Actions pour la sauvegarde de l'Aigle impérial

Aurélien Audevard
En Bulgarie, les problèmes principaux pour l'Aigle impérial sont en premier lieu l’électrocution due aux lignes électriques et pylônes mal isolés, ainsi que la dégradation des habitats impactant les possibilités de nidification et d'alimentation. Des efforts considérables ont été déployés entre 2013 et 2018 pour réduire la mortalité par contact électrique. Des km de câbles souterrains ont remplacé les lignes aériennes, environ 3 000 pylônes ont été isolés et les lignes électriques aériennes mises aux normes dans les habitats clés de l'espèce, des perchoirs ont été installés à une certaine hauteur des fils pour permettre aux oiseaux de se poser en toute sécurité.

D’autre part, la construction de nids artificiels et la protection des nids à risque par des bénévoles ont contribué à la croissance de la population. Le nombre de paires vient d'atteindre 35 avec la découverte, dans la région de Yambol (Sud-est de la Bulgarie), d’un couple immature formé d'oiseaux de 2 ans dont le territoire est particulièrement riche en ressources alimentaires puisqu’il y existe une très importante colonie de petits rongeurs (Souslik d’Europe). Ils pourront occuper un nid artificiel déjà en place lors de la prochaine saison de reproduction. C'est une bonne nouvelle pour la survie de l'espèce dont le statut est classé « VU » (vulnérable) au niveau global sur la liste rouge de l'UICN.

Les travaux entrepris pour la sauvegarde de l'Aigle impérial en Bulgarie ont fait l'objet du projet "Life for the Imperial Eagle" qui a été nominé pour les prix "LIFE 2020" de la Commission européenne.

Source:Société bulgare de protection des oiseaux (BSPB), article du 12.06.2020

Créé le 26/06/2020 par Lucile Colmiche © 1996-2020 Oiseaux.net