Motmot à bec caréné

Electron carinatum - Keel-billed Motmot

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Momotidés

  • Genre
    :

    Electron

  • Espèce
    :

    carinatum

Descripteur

Du Bus de Gisignies, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 65 g
Distribution

Distribution

Description identification

Motmot à bec caréné, le nom est une histoire à part entière ! Bernard Amé Léonard du Bus de Gisignies (1808-1874), ornithologue hollandais et homme politique belge nomma ainsi ce cousin du motmot à bec large en 1847. Le nom scientifique Electron carinatum pouvant signifier l'oiseau ambre doré au bec caréné, la mandibule supérieure de notre motmot présentant une arête visible et caractéristique qui fait penser à la carène retournée d'un navire. Rendons hommage à Monsieur Du Bus de Gisignies qui a su imager par un nom évocateur cet extraordinaire oiseau ! Electron carinatum, très proche d'Electron platyrhynchum, le motmot à bec large, est un motmot de taille petite à moyenne de 30 à 38 cm, au bec noir, long et très large à l'aspect plutôt plat. Dans le prolongement du bec, l'épais trait loral noir masque l'œil marron foncé et s'étire à l'arrière de celui-ci ; le front est brun-roux et un épais sourcil bleu-turquoise maquille la tête du motmot à bec caréné. La calotte, la nuque et le manteau sont vert-olive, les couvertures arborant un vert plus soutenu ; le menton est du même bleu-turquoise que les sourcils, la poitrine est brun-cannelle et arbore deux taches noires en forme d'yeux, le ventre devient brun pâle pour se transformer en vert-olive sur le bas-ventre. Les rectrices externes sont grises, divisées en quatre paires de dimension à peu près égales, arrondies à leur extrémité qui donnent une impression de drapé ; les rectrices centrales bleu-vert se terminent par deux raquettes, barrées de noir, qui sont un élément remarquable du motmot à bec caréné, l'oiseau se présentant parfois sans ces raquettes qu'il perd peut-être par usure ou après l'accouplement. Les juvéniles sont hélas peu décrits, on ne peut que supposer qu'ils ont une livrée plus foncée et moins contrastée.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Keel-billed Motmot,
  • Momoto Carenado,
  • Kielschnabelmotmot,
  • Kielsnavelmotmot,
  • Motmot carenato,
  • Kölnäbbad motmot,
  • Brunpannemotmot,
  • momot kýlozobý,
  • momot modrobrvý,
  • Kølnæbbet Motmot,
  • kanamomotti,
  • motmot de bec carenat,
  • piłodziób ostrodzioby,
  • Ребристоклювый электрон,
  • ミドリヒロハシハチクイモドキ,
  • 隆嘴翠鴗,
  • 隆嘴翠鴗,

Voix chant et cris

Le chant du motmot à bec caréné se rapproche de celui du motmot à bec large, il lance un "ohhng" grave et nasal espacé toutes les 3 à 5 secondes, ce chant fait penser à un coassement ; en période de cour, il émet un "ohnk-owhng" plus rapide.

Habitat

Il fréquente les forêts humides à feuillage persistant, plus particulièrement à proximité de ruisseaux ou de ravines. Au Costa Rica, il reste au sein des forêts à flanc de colline, à 700-800 m d'altitude mais on l'a observé à 1 500 m au Honduras.

Comportement traits de caractère

Sédentaire.

Alimentation mode et régime

Même chose pour ses habitudes alimentaires qui n'ont pas été détaillées, on suppose que son régime est proche de celui du motmot à bec large, à majorité insectivore agrémenté de petits batraciens et lézards.

Reproduction nidification

On ne sait que très peu de choses sur la reproduction du motmot à bec caréné. Les mâles commencent à chanter de janvier à mars, au Belize un nid a été observé dans des ruines Maya, mais notre motmot fait plus souvent son nid dans un talus meuble proche d'une zone humide.

Distribution

Au Mexique et plus particulièrement dans les états de Veracruz et d'Oaxaca et en Amérique Centrale, Guatemala, Belize, Honduras, Nicaragua et Costa Rica.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

VU : vulnérable, Birdlife estime la population totale entre 1 500 et 7 000 individus adultes sur toute son aire. Au Mexique on le considérait comme disparu depuis 1952, mais des individus ont été observés en 1995 dans la province d'Oaxaca. Le morcellement de son aire, par la déforestation et l'explosion démographique le met en danger, l'oiseau, affectionnant les zones boisées en basse altitude, ne trouve plus la forêt qu'il aime. Le Belize est peut-être le pays où il se maintient le mieux, mais les zones protégées où il a trouvé refuge sont fragmentées, et la densité d'une vingtaine d'individus sur 2 000 à 6 000 hectares ne permet plus aux mâles de trouver des compagnes pour la reproduction. L'avenir est sombre pour ce merveilleux motmot, cependant la nature a des ressources parfois insoupçonnées, on suppose qu'il peut y avoir des hybridations avec le motmot à bec large : au Costa Rica, à proximité du volcan Arenal, des cours répétées entre les deux espèces ont été clairement observées, ces tentatives seront-elles courronnées de succès ?

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/02/2014 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net