Moineau d'Arabie

Passer euchlorus - Arabian Golden Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Passéridés

  • Genre
    :

    Passer

  • Espèce
    :

    euchlorus

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 17 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Passeridés sont de petits passereaux de l'Ancien Monde assez compacts, à bec conique adapté à un régime granivore et à ailes courtes et arrondies liées aux habitudes sédentaires d'une majorité des espèces. Leur plumage est peu voyant, excepté chez quelques espèces où le jaune domine... lire la suite

Description identification

Le mâle est jaune doré, excepté les couvertures alaires qui sont plus pâles avec des vexilles internes grisâtres. Les rémiges sont noires avec des bordures blanchâtres. Il y a une petite tache blanche à la base des primaires. Les rectrices noires ont de larges bordures claires.
Les iris sont brun sombre, le bec varie de la couleur chair au gris crémeux, devenant noir pendant la période nuptiale. Les pattes sont rose brunâtre.
La femelle est majoritairement chamois clair ou gris sableux. Les parties inférieures sont chamois-citron. Les ailes et la queue sont semblables à celles du mâle. Les juvéniles ressemblent aux femelles, excepté le dessous qui est légèrement tacheté.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Arabian Golden Sparrow,
  • Gorrión árabe,
  • Pardal-dourado-arabe,
  • Jemengoldsperling,
  • sárga aranyveréb,
  • Arabische Goudmus,
  • Passera dorata d'Arabia,
  • Arabguldsparv,
  • Solspurv,
  • vrabec zlatý,
  • vrabec zlatý,
  • Gyldenspurv,
  • arabiankultavarpunen,
  • pardal daurat àrab,
  • wróbel złoty,
  • dzeltenais zvirbulis,
  • Арабский золотой воробей,
  • アラビアコガネスズメ,
  • 阿拉伯金麻雀,
  • 阿拉伯金麻雀,

Voix chant et cris

Les moineaux d'Arabie émettent un pépiement doux et haut qui est très semblable à celui du moineau doré (Passer luteus). Les bandes délivrent des gazouillements continuels. On n'en sait pas plus.

Habitat

Les moineaux d'Arabie fréquentent les savanes arides composées de buissons épineux. On les trouve aussi sur les terres agricoles qui sont adjacentes.

Comportement traits de caractère

Les moineaux d'Arabie sont des oiseaux très grégaires qui recherchent leur nourriture en petites bandes. En dehors de la période de reproduction, on peut apercevoir d'immenses rassemblements qui regroupent parfois quelques milliers d'oiseaux.
Les moineaux d'Arabie sont presque exclusivement sédentaires. Cependant, il peut y avoir des mouvements de faible amplitude pendant les mois d'hiver.

Alimentation mode et régime

Les moineaux d'Arabie consomment principalement des graines qui proviennent des herbes ou des céréales cultivées. Le millet est une plante particulièrement appréciée.

Reproduction nidification

La reproduction semble étroitement lié à la saison des pluies. Elle se déroule en mars-juillet au Yémen et de mars à mai à Djibouti. Les moineaux d'Arabie nichent en colonies assez nombreuses : on peut trouver entre 20 et 30 nids dans le même arbre. Le nid est une structure ovale et compacte, recouverte d'un dôme et pourvue d'une entrée latérale.
Il est généralement construit avec des brindilles d'acacia de faible épaisseur et garni avec des fibres végétales et des plumes. L'édifice est habituellement situé entre 2 et 3 mètres au-dessus du sol dans un acacia ou un arbre de petite taille. Il est plus précisément positionné à la fourche de 2 branches.
La ponte comprend 4 à 6 œufs qui sont couvés exclusivement par la femelle. Les oisillons sont nourris par les deux parents. On ne possède aucun renseignement ni sur la durée d'incubation ni sur la longueur du séjour au nid.

Distribution

Comme leur nom l'indique bien, les moineaux d'Arabie sont originaires de la pointe sud-ouest de la péninsule arabique mais ils vivent également de l'autre côté de la mer Rouge, sur le continent africain. En Afrique, ils sont en effet présents à Djibouti et le long de la côte nord-ouest de la Somalie.
Ces petits passereaux ont un fort lien de parenté avec les moineaux dorés du Soudan, à tel point qu'ils sont régulièrement classés comme con-spécifiques. Néanmoins, ils sont considérés comme monotypiques.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est commune mais elle dépend beaucoup des récoltes en graines. Bien que sa présence ne soit pas directement contrôlée par l'activité humaine, son aire de reproduction peut être abandonnée au bout de quelques années, ce qui force ces oiseaux à rechercher un nouvel endroit où les conditions imposées par les hommes sont plus favorables. De plus, son existence peut être mise en danger par l'abattage des arbres dont elle dépend pour son abri et sa nidification.
Sa présence en Afrique est le résultat d'une récente colonisation qui a sans doute été réalisée par des oiseaux échappés des cages et ayant retrouvé la liberté. L'expansion vers l'ouest de l'Afrique se poursuit. L'écart qui existait entre l'aire du moineau doré et celle du moineau d'Arabie s'est considérablement réduit, passant de 650 à moins de 50 kilomètres.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moineau d'ArabieFiche créée le 03/04/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net