Troglodyte à gorge brune

Troglodytes aedon brunneicollis - House Wren (brunneicollis)

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Troglodytes

  • Espèce
    :

    aedon

Descripteur

Sclater, PL, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Pendant la saison de reproduction, le troglodyte à gorge brune occupe une aire différente de celle du Troglodyte familier. Mais en hiver, les deux espèces cohabitent car ce dernier est présent sur la plus grande partie du territoire mexicain. On distingue essentiellement le troglodyte à gorge brune grâce à son trait oculaire caractéristique chamois, son dos plus roux et moins gris, ses parties inférieures plus chamois et ses petites taches sombres sur le côté de la poitrine.
Le troglodyte à gorge brune adulte présente un capuchon gris-brun sombre devenant plus brun éclatant sur le dos et brun-roux sur le croupion. Le dos et la partie supérieure du croupion sont marqués par des barres transversales sombres. Surtout au niveau des primaires et des secondaires, mais s'étendant également aux tertiaires, on aperçoit une dizaine de barres noirâtres assez évidentes sur l'aile fermée. Les couvertures auriculaires sont mouchetées de gris-brun. Le menton et la gorge affichent une teinte gris-brun qui devient brun chaud sur la poitrine et brun-roux sur les flancs. Les rectrices sont brun vif et sont recouvertes par 15 à 17 barres transversales plus foncées. Le dessous de l'aile est gris-brun. L'iris est brun sombre, le bec et les pattes brunes.
Chez les juvéniles, les plumes sont disposées lâchement autour du cloaque. Les parties inférieures portent quelques mouchetures sombres.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • House Wren (brunneicollis),
  • Chivirin garganta café, Saltapared-continental Gorjicafé,
  • Braunkehl-Zaunkönig,
  • Bruinkeel-winterkoning,
  • Scricciolo golabruna,

Voix chant et cris

Son chant est assez semblable à celui du Troglodyte familier, avec cependant parfois un trille additionnel au début. Le troglodyte à gorge brune émet également un trille aigu et élastique qui rappelle le troglodyte des rochers.

Habitat

Les troglodytes à gorge brune fréquentent les forêts montagnardes de pins ponderosa ainsi que les autres essences de pins. On les trouve également dans les forêts mixtes de pins et de chênes, dans les forêts constituées exclusivement de chênes montagnards, ainsi qu'à la lisière des zones boisées. Son aire de distribution varie de 1600 à 3000 mètres d'altitude. En Arizona, cet oiseau est présent dans les monts Santa Rita, Huachuca et peut-être une multitude d'autres sites montagneux. Au Mexique, on le trouve essentiellement dans la Sierra Madre Occidentale et Orientale ainsi que sur le haut plateau central. Tout au sud, il occupe une aire disjointe sur la Sierra Madre del Sur, dans les états de Guerrero et de Oaxaca.
Trois races sont officiellement répertoriées : la race type Bruneicollis vit dans le centre et le sud du Mexique, à partir de San Luis Potosi et Hidalgo jusqu' à Oaxaca ; la race Cahooni vit dans l'extrême sud de l'Arizona et le plateau central mexicain ; enfin la race Nitidus est confinée aux pentes forestières humides du mont Zempoaltepec, dans l'état d'Oaxaca.

Comportement traits de caractère

Son comportement ne change pas substantiellement par rapport à celui du Troglodyte familier. Deux différences toutefois : le troglodyte à gorge brune fréquente un habitat plus exclusivement montagnard et forestier alors que son voisin du nord a plus tendance à s'installer dans les paysages ouverts, les friches et les terres agricoles, même s'il peut parfois grimper assez haut en altitude (jusqu'à 3000 m) et occuper les zones boisées mais pas trop denses, d'une part ; le Troglodyte familier est un grand migrateur qui déserte les lieux de nidification jusqu'au mois d'avril ou à début mai, à contrario, le troglodyte à gorge brune est présumé sédentaire, même si en hiver, il doit opérer de courtes migrations altitudinales, d'autre part.

Alimentation mode et régime

On possède peu d'informations spécifiques en ce qui concerne l'alimentation du troglodyte à gorge brune. Elle est probablement identique à celle du Troglodyte familier qui vit en Arizona et dans les états du sud-ouest des Etats-Unis, c'est à dire qu'il se nourrit presque exclusivement d'invertébrés : chenilles, sauterelles, scarabées, cigales , punaises et araignées. Seuls 2% de son régime sont constitués de végétaux.

Reproduction nidification

Les nids sont disposés dans des cavités. Ceux de la race nominale n'ont jamais encore été décrits. Ceux de la race Cahooni qui vit dans le sud de l'Arizona ont été localisés dans des cavités naturelles de chênes ou de sycomores, à 5 ou 10 mètres au-dessus du sol. En dépit de nombreux communiqués dont l'intention est de prouver le contraire, les oeufs et les nids des troglodytes à gorge brune ne sont en aucune façon différents de ceux des troglodytes familiers qui vivent plus au nord dans l'Arizona.

Références utilisées

Fiche créée le 31/10/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net