Vanneau à tête blanche

Vanellus albiceps - White-crowned Lapwing

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanellus albiceps

(Gould, 1834)


Ordre : Charadriiformes

Famille : Charadriidés  ;

Genre : Vanellus

Espèce : albiceps

Espèce monotypique

Chant :

Biométrie :

Taille : 32 cm
Envergure : -
Poids : 201 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Witkopkiewiet (af), čejka laločnatá (cs), Hvidkronet Vibe (da), Weißscheitelkiebitz (de), White-crowned Lapwing (en), Avefría Coroniblanca (es), viiksihyyppä (fi), fehérfejű bíbic (hu), Pavoncella testabianca (it), シロガシラトサカゲリ (ja), Hvitkronevipe (nb), Witkruinkievit (nl), czajka białołbista (pl), Abibe-de-coroa-branca (pt), Белоголовая пигалица (ru), cíbik bielohlavý (sk), Vitkronad vipa (sv), 白头麦鸡 (zh)

Identification :
Vanneau à tête blanche Ce vanneau aquatique de taille moyenne se distingue principalement grâce à sa bande alaire blanche, ses longues caroncules jaunes qui pendent à partir de la base du bec et ses longues pattes à la teinte jaune verdâtre. En vol, il est reconnaissable à ses ailes majoritairement blanches mais ornées de noir au niveau des primaires, ce qui rappelle à bien des égards les vanneaux à ailes blanches (crassirostris) et les vanneaux à queue blanche (leucurus). Une grande zone noire de forme carrée recouvre les moyennes et les grandes couvertures. On peut apercevoir un long éperon noir au niveau du joint carpial. Les adultes ne peuvent être confondus. Une large rayure blanche orne le capuchon et va du front jusqu'à la nuque. Le reste de la tête Vanneau à tête blanche et du cou sont gris. Ils sont séparés du brun des parties supérieures par une fine ligne blanche. Les couvertures alaires noires sont bordées par une bande blanche. La queue est blanche à la base et noire à la pointe. Les parties inférieures sont entièrement blanches. Le bec est jaune avec une pointe noire. Un anneau orbital jaune encercle les iris de couleur jaunâtre. Il n'y a pas de variations saisonnières.
Les femelles se distinguent de leur partenaire par la bordure brune qui encadre le capuchon blanc. Les juvéniles ont des éperons et des caroncules moins proéminents. Leur capuchon blanc est plus réduit, les couvertures alaires sont liserées de chamois. Les parties supérieures blanches et brunes sont tachetées de brun plus sombre.

Chant : Les vanneaux à tête blanche émettent des "kip kip kip" rudes, tranchants et et aigus. Ils délivrent également des "kwip, Kwip, Kwip......" assez analogues (Nick Borrow).

Habitat : Les vanneaux à tête blanche fréquentent les berges sableuses des rivières dans les contrées ouvertes et dans les forêts. Ils préfèrent généralement les larges cours d'eau avec des bancs de sable et des îles. Cependant, pendant les périodes d'inondation, on peut aussi les observer dans les petites rivières, les marais et les lagunes.

Distribution : Ces oiseaux sont originaires du continent africain. Leur aire de distribution couvre principalement l'Afrique Occidentale de la Sénégambie et de la Sierra Leone jusqu'à l'ouest du Soudan ainsi que l'Afrique Centrale de l'ouest du Zaïre jusqu'au nord-ouest de l'Angola. Des populations isolées vivent également dans le sud-est de la Tanzanie, le long du fleuve Zambèze et dans le sud du Mozambique. Un total de 50 à 75 oiseaux sont connus pour nicher sur la côte du Gabon. L'espèce est monotypique, c'est Vanneau à tête blanche à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Comportements : Les vanneaux à tête blanche vivent en solitaire, en couples ou petits groupes qui rassemblent généralement de 6 à 12 individus. Certaines bandes peuvent contenir jusqu'à 30 oiseaux qui fréquentent les bancs de sables, les vasières et les rochers des rivières. Ils recherchent également leur nourriture dans les prairies proches des cours d'eau.
En Afrique Occidentale, ces vanneaux migrent vers des zones plus sèches quand les rivières débordent et sortent de leur lit. Des mouvements locaux ont été enregistrés en Gambie, en Sierra Leone, au Niger, dans le nord du Nigéria et dans d'autres endroits. Parfois, ils sortent même de leur aire de nidification. Les populations qui vivent au sud de l'équateur Vanneau à tête blanche se déplacent lorsque les précipitations sont à leur paroxysme.

Nidification : En Afrique Occidentale et en Afrique Centrale, la reproduction se déroule de janvier à mars, avec parfois une extension jusqu'à mai. En Afrique Orientale, elle a lieu de juillet à octobre. La période de nidification intervient principalement pendant la saison sèche. Les vanneaux à tête blanche sont monogames, ils nichent habituellement en couples isolés, excepté au Zaïre où on les trouve en colonies lâches. Au Nigéria, les nids sont distants d'au moins 400 mètres les uns des autres. En Afrique du Sud, on a répertorié 1, 46 couple par kilomètre de rivière.
Les territoires sont âprement défendus contre les congénères et les autres espèces d'oiseaux, particulièrement lorsque les petits ont éclos. Les nids sont placés à terre en bordure Vanneau à tête blanche d'une rivière lorsque les eaux sont basses. Les vanneaux creusent une petite dépression dans le sable ou entre des galets. Ils garnissent la cavité peu profonde avec des petites bâtonnets ou des galets. Exceptionnellement, il peut n'y avoir aucune garniture. La ponte comprend de 2 à 4 œufs, quand elle est exposée au soleil, elle soit être humidifiée fréquemment. L'incubation dure plus de 25 jours. Les petits ont des parties supérieures tachées de chamois et de noir, un dessous blanc et un collier clair sur l'arrière du cou. Les parents couvrent parfois les œufs avec des matières végétales quand ils quittent le nid. Les nids sont parfois victimes du piétinement des crocodiles, des hippopotames et de divers ongulés.

Régime : Les vanneaux à tête blanche consomment des insectes, en particulier des coléoptères, des fourmis, des mantes religieuses et des guêpes de la famille des mutillidés. Ils ingurgitent également des vers de terre, des mollusques, des crustacés et des petits poissons. Les matières végétales font aussi partie du menu.

Protection / Menaces : D'après le Handbook, les vanneaux à tête blanche ne sont pas globalement menacés. Les effectifs ne sont pas quantifiés, mais ces oiseaux sont estimés comme assez communs dans certaines régions. Toutefois, comme ils ne fréquentent pas toutes les rivières, leur aire de distribution est considérée comme plutôt limitée. La répartition est très irrégulière : ces oiseaux sont rares en Gambie, répandus mais clairsemés en Sierra Leone, localement communs en certaines saisons au Nigéria. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : LE VANNEAU.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Vanneau à tête blanche


Fiche créée le 01/12/2012 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 30/10/2014 04:37:41 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Le guide Ornitho : Le guide le plus complet des oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient : 900 espèces

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche

Vanneau à tête blanche