Rougequeue à gorge blanche

Phoenicurus schisticeps - White-throated Redstart

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Phoenicurus

  • Espèce
    :

    schisticeps

Descripteur

Gray, JE Gray, GR, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 17 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Chez le mâle en plumage nuptial, la tête est bleu indigo terne, mais le front est plus brillant. Les côtés de la tête (joues, oreillons) et le dos sont noirs. Les pointes des tertiaires et le croupion sont châtain. Les ailes affichent une teinte brun noirâtre avec une importante tache alaire blanche de forme longitudinale. La queue est presque entièrement noire, hormis la base des rectrices extérieures qui est châtain. Le menton et les côtés de la gorge sont noirs, le centre de la gorge porte une large tache blanche qui constitue un caractère diagnostique essentiel. Le reste des parties inférieures est châtain-orange, excepté le bas du ventre qui est blanchâtre.
En plumage hivernal, le plumage paraît semblable mais le capuchon et le dos ont des liserés brun-rouille.
Les femelles ont un dessus brun sombre et un anneau orbital chamois. Comme chez son partenaire, une large bande blanche orne le milieu de l'aile. Le croupion et les rectrices externes sont châtain. Les parties inférieures présentent une couleur brun-olive, plus claire que celle du dessus. La tache blanche sur la gorge est présente mais de façon légèrement plus discrète que chez le mâle. Le ventre est blanc-fauve.
Les juvéniles ressemblent aux femelles, mais leur dessus est plus foncé avec de nombreuses taches chamois. La tache gutturale et la bande alaire, blanches, sont beaucoup moins développées.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-throated Redstart,
  • Colirrojo Gorgiblanco,
  • Rabirruivo-de-garganta-branca,
  • Weißkehl-Rotschwanz,
  • csillagos rozsdafarkú,
  • Witkeelroodstaart,
  • Codirosso golabianca,
  • Vitstrupig rödstjärt,
  • Hvitstruperødstjert,
  • žltochvost bielohrdlý,
  • rehek bělohrdlý,
  • Hvidstrubet Rødstjert,
  • tähtileppälintu,
  • cotxa golablanca,
  • pleszka białogardła,
  • baltrīkles erickiņš,
  • Белогорлая горихвостка,
  • ノドジロジョウビタキ,
  • 白喉红尾鸲,
  • 白喉紅尾鴝,

Voix chant et cris

Le chant est une succession assez tranquille de courtes phrases trillées, chacune contenant 2 ou 3 notes très caractéristiques qui commencent de façon hésitante mais se terminent à un rythme plus rapide. Le cri d'alarme est un crépitement sec et aigu qui est parfois précédé par un "zieh" qui traîne en longueur (Ali et Ripley).

Habitat

Le rougequeue à gorge blanche niche dans les habitats subalpins, souvent près des rivières ou des petits cours d'eau. On le trouve juste en-dessous de la ligne des arbres sur des versants exempts de précipitations à l'intérieur de forêts qui sont composés de chênes rabougris ou de genévriers nains. On peut également l'observer dans des boisements qui se régénèrent après des incendies. Cet oiseau fréquente couramment les forêts mixtes de pins et de cyprès, les zones boisées ou se mèlent sapins, bouleaux et rhododendrons. Il apprécie également les zones arides avec des buissons et des arbustes tels que les caraganiers, les chèvrefeuilles ou les épine-vinettes (berberis), à des altitudes qui varient généralement entre 2 400 et 4 500 mètres.
Le rougequeue à gorge blanche hiverne dans des milieux assez similaires, mais également dans des étendues de bouleaux sans feuilles, des prairies ouvertes, des versants rocailleux de collines recouvertes de broussailles, des lits asséchés de cours d'eau et des abords de villages. Pendant la période hivernale, le rougequeue à gorge blanche réside entre 1 400 et 4 200 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les rougequeues à gorge blanche vivent en solitaire ou en couples isolés. Ils forment des petits groupes juste quand ils arrivent de migration. Ces oiseaux déploient une activité incessante et ils sont généralement très craintifs. Ils ont sans doute un comportement plus arboricole que la plupart des autres rougequeues, recherchant leur nourriture dans les buissons ou effectuant des expéditions à partir de perchoirs. En hiver, ils prospectent dans les broussailles pour trouver les baies qui subsistent.
Les rougequeues à gorge blanche sont partiellement sédentaires. Certains mâles se déplacent dans les vallées voisines, d'autres effectuent des mouvements altitudinaux et locaux. Les mouvements migratoires interviennent à partir de la mi-octobre mais, au Tibet, certains individus restent à des altitudes importantes jusqu'à la mi-novembre. Le retour s'effectue au mois de mars. En Chine, les retours s'échelonnent du mois de février à la mi-avril.

Alimentationmode et régime

Les rougequeues à gorge blanche ont un régime mixte. Au printemps et en été, ils consomment principalement des insectes aériens qu'ils capturent après une courte poursuite à partir d'un perchoir. Pendant la période hivernale, ils ingurgitent surtout des baies et des petites graines qu'ils prélèvent dans les arbustes tels que les argousiers ou les petits genévriers.

Reproduction nidification

Au Tibet, la saison de nidification s'étend de la mi-mai au mois d'août. Au Népal, de nombreux jeunes sont visibles de juin à juillet. Le nid a la forme d'une coupe construite avec de la mousse, des herbes, des fines brindilles sèches, des feuilles et du raphia. L'intérieur est garni avec des fines herbes, des fibres végétales, des radicelles, des plumes mais aussi parfois de la laine ou du crin. L'édifice est placé dans un trou d'arbre, dans une cavité de berge ou de rocher, à quelques 2 mètres au-dessus du sol.
La ponte contient 3 ou 4 œufs dont la couleur varie du rouge-crème uni au gris-vert pâle. Occasionnellement la coquille est recouverte de petites taches orange-argile qui sont à peine visibles. La taille moyenne des œufs est de 19 millimètres sur 14 et demi. On ne possède pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Le rougequeue à gorge blanche est originaire de l'Asie Centrale. Son aire de distribution couvre le centre et l'est de l'Himalaya du Népal jusqu'à l'Arunachal Pradesh mais également le centre de la Chine près des cours inférieurs du fleuve jaune et du Yang Tze, dans les provinces du Qinghai, du Xizang et dans le nord du Yunnan. D'après Birdlife, son territoire s'étend sur plus de 750 000 kilomètres carrés. Cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les rougequeues à gorge blanche ne sont pas globalement menacés, ils sont même relativement courants au Tibet et en Chine. Par contre, ils sont plutot clairsemés au Népal. Leur statut au Myanmar est assez incertain, c'est sans doute un rare visiteur d'hiver. D'après Birdlife, la population est stable en l'absence de véritables menaces. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Rougequeue à gorge blancheFiche créée le 12/08/2012 par
publiée le - modifiée le 2012-10-10 20:19:30 © 1996-2019 Oiseaux.net