Psophode babillard

Psophodes cristatus - Chirruping Wedgebill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Psophodidés

  • Genre
    :

    Psophodes

  • Espèce
    :

    cristatus

Descripteur

Gould, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 39 à 42 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les psophodes babillards ont une remarquable huppe frontale brun sombre qui est recourbée légèrement vers l'avant. Cette dernière constitue sans doute le trait physique discriminant le plus évident et fournit la justification majeure à l'appellation latine (Psophodes cristatus).
Par ailleurs, le dessus est gris-brun, les ailes sont légèrement plus sombres que les parties supérieures. La longue queue est gris-brun foncé, toutes les rectrices ayant des extrémités blanches à l'exception de la paire centrale.
Le menton, la gorge et le centre de l'abdomen sont blanchâtres alors que la poitrine et les flancs présentent une teinte gris pâle. En, ce qui concerne le reste du dessous, la zone pectorale est vaguement striée, le dessous de la queue est brun.
Pour les parties nues, l'iris est brun foncé, le bec est noir et les pattes sont gris sombre. Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles sont plus pâles que les parents. Ils ont un plumage plus ébouriffé, des secondaires et des couvertures alaires bordées de cannelle clair. Leur bec affiche une couleur très claire. Les immatures sont encore plus proches des adultes, excepté les couvertures alaires et les bordures des secondaires plus pâles. En langue anglaise, ces oiseaux portent le synonyme de psophodes de l'Est (Eastern wedgebill) par opposition aux psophodes de l'Ouest (Western wedgebill) qui est l'autre nom du psophode carillonneur.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chirruping Wedgebill,
  • Zordala picocuña oriental,
  • Buschflöter,
  • csattogó madár,
  • Struikraltimalia,
  • Becco a cuneo cinguettante,
  • Eyresnärtfågel,
  • Østmulgatrost,
  • plieskač štebotavý,
  • kosovec pokřovní,
  • Østlig Kilenæb,
  • kuorotimali,
  • fuet crestat oriental,
  • trzaskacz czubaty,
  • Кустарниковый флейтист,
  • カンムリハシリチメドリ,
  • 东啸冠鸫,
  • 吵雜鞭鳥,

Voix chant et cris

Dès l'aube, les psophodes babillards sont parmi les premiers à s'exprimer. Le chant se poursuit tout au long de la journée et ne s'achève souvent qu'au début de la nuit où l'on peut encore entendre leurs litanies monotones. Le mâle et la femelle fonctionnent en duos. Le premier produit des "chip chip cheroo", la seconde lui répond par des "chirru" assez puissants.

Habitat

Les psophodes babillards fréquentent les buissons épineux et les broussailles basses, en particulier les chénopodes tels que les bluebush du genre Maireana ou du genre Acacia. Ces oiseaux marquent également un grand intérêt pour d'autres types de végétation basse et dense. On peut notamment les apercevoir dans les arbustes du genre Eremophila, plus connus localement sous le nom de buissons à émeus. Ces régions décrites reçoivent généralement une faible quantité de précipitations. Dans les lieux plus humides comme les abords des marécages et des cours d'eau, ces psophodes apprécient aussi les plantes lignées et les étendues herbeuses (Eragrostis australasica).

Comportement traits de caractère

D'après les renseignements fournis par le bagage, il n'y a aucun déplacement de grande envergure. Tous les oiseaux répertoriés et recapturés ne sont jamais distants de plus de 10 kilomètres de leur lieu de bagage initial Toutefois il y a peut-être des mouvements de faible amplitude et cet oiseau est sans doute nomadique en fonction des ressources locales. A défaut de certitudes, cette espèce est classée comme sédentaire sur la majorité de son territoire.
Les psophodes sont des oiseaux monogames : ils établissent des liens conjugaux solides et, chez eux, le pourcentage de divorce est peu important. Le mâle et la femelle partagent les tâches essentielles, y compris la défense du territoire contre les intrus. Même lorsque le mâle est bloqué dans un conflit, sa partenaire est capable d'assurer grâce à ses fortes vocalisations.

Alimentationmode et régime

Les psophodes babillards ont un menu mixte, ils consomment à la fois des insectes et des graines. Ils recherchent leur nourriture en solitaire, en couple ou en petits groupe. Il est vraiment rare qu'ils se joignent aux bandes plurispécifiques constituées d'autres espèces possédant le même régime alimentaire. Ils se restaurent à terre, ce qui ne les empêche pas parfois de se nourrir dans les branches basses des petits arbres.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de juillet à mars mais la plupart des pontes ne sont visibles qu'entre août et décembre. Les nichées sont probablement influencées et régulées par la chute des précipitations. Quelques soient les conditions, il n' y a habituellement qu'elle seule couvée par saison. Le nid est une coupe évasée construite avec des petits morceaux de bois, parfois des herbes, des radicelles, des tiges sèches. Le diamètre extérieur mesure environ 15 cm, la profondeur 7. Il est placé à une hauteur moyenne d'1 m 50, mais occasionnellement à plus de 4 m au-dessus du sol, dans la fourche d'un buisson épais ou d'un petit arbre au feuillage dense. Parfois aussi, on le trouve dans un touffe de gui.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs, de couleur bleu clair ou bleu verdâtre avec de petites tachetures noires ou violet foncé, en plus de petites éclaboussures et de stries. L'incubation dure 14 à17 jours, elle est assurée par les deux parents qui s'occupent également de l'alimentation des poussins et de leur éducation. On ne possède aucune information sur la vie des jeunes pendant leur séjour au nid.

Distribution

Les psophodes babillards sont endémiques d'Australie. Leur aire de répartition couvre tout le centre-est du continent : sud-est du Territoire du Nord, sud-ouest du Queensland, nord-est de l'Australie Méridionale et nord-ouest des Nouvelles-Galles du Sud. Ils sont considérés comme monotypiques, c'est à dire qu'ils n'ont pas de sous-espèces. Toutefois, certains ouvrages les traitent comme conspécifiques des psophodes carillonneurs (Psophodes occidentalis).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces oiseaux de la famille des psophodidés sont localement communs, ils sont éparpillés sur la presque totalité de leur aire de distribution qui est assez vaste sur l'intérieur du continent australien (plus d'1 million de kilomètres carrés). L'espèce est classée comme de préoccupation moindre (LC)

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Psophode babillardFiche créée le 27/01/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-01-28 10:32:45 © 1996-2019 Oiseaux.net