Petit Gravelot

Charadrius dubius - Little Ringed Plover

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Charadrius

  • Espèce
    :

    dubius

Descripteur

Scopoli, 1786

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : 42 à 48 cm.
  • Poids
    : 30 à 50 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce gravelot de petite taille peut surtout être confondu avec le Grand Gravelot, très proche, mais il est plus menu que ce dernier, possède une allure plus frêle et plus compacte, une queue plus courte, une tête plus petite et plus arrondie. Les adultes se distinguent des grands gravelots surtout leur cercle oculaire jaune bien visible, par leur bec tout noirâtre excepté la zone jaunâtre terne à la base de la mandibule inférieure. Les pattes sont plus ternes et en général plus roses. En vol, il n'a pas de bande alaire blanche, c'est d'ailleurs le seul gravelot à en être dépourvu. De près, on aperçoit très bien une étroite bordure blanche en arrière de la bande noire dominant le front chez l'adulte nuptial.
Les juvéniles sont nettement moins marqués. Ils diffèrent de ceux du Grand Gravelot par la silhouette et par l'absence de tache au dessus et en arrière de l'œil. Le cercle oculaire est visible mais terne, les pattes jaunâtres sont en général plus défraîchies. Lorsque la tache pâle au desus de l'œil manque, il paraît plus encapuchonné que le Grand Gravelot. La gorge et le front sont souvent nuancés de chamois jaunâtre. Il convient d'être vigilant, certains adultes internuptiaux et certains juvéniles présentant une bande pectorale très affadie ou coupée en son milieu, ce qui peut entraîner une vague confusion avec le Gravelot à collier interrompu.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Charadrius dubius curonicus (n Africa, Europe, Asia. except sc and se.)
  • Charadrius dubius jerdoni (India to s China and Indochina)
  • Charadrius dubius dubius (Philippines to New Guinea and the Bismarck Arch.)

Noms étrangers

  • Little Ringed Plover,
  • Chorlitejo Chico,
  • Borrelho-pequeno-de-coleira,
  • Flussregenpfeifer,
  • Kis lile,
  • Kleine Plevier,
  • Corriere piccolo,
  • Mindre strandpipare,
  • Dverglo,
  • kulík riečny,
  • kulík říční,
  • Lille Præstekrave,
  • pikkutylli,
  • corriol anellat petit,
  • Vatnalóa,
  • sieweczka rzeczna,
  • upes tārtiņš, klienis,
  • mali deževnik,
  • Малый зуёк,
  • Cerek kalung-kecil,
  • コチドリ,
  • 金眶鸻,
  • นกหัวโตเล็กขาเหลือง,
  • 小環頸鴴〔金眶鴴〕,

Voix chant et cris

Petit Gravelot
♂ adulte nuptial

Il émet des cris mélancoliques et des cris plus sonores en vol.

Habitat

Le petit gravelot est répandu partout en Europe, à l'exception de sa partie septentrionale, et en Afrique du Nord. Il est également présent en Asie Mineure et dans le Caucase. Il vit sur les berges sablonneuses et caillouteuses des rivières, des étangs, des lacs, sur le fond boueux des étangs assèchés, dans les sablières et les gravières, près des réservoirs des stations d'épuration des eaux entourés de flaques ainsi que sur les côtes et les estuaires.

Comportement traits de caractère

En août et en septembre, les familles quittent la zone de reproduction pour s'envoler vers la Méditerranée et surtout l'Afrique Centrale et Occidentale. Le petit gravelot est bien moins grégaire, effectue des battements d'ailes plus rapides que le Grand Gravelot. Il court à une vitesse stupéfiante : ses pattes s'agitent si vite qu'elles deviennent invisibles et l'oiseau semble glisser comme un jouet d'enfant. Il lance des "tiou-tiou" mélodieux. En vol, il fait aussi entendre des "gri-grigri" enroués.

Alimentation mode et régime

Le petit gravelot mange différents insectes, des araignées, des petits crustacés et des vers. Il chasse parfois en tapant des pieds sur le sable ou sur la vase pour déranger les proies qui s'y dissimulent.

Reproduction nidification

Dès qu'il revient sur son territoire, en avril ou en mai, le mâle exécute des vols nuptiaux spectaculaires pendant lesquels il bat lentement des ailes, se tourne de gauche à droite et lance des trilles. Il continue à courtiser la femelle à terre. Le mâle visite plusieurs cavités dans des endroits différents et la femelle choisit celle qui lui convient le mieux. Elle l'entoure de galets, d'éclats de coquillage ou de brins d'herbe, puis elle pond 4 œufs jaune-sable constellés de taches brun-noir. Les deux adultes se relaient au cours de la couvaison à des intervalles variant entre quelques minutes et plusieurs heures. L'incubation dure entre 22 et 26 jours. Lorsque les petits éclosent, ils s'en occupent pendant trois semaines. Certains couples, en particulier ceux qui vivent dans le sud de l'aire de répartition de l'espèce, ont le temps d'élever une seconde nichée.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les couples nichant sur les îlots de galets de certains cours d'eau comme la Durance sont menacés par les activités nautiques estivales.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Georges Olioso et Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net