Bec-croisé des sapins

Loxia curvirostra - Red Crossbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Loxia

  • Espèce
    :

    curvirostra

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : 27 à 29 cm.
  • Poids
    : 40 à 53 g
Longévité

4 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Bec-croisé des sapins
♂ adulte
Bec-croisé des sapins
♀ adulte

Les bec-croisés ont la particularité anatomique d'avoir un bec assymétrique. Les deux parties se croisent à l'extrémité. Il s'agit d'une adaptation permettant d'extraire, avec l'aide de la langue, les graines des cônes de conifères. Le Bec-croisé des sapins l'a assez long et bien développé. Il montre également un dimorphisme sexuel important. Les mâles sont vivement colorés contrairement aux femelles qui ont un plumage cryptique.
Le Bec-croisé des sapins mâle adulte nuptial a le plumage du corps d'un rouge-vermillon intense quand il est usé. Le croupion est la région où le rouge est le plus vif. Les ailes et la queue sont brun sombre. Pas de barre claire dans l'aile. Il existe des variations individuelles. Certains mâles, probablement en partie des "2e année", apparaissent couleur orange, voire même se rapprochent de la couleur des femelles.
La femelle adulte apparaît jaune verdâtre. Chez elle aussi, c'est le croupion, jaune vif, la partie du corps la plus colorée, mais cachée par la pointe des ailes au repos. Le jaune verdâtre n'est pas uni mais d'aspect pointillé comme sur la calotte ou tacheté de gris comme sur les parties inférieures. Certaines femelles sont plus grises d'ensemble. Il y a chez elles aussi des variations individuelles. Ailes et queue brunâtres, pas de barre alaire. Les petites pattes griffues sont rougeâtres ou brunâtres.
Le juvénile se reconnaît à son plumage froid, sans couleur, et surtout très tacheté/strié de brun partout. Les plumes des ailes, neuves, ont des bordures pâles, ce qui crée un effet de barre alaire au niveau des grandes couvertures, mais pas au point de le confondre avec un jeune bifascié. Le bec est plus pâle aussi. Dès le premier hiver, le jeune oiseau devient "de type femelle". On le distingue de la femelle adulte aux liserés qui persistent sur les couvertures alaires.

Indications subspécifiques 19 sous-espèces

  • Loxia curvirostra curvirostra (n, w and c Europe to ne Siberia and n Mongolia)
  • Loxia curvirostra balearica (c and s Spain, Balearic Is.)
  • Loxia curvirostra corsicana (Corsica)
  • Loxia curvirostra poliogyna (s Italy, nw Africa)
  • Loxia curvirostra guillemardi (e Balkans and Turkey to the Caucasus and s Ukraine)
  • Loxia curvirostra altaiensis (ne Kazakhstan, sw Siberia and w Mongolia)
  • Loxia curvirostra tianschanica (se Kazakhstan to Tajikistan and nw China)
  • Loxia curvirostra himalayensis (Himalayas to s China)
  • Loxia curvirostra meridionalis (s Vietnam)
  • Loxia curvirostra japonica (se Siberia, ne China, Korea, Sakhalin and Kuril Is. and Japan)
  • Loxia curvirostra luzoniensis (Luzon. n Philippines.)
  • Loxia curvirostra minor (se Canada and ne USA)
  • Loxia curvirostra percna (Newfoundland)
  • Loxia curvirostra sitkensis (coastal s Alaska to coastal w USA)
  • Loxia curvirostra bendirei (inland sw Canada and inland nw USA)
  • Loxia curvirostra benti (c Rocky Mts.. wc USA.)
  • Loxia curvirostra grinnelli (wc to sw USA)
  • Loxia curvirostra stricklandi (sw USA to s Mexico)
  • Loxia curvirostra mesamericana (Guatemala and Belize to Nicaragua)

Noms étrangers

  • Red Crossbill,
  • Piquituerto común,
  • cruza-bico,
  • Fichtenkreuzschnabel,
  • keresztcsőrű,
  • Kruisbek,
  • Crociere,
  • mindre korsnäbb,
  • Grankorsnebb,
  • krivonos smrekový,
  • křivka obecná,
  • Lille Korsnæb,
  • pikkukäpylintu,
  • trencapinyes comú,
  • Krossnefur,
  • krzyżodziób świerkowy,
  • egļu krustknābis,
  • krivokljun,
  • Клёст-еловик,
  • イスカ,
  • 红交嘴雀,
  • 紅交嘴雀,

Voix chant et cris

Bec-croisé des sapins
♂ 2ème

Le cri du Bec-croisé des sapins est un "tiup" bas et sonnant avec mélange des deux voyelles. Il est répété, souvent pendant de longs moments, à un rythme moyen. C'est également le cri émis régulièrement lors des déplacements et qui sert de cri de contact. Il porte loin et permet l'identification lors des suivis de migration par exemple.
Le chant est un pot-pourri continu peu sonore, comme en sub-song, haché et fait de notes variées, certaines mélodieuses et d'autres moins agréables, grinçantes. On comprend que le chant ne joue pas le même rôle que chez les autres espèces pour lesquelles il est territorial, donc bien audible.

Habitat

Bec-croisé des sapins
♂ adulte

Le Bec-croisé des sapins est tributaire des conifères pour son alimentation. Il niche dans les forêts conifériennes naturelles ou non.

En Europe, il niche surtout en pessière. En Afrique du Nord, il est dans les pinèdes à Pin d'Alep.
À la mauvaise saison, les oiseaux deviennent mobiles, surtout ceux du nord de l'aire, et le spectre des habitats fréquentés augmente. Les pessières artificielles l'attirent spécialement, mais aussi les pinèdes de différentes espèces, P. nigra, sylvestris, etc., ainsi que les plantations de conifères exotiques de l'étage collinéen. On peut aussi le trouver en feuillus à consommer des graines non conifériennes.

Comportement traits de caractère

Bec-croisé des sapins
♀ adulte

La particularité physique majeure des bec-croisés est, comme leur nom l'indique, leur bec à mandibules croisées, prévu ainsi pour prélever les graines de conifères, leur nourriture principale, sous les écailles des cônes de ces arbres.

Bec-croisé des sapins
♂ 2ème
Le Bec-croisé des sapins, contrairement à ce que son nom suggère, se nourrit principalement en Europe de graines d'épicéa Picea abies. Il grimpe dans les rameaux en s'aidant de ses pattes et de son bec, un peu comme un perroquet, et il vise les cônes. Le cône est séparé de l'arbre au prix d'un effort considérable. Ensuite, l'oiseau le transporte sur une branche convenable, le tenant fermement avec ses doigts, afin d'extraire chaque graine de façon répétitive. Il commence par le bas du cône et remonte en spirale vers le haut, poussant avec le bec pour ouvrir chaque écaille et récupérant la graine avec la langue. L'écaille se retrouve incisée en son milieu par le bec, ce qui est la signature du travail du bec croisé. Un écureuil par exemple procède différemment, il coupe carrément l'écaille à sa base avec ses incisives.
Le bec-croisé se déplace en fonction des ressources alimentaires. Il le fait en petits groupes. Il peut quitter brusquement un endroit si la nourriture s'y raréfie. Il se reproduit quand la nourriture est abondante et à maturité, à n'importe quel mois de l'année à l'échelle de l'espèce toute entière.

Vol

Le Bec-croisé des sapins a un vol rapide et bondissant, avec des séquences de rapides battements entrecoupées de pauses brèves.

Alimentationmode et régime

Bec-croisé des sapins
♂ adulte

Le Bec-croisé des sapins a un régime spécialisé. Il se nourrit principalement de graines de conifères prélevées directement sur les cônes grâce à son bec spécialement conformé dans ce but.

Bec-croisé des sapins
♂ adulte
La langue joue un rôle important. C'est elle qui récupère la graine libérée par les mandibules. La taille du bec varie suivant les sous-espèces et la taille des graines qu'elles sont amenées à consommer. Un bel exemple d'adaptation.
Il consomme aussi marginalement d'autres graines, des graines de feuillus (érables, bouleaux, aulnes, ormes, etc.), des graines d'herbacées aussi et enfin quelques menus invertébrés tels que des pucerons ou des larves de type chenille.

Reproduction nidification

Bec-croisé des sapins
♂ 2ème

Le Bec-croisé des sapins est connu pour calquer sa reproduction sur l'état de maturité des graines de conifères dont il nourrit sa nichée. La saison est donc modulable dans une certaine mesure. Il est aussi moins attaché à un territoire que bien d'autres espèces. D'une année à l'autre, une situation locale peut être bien différente et il n'hésitera pas à se déplacer pour trouver de bonnes conditions de reproduction. En Europe, on sait qu'il niche très tôt, en fin de saison hivernale et des nichées volantes sont donc visibles dès le printemps.

Bec-croisé des sapins
♂ adulte
Cependant, dans les Pyrénées, la reproduction peut intervenir dès novembre lorsque les cônes des pins commencent à s'ouvrir, signe de maturité.
Le nid est construit par la femelle haut dans un conifère, sur une branche horizontale dans la végétation retombante ou dans une fourche au départ de plusieurs branches secondaires. C'est un nid volumineux fait de brindilles et d'aiguilles de conifères, d'herbes, de morceaux d'écorce et de mousse. La coupe est tapissée d'herbes plus fines, de lichens, de plumes et de poils. La femelle dépose 3 à 4 œufs blancs teintés de vert et nettement tachés de brun au gros bout. L'incubation dure environ 14 jours, assurée par la femelle qui est nourrie par le mâle par régurgitation. Les poussins sont nidicoles et sont nourris par le mâle les cinq premiers jours, et ensuite par les deux parents. Ils abandonnent le nid au bout de 18 à 22 jours et sont encore nourris par les parents pendant un mois. Leurs mandibules ne sont pas croisées à la naissance mais elles se modifient avec la croissance.

Distribution

Bec-croisé des sapins
♂ adulte

Le Bec-croisé des sapins est une espèce holarctique forte de 22 sous-espèces. La ssp nominale "curvirostra" à elle seule a une aire qui s'étend des Îles britanniques et d'Espagne au nord-est de la Chine et à l'extrême sud-est de la Russie dans la région de l'Amour. La ssp "corsicana" est résidente en Corse, balearica à Majorque, guillemardi des Balkans au Caucase. 7 autres ssp s'observent dans le sud, l'est et le sud-est asiatique. La ssp poliogyna des montagnes du Maghreb mérite peut-être un statut spécifique. En Amérique du Nord existent 9 ssp. dont la répartition est calquée sur celle des forêts conifériennes, donc essentiellement dans l'ouest et au nord-est du continent.

Menaces - protection

Bec-croisé des sapins
♀ 2ème
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Actuellement, le Bec-croisé des sapins est commun et répandu dans sa vaste aire de distribution et l'espèce n'est pas menacée globalement. Il est évident que les populations insulaires sont en principe plus vulnérables mais cela n'est pas encore documenté.
Le réchauffement climatique actuel, qui fragilise les peuplements de conifères et ouvre la voie à leurs ravageurs, peut devenir un vrai problème pour lui.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bec-croisé des sapinsFiche créée le 01/07/2003 par
publiée le - modifiée le 19-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net