Amytis noir

Amytornis housei - Black Grasswren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Maluridés

  • Genre
    :

    Amytornis

  • Espèce
    :

    housei

Descripteur

Milligan, 1902

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 29 à 35 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce gros passereau trapu présente une longue et large queue qui est maintenue en position basse. Chez le mâle adulte, la tête et le haut du dos sont noirs avec une multitude de stries longitudinales blanches. Le bas du dos est châtain contrastant avec les rectrices très foncées. La surface du ventre est noire. Le dessous de la gorge est abondamment strié de blanc, comme le capuchon. L'abdomen noir est d'une couleur unie et n'affiche aucun motif décoratif.
Les iris sont bruns, le bec noir ou noirâtre, souvent avec une petite tache claire au niveau de la mandibule inférieure Les pattes ont une teinte qui varie du gris-brun foncé au noir.
Chez la femelle, le plumage est assez identique mais la taille est plus modeste. Le bas de la poitrine et le ventre forment un bel ensemble roux. Les immatures sont semblables à leurs parents.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Grasswren,
  • Maluro negro,
  • Schwarzkehl-Grasschlüpfer,
  • kormos létrafarkú,
  • Zwarte Grassluiper,
  • Scricciolo d'erba nero,
  • Svart grässmyg,
  • Svartgressmett,
  • zamatovec tmavý,
  • trávníček žíhaný,
  • Kimberleygræssmutte,
  • mustaruohomaluri,
  • malur canós negrós,
  • zielak czarny,
  • Чернобрюхий травяной малюр,
  • クロセスジムシクイ,
  • 黑草鹩莺,
  • 黑草鷯鶯,

Voix chant et cris

Les répertoires des cris et des chants ne sont pas bien connus. Le chant principal est relativement bref et bas, avec des notes introductives qui sont suivies par de nombreux éléments divers, y compris un vibrato bourdonnant.
On peut entendre un trille court, d'une hauteur assez égale, mais parfois celui-ci a de petits infléchissements sifflés montants et descendants. Ces vocalisations sont plus variées que la plupart de celles des autres membres de la famille des maluridés. Les cris de contact sont des "sip" rudes. Les cris d'alarme sont des "tik" puissants et crépitants.

Habitat

Les amytis noirs vivent presque exclusivement sur les escarpements sableux qui se sont effondrés. Il apprécient également les affleurements rocheux, les gorges et les petits ravins qui agrémentent souvent le plateau de Kimberley. La couverture terrestre dominante sur laquelle ils se déplacent est composée généralement de grosses touffes d'herbes et de graminées du genre Triodia.

Comportement traits de caractère

Les amytis noirs sont considérés comme des oiseaux sédentaires. Les juvéniles semblent avoir une dispersion relativement limitée, s'éloignant peu de leur lieu de naissance.

Alimentationmode et régime

Les amytis noirs ont un régime varié et mixte, ils consomment principalement des insectes et des végétaux, surtout des graines d'herbe. Ils cherchent leur nourriture à terre, dans les petites crevasses rocailleuses et autour des grosses touffes de Triodia. Ils ont une activité terrestre, ils volent rarement, et contrairement aux autres membres de la famille des maluridés, ils tiennent rarement la queue dressée quand ils se restaurent.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de décembre à mars. Les amytis noirs mènent souvent une reproduction coopérative, c'est à dire que le couple nicheur est aidé par un ou plusieurs assistants qui contribuent à la réalisation des tâches parentales. Les groupes de coopération sont composés jusqu'à six jeunes oiseaux en plus des 2 partenaires.
Le nid est une masse volumineuse et large, surmontée d'un dôme et pourvue d'une entrée latérale ainsi que d'une piste d'atterrissage. Les matériaux qui le forment sont surtout des herbes entremêlées, des feuilles et des racines dont le rôle est de protéger les épaisses parois contre les précipitations. L'intérieur de la coupe est tapissé avec des feuilles sèches et de fins brins. L'édifice est placé à moins de 50 centimètres au-dessus du sol, tout au sommet d'une grosse touffe.
La ponte contient 1 ou 2 œufs qui sont couvés par la femelle. Les oisillons sont ravitaillés par les 2 adultes et par tous les assistants qui sont présents. On ne possède aucune information concernant la durée d'incubation et la longueur du séjour au nid. Les oisillons demeurent probablement dans le groupe familial jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur indépendance.

Distribution

Les amytis noirs sont endémiques du nord-ouest du continent australien. Leur aire de distribution, très réduite, couvre une surface légèrement supérieure à 32 000 kilomètres carrés sur le plateau de Kimberley, en Australie Occidentale. Son territoire s'étend du golfe de l'Admirauté jusqu'à la rivière Isdell en passant par le plateau de Mitchell.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le HBW alive, cette espèce n'est pas globalement menacée. Malgré leur aire restreinte, ils semblent assez abondants. Toujours selon la même source, la densité est de 10 nids tous les 3 kilomètres carrés ou de 16 couples par tronçon de 2 km. Les terrains accidentés qu'ils fréquentent, les protègent assez efficacement contre les incendies qui forment le danger primordial.
D'après Birdlife, les effectif totaux sont estimés à 15 000 individus matures.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Amytis noirFiche créée le 14/01/2015 par
publiée le - modifiée le 14-01-2015
© 1996-2020 Oiseaux.net