Moqueur cul-roux

Toxostoma crissale - Crissal Thrasher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Toxostoma

  • Espèce
    :

    crissale

Descripteur

Henry, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : 33 cm.
  • Poids
    : 62 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le moqueur cul-roux a une apparence assez similaire à celle du Moqueur de Californie qui partage partiellement la même aire de distribution. Chez l'adulte, le capuchon, le dos, les épaules et le croupion forment un ensemble assez uniformément brun grisâtre terne. Les primaires et les secondaires sont gris-brun, les rectrices sont légèrement plus foncées. Les lores et les couvertures auriculaires portent des mouchetures plus ou moins grises. Le menton et la gorge sont blanchâtres. On peut apercevoir une moustache noir grisâtre à peine esquissée sur le bas des joues. La poitrine et le ventre présentent une couleur chamois grisâtre qui s'assombrit sur les flancs. La zone anale affiche une tache brun rougeâtre qui contraste avec le reste des parties inférieures. Le dessous des ailes est chamois grisâtre. L'iris est brun, le bec noir, les pattes noires ou couleur corne sombre.

Les juvéniles ont des liserés chamois-cannelle sur les grandes couvertures et sur les tertiaires. Le plumage a une apparence cotonneuse, en particulier sur la zone anale.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Toxostoma crissale crissale (California, c Arizona to w Texas. sw USA. to nc Mexico)
  • Toxostoma crissale coloradense (se California and nw Arizona. sw USA. and ne Baja California and nw Sonora (nw Mexico))
  • Toxostoma crissale dumosum (c Mexico)

Noms étrangers

  • Crissal Thrasher,
  • Cuitlacoche Culirrojo,
  • Rotbauch-Spottdrossel,
  • Roodbuikspotlijster,
  • Mimo culorossiccio,
  • Crissalhärmtrast,
  • Mesquitespottefugl,
  • drozdec červenobruchý,
  • drozdec křivozobý,
  • Mesquiterøddrossel,
  • pajusirppimatkija,
  • mim becut cul-roig,
  • przedrzeźniacz szaropierśny,
  • sarkandibena žagaste,
  • Красногузый кривоклювый пересмешник,
  • アカハラツグミモドキ,
  • 栗臀弯嘴嘲鸫,
  • 南美矢嘲鶇,

Voix chant et cris

Moqueur cul-roux
adulte

Bien qu'il soit souvent dissimulé sous le couvert et qu'on possède peu d'occasions de l'observer dans cet exercice, c'est sûrement l'un des interprètes les plus remarquables parmi tous les chanteurs du sud-ouest. Son chant consiste en une suite de phrases mélodieuses et bien articulées, répétées avec des variantes et découpées en morceaux qui durent environ une minute. Les phrases sont moins rauques, moins accentuées et délivrées avec moins de staccato que celles du Moqueur de Californie. Le cri, dissyllabique ou trisyllabique, est également très reconnaissable. C'est un "pitcheree", "chi-deary" ou "pitchree", très différent du "whit-wheet" émis par le moqueur à bec courbe.

Habitat

Le moqueur cul-roux fréquente différents types de broussailles. Il apprécie particulièrement celles qu'on trouve sur les rives des marais et des cours d'eau. Il lui arrive assez fréquemment de cohabiter avec d'autres espèces de moqueurs, tels que les moqueurs de Bendire ou les moqueurs à bec courbe, mais dans ce cas il a tendance à occuper des zones de végétation plus épaisse. Contrairement au moqueur à bec courbe, il a du mal à s'adapter aux habitats modifiés de la périphérie des villes. Par contre, il aime bien s'installer dans les zones riveraines où la végétation a été renouvelée à la suite de la suppression des tamaris d'été. En Californie, on le trouve dans des régions sèches aussi basses que 60 m au-dessus du niveau de la mer, cependant il fréquente généralement des altitudes plus élevées où les précipitations sont plus abondantes. Dans le nord du Mexique, il peut vivre jusqu'à 2400 mètres. Le moqueur cul-roux est endémique de l'extrême sud-ouest des Etats Unis et du nord du Mexique. Dans le premier pays, son aire de distribution couvre le sud-est de la Californie, le sud du Nevada, le centre et le sud de l'Arizona, le sud du Nouveau-Mexique et l'ouest du Texas. Au Mexique, l'espèce est présente de la frontière US en direction du sud jusqu'à Hidalgo et Zacatecas.

A ce jour on répertorié 4 sous-espèces : T.c. crissale, la race nominale (Arizona, sud du Nouveau-Mexique, ouest du Texas) - T.c. coloradense (sud-est de la Californie jusqu'au sud-est du Nevada, sud-ouest de l'Utah, extrême nord de la Baja californienne, nord-ouest de Sonora) - T.c. dumosum (Mexique , de Coahuila et Durango jusqu'à Hidalgo) - T.c. trinitatis (vallée de Trinidad, dans la Baja californienne).

Comportement traits de caractère

C'est de loin le plus discret de tous les moqueurs du sud-ouest américain. Dans les endroits où il n'émet pas son cri caractéristique, ils passe très souvent inaperçu. Cet oiseau chante parfois à partir d'un perchoir exposé ou à l'abri du couvert , mais en général il passe une grande partie de son temps à terre où il sautille ou court rapidement. Lorsqu'il est dérangé, il prend souvent l'option de fuir en courant plutôt que de s'envoler. Il sprinte à toutes jambes vers le buisson le plus proche où il devient pratiquement impossible à observer. Le moqueur cul-roux recherche sa nourriture dans la litière de feuilles en fouillant et en balayant avec son long bec. Il ne repousse pas la végétation du pied comme le font les tohis. Il fouille également dans la terre quand elle est suffisamment molle. Il visite aussi les mangeoires artificielles, mais dans une moindre mesure que les autres espèces de moqueurs. Il procède avec une plus grande prudence, s'approchant sans se faire repérer à la tombée de la nuit.

Alimentation mode et régime

Le moqueur cul-roux se nourrit principalement d'invertébrés : coléoptères, criquets, fourmis, guêpes et abeilles, sauterelles, la liste n'étant pas exhaustive. Il consomme aussi parfois des petits lézards. Il ingurgite quelques matières végétales, en particulier des baies et quelques graines.

Reproduction nidification

Par sa forme, le nid est une construction tout à fait typique de celles des moqueurs. Il est bâti avec des brindilles grossières et garni avec des matériaux plus fins. Toutefois, il est nettement moins volumineux que celui de la plupart des moqueurs qui habitent la région. La structure extérieure mesure 18 à 32 cm de diamètre et 10 à 15 cm de profondeur. La coupe intérieure mesure entre 7 et 8 centimètres de diamètre et entre 4 et 5 cm de profondeur. Le nid est dissimulé dans la végétation dense, à environ 1 mètre au-dessus du sol. La ponte comprend généralement 2 ou 3 oeufs, de couleur bleu-vert ou bleu sans tache, ce qui est plutôt inhabituel chez un moqueur. Ils sont assez semblables à ceux du Merle d'Amérique (Turdus migratorius) quoiqu'un peu plus vert et plus foncé. L'incubation, assurée par les deux parents, dure 14 jours. Les oisillons sont alimentés par les 2 adultes et quittent le nid au bout d'une période qui varie de 11 à 16 jours.

Il y a généralement deux nichées par saison. La période de reproduction commence à partir du début janvier au Nouveau-Mexique, février en Califormie et en Arizona, mais la saison ne bat véritablement son plein qu'à partir de la fin mars jusqu'au mois de mai. Les secondes couvées peuvent se dérouler aussi tardivement que le mois de juillet. Dans les régions d'altitude, les dates de la reproduction sont un peu différées. Contrairement aux autres congénères, le moqueur cul-roux rejette systématiquement tous les oeufs de vachers.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas particulièrement rare, mais elle est très sensible aux modifications de son habitat. Comme la quasi-totalité de son aire est accessible aux activités humaines, il convient, en ce qui la concerne, de faire preuve de vigilance.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moqueur cul-rouxFiche créée le 04/05/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net