Epée de Damocles sur la nidification 2020 des Bernaches à cou roux

La Bernache à cou roux niche dans la toundra sibérienne arctique, sur les péninsules du Taimyr, de Gydan et de Yamal.

D.Collin
Elle hiverne principalement sur les côtes ouest et nord de la Mer Noire, en Dobroudja (ou Dobrogée) bulgare et roumaine, ainsi qu'au sud-ouest de l'Ukraine. Environ 80 pour cent de la population mondiale de l'espèce passe l'hiver en Roumanie et en Bulgarie. Ici, chaque année, des passionnés d'ornithologie viennent en janvier observer les oies autour du grand lac de Durankoulak. Chaque matin, les oies s'abattent sur les champs à la recherche de nourriture. Au coucher du soleil, c'est l'envolée spectaculaire vers les berges du lac où elles seront à l'abri pour la nuit.

Malheureusement, la population de Branta ruficollis a fortement décliné, atteignant actuellement le statut "VU" (Vulnérable) de la liste rouge de l'UICN. Le 29.05.2020, environ 20.000 tonnes de diesel se sont déversées dans la nature suite à la rupture d’un réservoir de stockage de la centrale thermique de Norilsk-Taimyr Energy Company, située sur la péninsule de Taimyr. La majeure partie s’est déversée dans les rivières Daldikan et Ambarnaya. Cette dernière se jette dans le grand lac arctique Piassino qui appartient avec certitude à l’aire de nidification de la Bernache à cou roux (relevés de balises GPS à l'appui). Des barrages flottants ont été disposés sur la rivière pour tenter d'éviter l'atteinte du lac, mais on devra attendre pour comprendre quelle sera l'importance de l'impact de cette pollution sur l'espèce.

Source Savebranta Savebranta , article du 10.06.2020

Créé le 20/06/2020 par Lucile Colmiche © 1996-2020 Oiseaux.net