Torquéole de Hainan

Arborophila ardens - Hainan Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Arborophila

  • Espèce
    :

    ardens

Descripteur

Styan, 1892

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 237 à 300 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les deux partenaires diffèrent essentiellement par la taille, le mâle étant plus grand, mais aussi par la variation des couleurs, ce dernier affichant un ensemble plus éclatant, ce qui est particulièrement net dans la région de la poitrine. Le bec est noir, l'iris brun, une zone de peau nue gris ou rose terne entoure l'oeil. Les pattes sont rouge terne. Le front, les lores, la gorge et les côtés du cou forment un bloc noirâtre qui cerne les couvertures auriculaires blanches. Un discret sourcil blanc part de l'oeil et se prolonge jusqu'à l'arrière de la tête. La calotte et la nuque sont brun sombre finement mouchetés de noir. Le collier orange qui encercle la partie basse du cou est barré et moucheté de noir sur les côtés. Il est formé d'une plaque de plumes rigides et luisantes, ayant l'aspect de cheveux. Le reste des parties inférieures est gris, devenant chamois pâle sur la partie centrale du ventre. Les plumes des flancs présentent une étroite arête centrale blanche. Les plumes du dessous de la queue sont virtuellement sans marquage. Le dessus est brun-olive avec des écailles noires, les scapulaires sont semblables mais avec des bordures châtain. Les plumes des ailes sont gris-brun. Les tertiaires et les couvertures alaires ont des marques noires bien visibles sur l'intérieur et des bordures rousses sur l'extérieur.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Hainan Partridge,
  • Arborófila de Hainán,
  • Perdiz-montesa-cara-preta,
  • Hainanbuschwachtel,
  • hainani erdeifogoly,
  • Hainanbospatrijs,
  • Pernice di Hainan,
  • Hainansånghöna,
  • Hainanhøne,
  • kurička hainanská,
  • koroptev hainanská,
  • Hainanskovhøne,
  • hainaninpyy,
  • perdiu forestal de Hainan,
  • pstropiór maskowy,
  • Хайнаньская кустарниковая куропатка,
  • ハイナンミヤマテッケイ,
  • 海南山鹧鸪,
  • 海南山鷓鴣,

Voix chant et cris

Son cri, que l'on peut restituer de la façon suivante 'kwe-ho, kwe-ho, kwe-ho' est une sorte de sifflement dont la première note est montante et la seconde descendante. Un deuxième oiseau vient parfois se joindre à celui qui chante, émettant une série de notes simples et rapides. Le duo qui s'en suit, accélère alors le rythme et donne plus de hauteur à leur chant.

Habitat

La torquéole de Hainan fréquente les sous-bois des forêts primaires tropicales à larges feuilles persistantes. Elle habite également les forêts de mousson ou les peuplements secondaires à condition qu'après cessation des activités d'exploitation, ces derniers soient bien régénérés et aient retrouvé la totalité ou une grande partie de leur taille et de leurs qualités initiales, à une altitude qui varie entre 650 et 1300 mètres. Comme son nom l'indique, cette torquéole est endémique de l'île d'Hainan. Sa présence sur le continent chinois voisin, en l'occurrence dans la province du Guangsi demande plus ample confirmation.

Comportement traits de caractère

Bien que leur aire soit assez réduite et assez facilement accessible, on a peu de renseignements sur ces oiseaux qui sont en général considérés comme peu attractifs malgré leurs belles couleurs et donc peu étudiés. Les torquéoles mènent en général un existence solitaire, ou alors en petits groupes pouvant compter jusqu'à cinq individus en hiver. En un peu plus d'un demi-siècle, de 1943 à 1994, leur superficie d'habitat est passée de 19320 km carrés à un peu moins de 3000 kilomètres carrés en raison de l'abattage excessif pour le chauffage ou d'autres usages ou du remplacement de la forêt initiale par des arbres qui conviennent à l'exploitation du caoutchouc. De plus, la plupart des zones boisées restantes semblent subir des perturbations ou n'ont plus leurs qualités initiales, si bien qu'elles ne sont plus tout à fait aptes à supporter les exigences de ces oiseaux spécialistes des forêts. Le braconnage et la chasse au fusil peuvent également représenter de réelles menaces pour la torquéole de Hainan. Toutefois les quantités sont souvent si faibles que l'impact sur les populations n'est pas vraiment mesurable. La population totale sur l'île de Hainan était estimée en 1997 entre 3900 et 5200 individus, avec un densité approximative de 6,5 oiseaux au kilomètre carré.

Alimentation mode et régime

Le régime est identique à celui de la plupart des oiseaux du genre arborphila. Les torquéoles de Hainan fouillent dans la litière de feuilles afin d'en extraire des graines, des insectes ainsi que des petits escargots.

Reproduction nidification

La période de reproduction intervient du mois de février au mois de juin. Durant cette période, il est courant d'entendre les appels des oiseaux pendant la parade nuptiale. La couvée est constituée de 2 ou 3 oeufs

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net