Troglodyte de Socorro

Troglodytes sissonii - Socorro Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Troglodytes

  • Espèce
    :

    sissonii

Descripteur

Grayson, 1868

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Ce troglodyte était placé traditionnellement dans le genre thryomanes. Cependant, il y a peu de temps, l'ensemble des ornithologistes s'est accordé unanimement pour reconnaître que cet oiseau remplissait en fait toutes les caractéristiques du genre troglodyte. Aucune confusion avec une autre espèce n'est possible, car c'est le seul troglodyte sur l'île de Socorro.
Les adultes possèdent un capuchon gris-brun, avec une partie centrale plus sombre sur certaines plumes. Les épaules et le dos sont également gris-brun, mais avec de fines barres très sombres. Le croupion est brun plus éclatant. Les primaires et les secondaires sont gris noirâtre avec des taches grises ou gris blanchâtre, ce qui donne une impression de barres évidentes sur l'aile fermée. Ces barres se développent également sur les tertiaires. Les rectrices gris-brun portent une douzaine de barres noir grisâtre sombre sur l'ensemble de la queue. Les lores chamois et le sourcil chamois pâle contrastent avec le trait postoculaire sombre. Les couvertures auriculaires sont mouchetées de chamois-gris. Le menton et la gorge sont blanc chamoisé, la poitrine est plus nuancée de chamois. Le ventre est chamois blanchâtre, mais avec une coloration plus prononcée sur les flancs, les cuisses et la zone anale. Le dessous de l'aile est chamois-gris. L'iris est brun sombre, le bec brun sombre dessus, plus pâle dessous. Les pattes et les pieds sont bruns.
Les juvéniles se distinguent par leur dessous écailleux sombre. Il n'y a aucune variation géographique, l'espèce est monotypique.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Socorro Wren,
  • Chochín de la Socorro,
  • Socorrozaunkönig,
  • Socorro-ökörszem,
  • Socorro-winterkoning,
  • Scricciolo di Socorro,
  • Socorrogärdsmyg,
  • Socorrosmett,
  • oriešok ostrovný,
  • střízlík sokorský,
  • Socorrogærdesmutte,
  • socorronpeukaloinen,
  • cargolet de l'illa Socorro,
  • strzyżyk blady,
  • Сокоррский длиннохвостый крапивник,
  • ソコロシロハラミソサザイ,
  • 索科罗苇鹪鹩,
  • 索科洛葦鷦鷯,

Voix chant et cris

Les cris sont des 'cheuk, cheuk, cheuk-cheuk' secs ou des 'jihr-jihr' rapides sur le ton de la réprimande et de la protestation. Le chant type rappelle clairement celui d'un oiseau du type troglodyte. Il commence habituellement par deux 'cheuk' bourrus ou plus, se poursuit par un bref et riche gazouillement plutôt grinçant et se termine un ample gloussement ou par un 'swiit-wiit-wiit' clair. La femelle répond au mâle, instaurant une conversation peu aimable.

Habitat

Cette espèce se rencontre uniquement dans les zones boisées et sur les collines broussailleuses. Elle habite exclusivement dans l'île de Socorro, qui est située dans l'archipel de Rivellagigedo, au beau milieu du Pacifique, au large des côtes du Mexique. L'île a une superficie assez réduite (132 km carrés), mesurant 16,5 kilomètres de long sur 11,5 de large. Les troglodytes de Socorro sont assez communs dans les endroits où l'habitat leur convient, cependant leurs effectifs sont largement dépassés en nombre par l'espèce locale de paruline à joues noires (parula pitiayumi).

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau sédentaire. Il recherche sa nourriture dans l'étage inférieur de la végétation et à même le sol où il retourne le tapis de feuilles. Il monte sur des vieilles souches ou il grimpe le long des troncs à la manière des grimpereaux.

Alimentation mode et régime

On ne possède aucune information

Reproduction nidification

Le nid du troglodyte de Socorro n'a jamais été décrit, mais on en a découvert un, situé dans la cavité d'un tronc pourrissant . Ceci renforce encore l'argument de la plupart des ornithologistes qui pense qu'il faut le placer dans le genre troglodyte, ce dernier ayant un mode de reproduction essentiellement cavernicole. Apparemment le troglodyte de Socorro niche très tôt dans la saison, des familles avec des jeunes issus du nid et possédant toutes leurs plumes ayant été aperçus dès le début du mois d'avril.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/11/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net