Rossignol doré

Tarsiger chrysaeus - Golden Bush Robin

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Tarsiger

  • Espèce
    :

    chrysaeus

Descripteur

Hodgson, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 15 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Rossignol doré
♂ adulte nuptial

Cette espèce porte bien son nom. En effet, le mâle possède des parties inférieures jaune d'or, cette couleur se retrouvant également au niveau du sourcil, des scapulaires (où elle peut être masquée par les plumes du manteau), du croupion, des sus-caudales et des rectrices externes. Un masque noir dans lequel l'œil se perd, souligne le sourcil. Le dessus, de la calotte au dos, est brun-olive. Les ailes et la partie non jaune de la queue sont noires, les rémiges possédant des liserés pâles très visibles. Le bec est bicolore, brun dessus et jaune dessous. Les longues pattes sont jaune-olive.
La femelle est plus terne que le mâle. Le jaune, moins vif, se retrouve aux mêmes endroits, excepté aux scapulaires. Les parties supérieures sont très olive. Elle n'a pas de noir sur la face, ce qui rend l'œil très visible, d'autant plus qu'il est entouré d'un cercle pâle. Le sourcil jaune est imperceptible. Les rémiges sont liserées de jaune-olive. Le juvénile est brun sombre avec des stries fauves dessus et dessous.
La sous-espèce whisteleri est plus pâle que la nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Tarsiger chrysaeus chrysaeus (c and e Himalayas to c China and n Myanmar)
  • Tarsiger chrysaeus whistleri (nw Himalayas)

Noms étrangers

  • Golden Bush Robin,
  • Ruiseñor Dorado,
  • Goldschwanz,
  • arany kékfarkú,
  • Goudstaart,
  • Pettirosso di macchia dorato,
  • Guldnäktergal,
  • Gullskvett,
  • modravec zlatý,
  • modruška oranžová,
  • Gylden Blåstjert,
  • kultasinipyrstö,
  • rossinyol daurat,
  • modraczek złotawy,
  • zeltrīklīte,
  • Золотохвостый соловей,
  • キンイロヒタキ,
  • 金色林鸲,
  • นกเขนน้อยสีทอง,
  • 金林鴝,

Voix chant et cris

Le cri d'alarme du Rossignol doré est une crécelle sèche faite de "tac tac" typiquement "turdidés". Une fois connu, il est immédiatement identifiable entre tous. Il existe d'autres cris grattés moins typiques.
Le chant consiste en la répétition de phrases flutées de 2 à 3 secondes, de tonalité assez élevée, le tout donnant une impression de monotonie.

Habitat

Les Rossignols dorés nichent dans une grande diversité d'habitats de montagne. Leurs habitats préférés sont constitués par les parcelles ouvertes pourvues de bambous, les broussailles, les boisements en cours de régénération et les sous-bois qui tapissent les lotissements de sapins. Ces petits passereaux occupent les crêtes de conifères et pénètrent également dans la zone de petits rhododendrons rabougris jusqu'à la ligne de limite des arbres, dans les parcelles de saules ainsi que dans les peuplements d'arbrisseaux qui longent les cours d'eau. On peut parfois les apercevoir dans les éboulis de pierre qui s'étalent sur les pentes des collines faiblement boisées. Occasionnellement, ils fréquentent les pâtures alpines qui ont un sol pierreux.
Ces petits rossignols sont sujets à des migrations altitudinales. La race whistleri niche de 3 000 à 3 600 mètres, sa zone d'hivernage optimale se situe entre 1 200 et 1 500 m. La race nominale chrysaeus se reproduit surtout de 3 600 à 4 200 m. En hiver, elle descend dans les collines, principalement de 1 400 à 2 200 mètres.

Comportement traits de caractère

Par leur comportement et par leur activité, les Rossignols dorés ressemblent typiquement aux robins de la famille des muscicapidés. Ils ne sont pas très grégaires et, selon les saisons, ils vivent en solitaire ou en couples. Ils sautillent calmement sous les fourrés à la recherche de nourriture, ils redressent la queue vers le haut et laissent tomber leurs ailes. Ils ont donc une attitude très discrète et leur présence n'est révélée que par leur seul cri d'alarme qui ressemble à un croassement. Ils passent pratiquement inaperçus lorsqu'ils trouvent des buissons denses qui leur conviennent.
Par contre, ils sont assez faciles à repérer lorsqu'ils choisissent des prairies alpines avec un sol bien dégagé, avec des petits buissons proéminents ou des éboulis de pierre sur lesquels les mâles peuvent se percher. Ils aiment également se poser au sommet des broussailles pour se mettre en valeur à la manière des rougequeues (Phoenicurus).
Les Rossignols dorés sont des migrateurs de faible distance. Ils passent l'hiver dans le nord de la Thaïlande et le nord du Vietnam.

Alimentation mode et régime

Les Rossignols dorés ont un régime principalement insectivore. Ils consomment des invertébrés, en particulier des coléoptères. Ces oiseaux de petite taille recherchent leur pitance à terre ou dans les étages inférieurs des petites broussailles. Ils chassent également en procédant à des poursuites aériennes, les insectes volants étant particulièrement appréciés.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de mai à juillet. Le nid a la forme d'une coupe et il est construit principalement avec de la mousse, une faible quantité de feuilles mortes, du crin, de la laine et éventuellement un peu de plumes.
Il est placé dans une cavité ou dans une niche située à l'intérieur d'une berge ou sur un versant de colline légèrement en pente. Il est bien dissimulé par des touffes d'herbes ou par des amas de buissons.
Le nid peut être découvert dans un trou d'arbre, à quelques 130 centimètres au-dessus du sol. La ponte comprend normalement 4 œufs parfois 3, de couleur bleu verdâtre pâle, sans aucune tache. La taille moyenne des œufs est 20 mm sur 15.
Le nid des Rossignols dorés est parasité par des Coucous gris (Cuculus canorus) ou des Coucous à ailes courtes (Cuculus micropterus). Le séjour des jeunes au nid dure 14 ou 15 jours. D'après une étude réalisée au Sichuan en Chine Occidentale, le taux de réussite des nids varie de 43 à 50%. Le succès de l'éclosion peut aller jusqu'à 60% et plus, ce qui suggère que la mortalité infantile peut être évaluée comme importante.

Distribution

Les Rossignols dorés sont originaires du continent asiatique, dans une zone de transition entre le sous-continent indien et le sud de la Chine (de l'Himalaya jusqu'au Tibet). Cette espèce est divisée en 2 races régionales dont voici la liste :
T. c. whistleri - nord-ouest de l'Himalaya.
T. c. chrysaeus - centre-est de l'Himalaya, vers le centre de la Chine (Sud-Est-Xizang, Sud-Shaanxi, Yunnan), ouest et nord du Myanmar ; non-nicheur dans le nord de l'Inde et le nord de la Thaïlande.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Rossignol doré n'est pas globalement menacé. Il est rare et local au Pakistan, assez commun dans le centre et l'est de l'Himalaya. Il est assez répandu au Bhoutan mais son statut n'est pas bien établi en Chine.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Rossignol doréFiche créée le 06/11/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net