Milan noir indien

Milvus migrans govinda - Black Kite (govinda)

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Milvus

  • Espèce
    :

    migrans

Descripteur

Sykes, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 61 cm
  • Envergure
    : 135 à 155 cm.
  • Poids
    : 650 à 950 g

Description identification

Ce grand oiseau au plumage brun-fauve se distingue des autres rapaces similaires par sa queue très fourchue qui est particulièrement visible en vol. Chez les adultes, les 2 sexes sont identiques. Les parties supérieures sont brunes mais le sommet de la tête et l'arrière du cou sont plus pâles. Une petite tache sombre orne l'arrière de l'œil. Les plumes de vol situées à l'extérieur sont noirâtres. La queue est brune dessus, brun blanchâtre dessous avec de nombreuses barres transversales plus sombres. Les parties inférieures affichent un brun plus clair que celui du dessus, avec du blanc au niveau du menton et du roux sur les sous-caudales. La totalité du plumage est plus ou moins marqué de stries sombres. La base blanche des plumes est particulièrement visible lorsque celles-ci sont usées.
Les iris sont bruns, le bec noir. La cire et la bouche sont jaunâtres. Les pattes sont jaunes, les serres noires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Kite (govinda),
  • Schwartzmilan-govinda,
  • Paria- wouw,
  • Paria nibbio,
  • Brun glada,
  • Tchernyi Korchoun,

Voix chant et cris

Le cri le plus courant, celui que l'on entend au début de la saison de nidification est un sifflement aigu, presque musical "ewe-wir-r-r-r-r". On peut l'entendre seul ou répété entre 4 et 7 reprises. Il est émis d'un perchoir ou en vol. En cas d'alarme ou d'agitation, le milan délivre une version plus succincte et plus belliqueuse "ewe-wiwirr". Pendant la copulation, une série de 6 à 10 grincements excités, grimpant progressivement et stoppant net, accompagnent l'action du mâle.

Habitat

Les milans noirs indiens sont principalement des oiseaux des plaines mais dans l' Himalaya et les collines de la péninsule indienne, ils peuvent grimper jusqu'à 2200 mètres, encore qu'ils soient assez rares au-dessus de 1500 mètres. Ces oiseaux marquent une assez nette préférence pour les villes et les villages où la proximité des habitations et des activités humaines leur procure le type de ressources qui leur convient. On les trouve aussi parfois à la campagne près des campements des gardiens de troupeaux. Ils sont absents des zones densément boisées. Les milans noirs indiens vivent principalement au Pakistan et sur tout le territoire de l'Union Indienne. On peut également les observer au Népal, à Ceylan et aux îles Andaman. Dans la vallée du Cachemire, il est remplacé par le milan brun (Milvus migrans lineatus) qui est une autre sous-espèce du milan noir.

Comportement traits de caractère

Le milan noir indien est très grégaire aux abords des villes et des villages. Au sens biologique du terme, c'est un commensal de l' homme, un nettoyeur utile et efficace qu'on peut observer couramment dans les enceintes des abattoirs, les marchés de poissons, les décharges de détritus, les ports et les bazars. A cause de cette habitude qu'il a de consommer des aliments peu nobles, il est connu sur tout le continent indien sous le nom péjoratif de milan paria. Cet oiseau possède un vol spectaculaire et rapide qui lui permet de naviguer avec adresse dans un espace réduit. Sa grande dextérité lui permet notamment d'éviter les lignes électriques, de plonger à une vitesse vertigineuse et de disparaître aussi rapidement qu'il est venu. Le milan noir indien est moins enclin à planer dans les courants thermiques que les vautours, cependant il lui arrive de dériver à une grande hauteur dans le ciel et de se laisser porter par les rafales de vent, les ailes immobiles. Le milan noir indien est également un expert dans les acrobaties au cours desquelles il mime des attaques sur un autre partenaire. Celui qui subit l'assaut, se met sur le dos et ouvre ses serres pour le parer puis il se met à l'endroit pour reprendre son vol. Les 2 oiseaux semblent prendre beaucoup de plaisir à cet exercice.

Les milans noirs indiens forment des dortoirs communs dans les arbres et les plantations. De grands nombres d'oiseaux se rassemblent au crépuscule, laissent libre cours à leurs disputes, agitent bruyamment leurs ailes et tournoient dans les airs avant de revenir s'installer pour la nuit.

Alimentation mode et régime

Le milan noir indien est omnivore. Dans les zones urbaines, il consomme principalement des abats et des détritus. Quand il nourrit des jeunes, cet oiseau devient une grave menace pour les basses-cours où se déplacent les poussins et les canardeaux. Il se ballade également à terre et plus particulièrement sur les pelouses humides où il capture des vers de terre. Les termites ailés sont attrapés avec les serres après une brève poursuite aérienne. De nombreux autres insectes agrémentent le menu : courtilières (Gryllotalpa), sauterelles (chrotogonus) et criquets (Brachytrypes). Le régime est complété par des souris, des lézards, des grenouilles, des petits oiseaux et des restes domestiques.

Reproduction nidification

La saison de nidification qui est assez étendue varie selon la latitude et selon la région. Dans l'Himalaya, elle se déroule de mars à mai, dans la péninsule indienne elle a lieu principalement de septembre à avril. A Ceylan, ce rapace niche de décembre à mai. Les milans noirs indiens ou milans parias construisent une plate-forme peu soignée avec des morceaux de bois, du fil de fer, des chiffons, de l'étoupe et des détritus de toutes sortes. Le nid est placé entre 7 et 14 mètres sur un tronc fourchu ou à la croisée de grosses branches. Le couple choisit généralement un grand arbre du type figuier, tamarinier,shisham, manguier ou quelquefois cocotier. La ponte comprend 2, 3 ou 4 œufs de couleur très variable, grisâtre, verdâtre, rosâtre avec des taches et des marques brunes, rougeâtres, violacées ou rouge-sang. Chaque œuf mesure en moyenne 52 millimètres sur 43. Les deux parents participent à l'ensemble des tâches domestiques : construction du nid, couvaison et nourrissage des jeunes. On ne connaît pas exactement la durée de l'incubation.

L'accouplement est commandé par la femelle. Lorsqu'elle est prête, elle sollicite le mâle en émettant un grincement bizarre et caractéristique, Le mâle vient des airs et atterrit directement sur le dos de sa partenaire, en agitant les ailes pour se stabiliser. La période de copulation est généralement assez longue et le nombre d'accouplements par jour est assez impressionnant (5 à 7 fois au début de la période).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le milan noir indien ou milan paria est une sous-espèce du milan noir (Milvus migrans). Aucun comptage particulier n'a été effectué pour cette race et ses effectifs sont intégrés dans ceux de la race nominale. Toutefois, il s'agit d'un des oiseaux les plus familiers du continent indien, qu'on peut rencontrer à proximité de tous les bazars ou de tous les marchés.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Fiche créée le 09/10/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net