lorsqu'elles en ont terminé avec une brindille, elles s'installent sur la suivante avec des mouvements de balancier caractéristiques, et poursuivent leur œuvre utile. Les mésanges bleues sont des collaboratrices de premier rang pour les arboriculteurs et les sylviculteurs. Au printemps et en été, la mésange bleue examine parfois les chatons des Mésange bleue saules, les fleurs de groseilliers à maquereau et ordinaire, et d'autres espèces dont elle apprécie le nectar. Elle peut causer des dégâts aux bourgeons et aux fruits mûrs, mais cela est largement compensé par sa consommation d'insectes. La mésange charbonnière, la mésange nonnette et la mésange bleue peuvent cohabiter dans la même forêt. Afin d'éviter la concurrence, chaque espèce cherche dans des endroits différents : la charbonnière dans la partie inférieure des arbres, la nonnette parmi les branches médianes et la mésange bleue dans la cime des arbres et à l'extrémité des branches.

Protection / Menaces : Les populations de mésanges bleues ont décliné ces 40 dernières années, à cause de la perte de leur habitat forestier. Les durs hivers sont également une lourde menace. L'espèce a quelques prédateurs de nids tels que les écureuils et les pics.
Cependant, l'espèce est commune et largement répandue dans tout son habitat.

Sources :

 

Autres liens :
Fiche de la mésange bleue du site Pouyo et les oiseaux
D'après Buffon : La Mésange bleue ; Oiseaux étrangers qui ont rapport aux Mésanges.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue


Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Georges Olioso


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 20/03/2014 04:33:17 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Les mésanges : Description, répartition, habitat, moeurs, observation...

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue