Pintade de Numidie

Numida meleagris - Helmeted Guineafowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Numididés

  • Genre
    :

    Numida

  • Espèce
    :

    meleagris

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 63 cm
  • Envergure
    : 95 à 100 cm.
  • Poids
    : 1135 à 1823 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sous-espèces (9) : pintade de Numidie, race type (Numida meleagris meleagris),du Tchad à l'Ethiopie en passant par le Zaïre, l'Ouganda et le Kenya. Pintade de Saby (Numida m. sabyi), au Maroc. Pintade d'Afrique Occidentale (Numida m. galeata), aire de distribution assez vaste en Mauritanie, au Sénégal, Gambie, Tchad, Zaïre, Angola. Pintade de Somalie (Numida meleagris somaliensis), en Ethiopie, Somalie et dans le nord-est du Kenya. Pintade de Reichenow (Numida m. reichenowi), au Kenya. Pintade mitrée (Numida m. mitrata), une des plus abondantes, sur les côtes du Kenya, en Tanzanie, Mozambique, en Zambie, du Mozambique à l'Angola, au Botswana, dans les îles Zanzibar et Tumbatu. Pintade de Marungu (Numida meleagris marugensis), au Congo, dans l'ouest de l'Angola, dans le bassin du Zambèze et en Zambie. Pintade de Damara (Numida m. damarensis), au sud de l'Angola, dans certaines régions arides du Botswana et en Namibie. Pintade couronnée (Numida meleagris coronata), la plus méridionale, en Afrique du Sud et plus particulièrement dans le sud de l'état du Cap, au Natal et dans le Transvaal.

La pintade de Numidie, ou pintade casquée, est la plus répandue des 4 catégories de pintades, toutes africaines. Elle peuple l'intégralité du continent au sud du Sahara, sous la forme de sous-espèces guère différentes les unes des autres (voir ci-dessus). Elle est l'ancêtre de notre pintade domestique. La race type est assez grande (60-68 cm), avec un corps rond et une tête proportionnellement très petite. Le plumage corporel est gris-noir parsemé de petites paillettes blanches. Comme les autres sortes de pintades, la tête est recouverte d'une peau nue et plissée. Chez la pintade de Numidie, elle est encadrée par des barbillons bleus et rouges et surmontée par une protubérence osseuse jaune terne ou rougeâtre appelée communément casque. Les ailes sont courtes et rondes, la queue est également brève. Les métatarses sont toujours noirs ou gris ferreux. Il est pratiquement impossible de différencier les sexes à la simple vue des oiseaux, encore que chez les individus âgés le casque et les barbillons soient plus importants chez les mâles.

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Numida meleagris meleagris (widespread)
  • Numida meleagris sabyi (nw Morocco)
  • Numida meleagris galeatus (w Africa to s Chad and n Angola)
  • Numida meleagris somaliensis (ne Ethiopia, Somalia)
  • Numida meleagris reichenowi (Kenya to c Tanzania)
  • Numida meleagris mitratus (Tanzania to Mozambique, Zambia and Botswana)
  • Numida meleagris marungensis (s DR Congo to w Angola and Zambia)
  • Numida meleagris papillosus (Botswana, Namibia)
  • Numida meleagris coronatus (e South Africa)

Noms étrangers

  • Helmeted Guineafowl,
  • Pintada Común,
  • Pintada da Guiné,
  • Helmperlhuhn,
  • sisakos gyöngytyúk,
  • Обыкновенная цесарка,
  • 珠鸡,
  • Helmparelhoen,
  • Faraona comune,
  • Hjälmpärlhöna,
  • Hjelmperlehøne,
  • perlica (zwyczajna),
  • perlička prilbatá,
  • perlička kropenatá,
  • Perlehøne,
  • helmikana,
  • Gewone Tarentaal,
  • ホロホロチョウ,

Voix chant et cris

Habitat

Les pintades casquées fréquentent les endroits chauds et plutôt secs, les paysages ouverts avec des buissons et des arbustes clairsemés. Son habitat idéal correspond en fait à la savane et aux terres arables où elle trouve tous les ingrédients et les ressources nécessaires à son alimentation et les sites propices à l'établissement de son nid.

Comportement traits de caractère

La pintade casquée à un instinct grégaire très développé, formant des bandes que l'on peut estimer à 25 individus en dehors de la saison de reproduction. Elle court vivement sur le sol et ne prend son vol qu'en cas de danger. En outre, elle se perche, pour passer la nuit sur les branches d'un arbre isolé. Quand elle est dérangée, elle émet un fort cri strident. En général, les pintades forment des collectivités assez bruyantes qui ont su mettre au point tout un système d'alarme et de vigilance qui leur permet parfois d'échapper à leurs prédateurs naturels, les carnivores.
Le vol : Elle court surtout sur ses longues pattes, mais vole peu. En vol, les ailes paraissent plus larges et les battements plus lents que chez les perdrix

Alimentation mode et régime

Son activité est diurne. Dans la journée, elle ramasse des graines et des baies, arrache des jeunes pousses et capture des insectes et de petits invertébrés

Reproduction nidification

Au moment de la nidification, les pintades forment des couples et restent unies pour la vie. La femelle bâtit son nid sous un buisson, dans les hautes herbes ou dans tout autre endroit suffisamment dissimulé par la végétation. La cavité qu'elle aménage en grattant avec ses pattes, est garnie sommairement de quelques feuilles. Elle pond ensuite 6 à 20 oeufs qu'elle couve seule. Les deux parents s'occupent de l'éducation des pintadeaux qui se nourissent seuls dès la naissance. Il peut arriver exceptionnellement qu'une cinquantaine d'oeufs soient trouvés dans un seul et même nid. On suppose qu'elle représente la ponte de plusieurs femelles

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net