Perdicule argoondah

Perdicula argoondah - Rock Bush Quail

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Perdicula

  • Espèce
    :

    argoondah

Descripteur

Sykes, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 59 à 74 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est noirâtre ou corne brunâtre, avec une base plus claire. Les iris sont brun pâle ou brun-orange. Les pattes sont jaunâtre terne ou gris-orange, avec un court éperon en ce qui concerne le mâle. Les sexes sont différents. Chez le mâle adulte, le front, l'avant du capuchon, le menton, la gorge et les couverture auriculaires sont chamois-roux. Le sourcil est blanc chamoisé, surtout en arrière de l'oeil. Le capuchon et la nuque présentent une couleur brune, avec des mouchetures brun noirâtre. La poitrine, les flancs et la partie supérieure du ventre sont blancs avec d'étroites barres noires. Le bas du ventre et les couvertures sous-caudales sont chamois blanchâtre. Le manteau, le dos, les scapulaires et les ailes affichent une couleur brun terne barrée de chamois brunâtre avec de faibles stries chamoisées ainsi que des vagues taches et vermiculures brun noirâtre. Les rémiges et les primaires externes sont barrées. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont brun terne avec quelques barres chamois. La queue est brune avec des liserés chamois-brun.
La femelle adulte affiche un dessous roux rosâtre éclatant, plus pâle sur le menton et les parties basses. Un court sourcil blanchâtre se développe en arrière de l'oeil. Les partie supérieures sont brun-roux avec de fines marbrures qui ne sont pas très évidentes. Chez les juvéniles, les deux sexes ressemblent au mâle en raison de leur dessous barré sur fond blanc chamoisé. Le dessus présente des marques plus nombreuses que chez l'adulte, que ce soient des stries chamois, des marbrures ou des vermiculures noires. La jeune femelle acquiert son plumage roux au cours du premier hiver.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Perdicula argoondah meinertzhageni (w and nw India)
  • Perdicula argoondah argoondah (c and se India)
  • Perdicula argoondah salimalii (s India)

Noms étrangers

  • Rock Bush Quail,
  • Perdicilla Argundá,
  • Codorna-mateira-das-rochas,
  • Madraswachtel,
  • Madrasdwergpatrijs,
  • Quaglietta del deserto,
  • Klippbuskvaktel,
  • Slettevaktel,
  • jarabička skalná,
  • křepelka madraská,
  • Ørkenbuskvagtel,
  • aavikkopensasviiriäinen,
  • guatlla roquera,
  • przepióreczka skalna,
  • Скальный кустарниковый перепел,
  • イワヤブウズラ,
  • 岩林鹑,
  • 岩叢林鶉,

Voix chant et cris

En principe, sa voix est semblable à celle de la perdrix à gorge rousse, mais aucune comparaison directe n'a pu être effectuée.

Habitat

Les perdicules argoondah fréquentent les plaines broussailleuses semi-désertiques ainsi que les collines rocheuses recouvertes de végétation éparse. Leur aire de distribution se situe généralement au-dessous de 600 mètres d'altitude. Elles sont endémiques de l'ouest du subcontinent indien. Leur territoire s'étend du nord de l'Haryana et du Gujarat, en direction de l'est jusqu' au centre du Mahya Pradesh et l'Andhra Pradesh et en direction du sud jusqu' au nord Kerala. Elles effectuent probablement des migrations locales. Il existe trois sous-espèces reconnues : la race Meinertzhageni, la plus nordique, vit au sud du golfe de Kutch et de la péninsule de Kathiawar, dans le nord et l'ouest du Madhya Pradesh. La race nominale Argoondah, vit dans la péninsule indienne, au sud de Madras. La race Salimalii, la plus méridionale, vit dans le sud du Karnataka et le nord du Kérala.

Comportement traits de caractère

Ses moeurs sont très semblables à celles de la perdrix à gorge rousse (Perdicula asiatica). Comme cette dernière, la perdicule argoondah forme habituellement des compagnies de 6 à 20 individus qui prennent des bains de poussière le long des pistes et recherchent leur nourriture dans les prairies buissonneuses. Matin et soir, ces oiseaux marchent pour se désaltérer, empruntant les sentiers bien balisées qui mènent jusqu'aux points d'eau et créant de véritables ornières à l'intérieur des hautes herbes. Comme la plupart des gallinacés, la perdicule argoondah a tendance à marcher ou à courir en cas de danger potentiel, utilisant le vol comme dernier recours. Dans les situations critiques, les bandes se tapissent dans les buissons épais, faisant face vers l'extérieur et 'explosant' dans toutes les directions avec des vrombissements d'ailes. Elles volent brièvement avant de se poser et de poursuivre leur fuite en courant. Dès qu'elles ont atterri, elles cherchent à reconstituer la bande, courant les unes en direction des autres en s'appelant sans discontinuer. Les perdicules argoondah se reposent à terre.

Reproduction nidification

L'espèce est vraisemblablement monogame. Son nid est un grattage peu profond garni d'herbes. Il est placé sur le sol, à la base d'une motte d'herbe, d'un buisson ou d'un roc. La ponte comprend 4 à 8 oeufs de couleur blanc-crème. L'incubation, assurée par la femelle seule, dure entre 16 et 18 jours dans le milieu naturel (21 jours en captivité). La nidification se déroule pendant la plupart des mois de l'année, avec une pointe d'août à novembre et de mars à avril. Les poussins forment des crèches communes avec les autres couvées peu de temps après l'éclosion.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/07/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net