Mésange variée

Sittiparus varius - Varied Tit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paridés

  • Genre
    :

    Sittiparus

  • Espèce
    :

    varius

Descripteur

Temminck Schlegel, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 7 à 13.1 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les paridés sont des passereaux corpulents de taille petite à moyenne. La couleur de leur plumage résulte essentiellement de la combinaison de jaune, rouge, bleu, noir et blanc. Les parties colorées sont d'habitude bien tranchées et dépourvues de stries ou taches. Leur bec est droit, assez cou... lire la suite

Description identification

Chez l'adulte mâle, en plumage frais (septembre jusqu'à mars) le front est chamois, la calotte noire brillant. La nuque est noire avec une étroite tache blanchâtre. Le haut du manteau affiche une couleur châtain-roux, le reste des parties supérieures étant gris foncé. Les couvertures sus-caudales les plus longues ont parfois des extrémités chamois. La queue gris noirâtre est finement bordée de gris plus clair. Les couvertures alaires sont gris moyen, le reste des ailes est gris sombre avec des liserés gris plus clair. Les lores et les joues sont chamois pâle, les oreillons blanchâtres teintés de chamois, l'arrière des couvertures auriculaires et les côtés du cou plus blancs. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine forment une large bavette noire qui est soulignée par une étroite ligne crème ou chamois. Le centre de la poitrine, le ventre et la zone anale forment une partie centrale pâle plus ou moins développée. Cette dernière est encadrée par des flancs roux ou chamois-roux. Les couvertures sous-caudales sont cannelle clair. Les primaires du dessous de l'aile sont brun noirâtre avec une fine bordure blanche. Le reste des sous-alaires et les axillaires sont chamois.
Les sexes sont identiques. La femelle adulte ne se distingue que par ses flancs nettement plus clairs. Les juvéniles sont très différents des adultes avec leur tête gris-olive, leur front et leurs joues chamois-orange. Leur dessus est olive grisâtre, leur bavette est gris fumeux, leur dessous, roux pâle avec une ligne ventrale ocre jaune pâle.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Sittiparus varius varius (s Kuril Is., Japan, Korea and ne China)
  • Sittiparus varius sunsunpi (Tanegashima and Yakushima. off s Japan.)
  • Sittiparus varius namiyei (n Izu Is.)
  • Sittiparus varius amamii (n Ryukyu Is.)
  • Sittiparus varius orii (Daito I. Borodino Is. e of Okinawa.)

Noms étrangers

  • Varied Tit,
  • Carbonero variado,
  • Buntmeise,
  • tarka cinege,
  • Bonte Mees,
  • Cincia varia,
  • Samurajmes,
  • Rødmeis,
  • sýkorka hrdzavá,
  • sýkora proměnlivá,
  • Broget Mejse,
  • kirjotiainen,
  • mallerenga variable,
  • sikora rdzawa,
  • raibā zīlīte,
  • Тиссовая синица,
  • オーストンヤマガラ,
  • 杂色山雀,
  • 赤腹山雀〔雜色山雀〕,

Voix chant et cris

Mésange variée
adulte

Trois cris sont répertoriés ; un "pit" simple et rauque, un "spit-spit-see-see" aigu et complet, ainsi qu'un "chi-chi-chi" plaintif, rappelant celui du moineau. Le chant est une répétition de motifs complexes, émis à une cadence plutôt lente et de façon variable. Le "pee" pur, sonnant et monotone est cependant un élément récurrent : "tsre-tsre-pee-titi-pee-tiri-pee-tiri". Au Japon, la période des chants s'étend de mars à juin.

Habitat

Il n'y a pas d'habitat-type. En Russie, les mésanges variées fréquentent les forêts de conifères, en particulier les ifs. En Chine et à Taïwan, on les trouve dans les forêts ouvertes mixtes et de feuillus, alors qu'au Japon, elles sont présentes dans les vieilles forêts de feuillus ou les forêts subtropicales d'arbres à larges feuilles pourvues d'un sous-bois assez dense. Dans ce dernier pays, elles vivent également dans les peuplements de cèdres et de cyprès, mais elles évitent généralement les pures parcelles de conifères. Elles s'approchent rarement des villages et des zones urbaines, bien qu'au Japon et en Corée, il soit possible de les apercevoir à proximité des sanctuaires entourés d'arbres ou occasionnellement dans de vastes jardins suffisamment boisés. Au sud du Japon, cet oiseau peut atteindre des altitudes de 1 600 mètres, dans les collines boisées. Il ne dépasse guère les 1 000 mètres à Honshu et il est confiné dans les basses terres à Hokkaïdo et en Corée.

Comportement traits de caractère

La mésange variée peut faire preuve d'une discrétion extrême. On la trouve en solitaire ou plus souvent en couples qui sont formés pour la vie. Les territoires sont maintenus pendant toute l'année. Ils ont des frontières stables qui sont défendues avec vigueur pendant la période de nidification. En automne et en hiver, la mésange variée intègre des petites bandes et se joint parfois à des groupes plurispécifiques qui recherchent ensemble leur nourriture. Toutefois, même lorsqu'ils sont en bandes, les couples restent unis et réinstallent leur territoire à l'intérieur de l'espace occupé par le groupe. La mésange variée recherche son alimentation dans le feuillage, inspectant la végétation et les branches extérieures, mais ne négligeant pas pour autant les branches principales et même le tronc. Elle pousse parfois son investigation jusque dans le sous-bois et à terre.

Alimentation mode et régime

Pendant la saison de nidification, la mésange variée consomme surtout des insectes et des araignées, alors qu'en automne et en hiver, les baies et les noisettes d'hiver deviennent la partie principale de son menu. Les oiseaux de Miyake-Jima constituent des réserves de noisettes qui forment la denrée principale à la fin de l'hiver. Ces noisettes servent d'offrande rituelle pendant la parade nuptiale. Éventuellement, s'il en reste en nombre suffisant, elles sont également utilisées pour nourrir les jeunes oisillons au début de la saison suivante.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions. Elle se déroule d'avril à mai en Russie, en juin en Corée, à partir du début mars à Okinawa, Tsuhima et Miyake-Jima. Au Japon, les dates sont également différentes : à partir du début avril dans le sud de Kyushu, à partir de la mi-avril dans l'ouest d'Honshu, à partir du début mai dans le centre d'Honshu et en juin à Hokkaïdo. Le plus souvent, le nid est placé dans la cavité naturelle d'un arbre ou d'une souche, jusqu'à 6 mètres au-dessus du sol. Toutefois, l'oiseau peut également creuser son propre trou dans une souche ou utiliser un nid abandonné de pic. Plus rarement, il occupe un nichoir artificiel ou un espace libre sous un avant-toit. La construction du nid revient presque exclusivement à la femelle qui utilise surtout de la mousse. La taille de la ponte varie selon les latitudes. Les pontes sont moins importantes et les œufs plus gros dans les îles du sud du Japon que sur les îles principales. Les pontes moyennes comprennent 6 à 7 œufs à Honshu, seulement 4 à Miyake-Jima et 5 dans les îles Izu. Les œufs sont de couleur blanche avec de fines taches brun rougeâtre sur la partie la plus large.
La femelle incube pendant 12 à 14 jours. Les oisillons quittent le nid 17 à 21 jours après l'éclosion, mais ils restent dépendants des parents pendant 7 à 20 jours dans les îles principales et de 15 à 80 jours à Miyake-Jima. Dans cette dernière île, les jeunes oisillons adoptent une posture plus exagérée et plus démonstrative quand ils quémandent leur nourriture. Dans les îles du sud, il peut y avoir deux nichées, la seconde intervenant alors au mois de juillet.

Distribution

La mésange variée est une espèce de l'Asie Extrême-Orientale. Mi-continentale, mi-îlienne, on la trouve dans le nord-est de la Chine (provinces de Haoning et de Jilin), en Corée, au Japon et dans les îles Kouriles. En plus de la race nominale varius qui vit dans les Kouriles, en Chine, en Corée et dans les principales îles du Japon, on a répertorié 8 autres sous-espèces, la plus méridionale étant castaneoventris qui vit à Taïwan.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/09/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net