Tournepierre à collier

Arenaria interpres - Ruddy Turnstone

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Arenaria

  • Espèce
    :

    interpres

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : 50 à 57 cm.
  • Poids
    : 80 à 110 g
Longévité

20 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le Tournepierre à collier est un limicole ventru de petite taille de la famille des bécassins (anciennement limnodromes). Ce petit échassier d'aspect assez trapu a un plumage bigarré, noir, blanc et marron-roux. La tête et le cou sont noir et blanc, le bec court, noir et un peu retroussé. Le dos noir et marron provoque un contraste harmonieux avec la poitrine noire et le ventre blanc. Les ailes revêtent une coloration noir, blanc et marron, la queue est dans les mêmes teintes. Les pattes, assez courtes, sont rouge orangé.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Arenaria interpres interpres (n)
  • Arenaria interpres morinella (ne Alaska, n Canada)

Noms étrangers

  • Ruddy Turnstone,
  • Vuelvepiedras Común,
  • Rola-do-mar,
  • Steinwälzer,
  • Kőforgató,
  • Камнешарка,
  • 翻石鹬,
  • Steenloper,
  • Voltapietre comune,
  • Roskarl,
  • Steinvender,
  • kamusznik (zwyczajny),
  • kamenár strakatý,
  • kamenáček pestrý,
  • Stenvender,
  • karikukko,
  • Steenloper,
  • キョウジョシギ,

Voix chant et cris

Tournepierre à collier
1ère année

Long trille trru drru qui laisse place aux Hhi-kikikik typique rapide et saccadé.

Habitat

Tournepierre à collier
habitat - ♀ adulte nuptial

Toute l'année, il fréquente le littoral. Il convient toutefois d'introduire une différence. A la fin du printemps et en été, sur son site de nidification, il rejoint la toundra côtière qui présente la végétation et les ressources alimentaires adéquates pour la reproduction. Après la migration, sur son site d'hivernage, il affectionne plutôt les rivages rocheux le long des côtes et des estuaires. Cependant, dans cette dernière période, on peut également le retrouver parfois à l'intérieur des terres, au bord des lacs et des rivières d'eau douce.

Comportement traits de caractère

Tournepierre à collier
Comportement - ♀ adulte nuptial

C'est un grand migrateur. Sa migration peut le porter jusqu'en Afrique Tropicale. La population de tournepierres hivernant en France est estimée à 6 000 oiseaux, la plupart résidant en Bretagne. Les premiers flux sont perceptibles dès la fin du mois de juillet. Au cours de ses activités, le tournepierre marche, court, soulève et retourne des pierres et des morceaux d'algues pour atteindre des aliments, ce qui lui valu son nom. C'est un individu très sociable et il peut être observé en grand nombre sur les côtes européennes à la fin de l'été.

Alimentation mode et régime

Tournepierre à collier
régime

Son régime est adapté à son habitat et peut varier considérablement selon les saisons. De manière générale, il peut être qualifié d'omnivore. Toutefois, la majorité de son alimentation est constituée de mollusques, crustacés et vers marins qu'il capture en effectuant des carottages dans le sol sablonneux. Dans la toundra et à l'intérieur des terres, il peut également se nourrir de graines, d'insectes et de leurs larves.

Reproduction nidification

Les tournepierres arrivent à la fin de mai ou au début de juin sur les sites de reproduction dans les terres arctiques. Ils sont très fidèles à leur territoire et ils occupent en général un endroit déjà occupé les années précédentes. Construit par la femelle sur un îlot rocheux ou dans l'herbe de la toundra, le nid est un simple creux gratté et garni de débris végétaux. La ponte est constituée de 4 oeufs dont la couvaison dure en moyenne de 22 à 24 jours. Les poussins sont nidifuges et prennent leur envol dès le vingtième jour.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/07/2003 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2016 Oiseaux.net