Bécassine des marais

Gallinago gallinago - Common Snipe

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Gallinago

  • Espèce
    :

    gallinago

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : 44 à 47 cm.
  • Poids
    : 80 à 120 g
Longévité

12 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Bécassine des marais
adulte
Bécassine des marais
Poussin

Une bécassine se reconnaît à son très long bec. La Bécassine des marais ne déroge pas à cette règle. Elle est dans la moyenne des 18 espèces du genre Gallinago connues au monde. Son bec verdâtre à pointe noire fait un peu plus de deux fois la longueur de la tête.
Seconde caractéristique, le plumage très cryptique, couleur herbes sèches et très rayé en long dessus pour rehausser la ressemblance avec les végétaux qui l'entourent, dans une cariçaie par exemple. Le dessus du corps est brun sombre et noir et sur ce fond, de longues bandes crème à roux clair se détachent nettement, imitant des feuilles sèches de Carex. Les scapulaires en font autant.
La tête elle aussi est très rayée pour ne pas rompre l'illusion. La calotte est noire avec une ligne blanche médiane et les côtés sont roux pâle rayés de deux bandes brunes dont l'une passe sur l'œil noir, le dissimulant. De son côté, la queue est rousse, barrée de brun et bordée de blanc. Le cou et la poitrine sont roux sombre, densément et finement striés-barrés de brun.
Les flancs sont blancs roussâtres, nettement barrés de brun. Le ventre est blanc sans taches. Les pattes, assez courtes mais aux doigts longs, sont jaune verdâtre.
Ce n'est qu'au vol que l'on distingue le trait blanc à l'arrière de chaque aile au niveau du bras, ce qui la distingue d'autres bécassines.
Il n'y a pas de dimorphisme sexuel.
Le poussin est comique à voir, petite boule au duvet bariolé un peu clown, à condition d'avoir la chance, faible, de tomber dessus.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Gallinago gallinago gallinago (c and n Europe and Asia)
  • Gallinago gallinago faeroeensis (Iceland, Faroe Is., Orkney and Shetland Is.)

Noms étrangers

  • Common Snipe,
  • Agachadiza común,
  • narceja-eurasiática,
  • Bekassine,
  • sárszalonka,
  • Watersnip,
  • Beccaccino,
  • enkelbeckasin,
  • Enkeltbekkasin,
  • močiarnica mekotavá,
  • bekasina otavní,
  • Dobbeltbekkasin,
  • taivaanvuohi,
  • becadell comú,
  • Hrossagaukur,
  • (bekas) kszyk,
  • mērkaziņa,
  • kozica,
  • Бекас,
  • Berkik ekor-kipas,
  • タシギ,
  • 扇尾沙锥,
  • นกปากซ่อมหางพัด,
  • 田鷸〔扇尾沙錐〕,

Voix chant et cris

Bécassine des marais
adulte

Le cri à l'envol, quand dérangée, est typique, inconfondable, mais difficile à traduire. C'est un "chhhhhut" dur et sonore. Il est souvent poussé plusieurs fois de suite.
Le chant est le fait du mâle en vol au-dessus du territoire. Il consiste en la répétition de syllabes dures et sonores, émises soit en continu ("kiakkiakkiakkiakkiakkiak..."), le plus souvent par deux ("kituk kituk kituk kituk kituk...").
En vol toujours, le mâle produit aussi comme un long chevrotement d'une durée de 2 à 3 secondes dont l'intensité croît puis diminue. On pourrait le croire sorti de la gorge d'un mammifère. En fait, il est produit par la vibration des rectrices lors des piqués de la parade nuptiale. Il est difficile à transcrire ("hinhinhinhinhinhinhinhinhinhinhinhinhin").

Habitat

Bécassine des marais
adulte

La Bécassine des marais est très liée à l'eau douce, qu'elle soit libre ou captive. En effet, elle ne peut se nourrir que dans les substrats humides à gorgés d'eau que son long bec doit pouvoir pénétrer, et ceci à tous les stades de son cycle annuel.


Elle se reproduit dans les marais d'eau douce, les queues d'étangs, les bords de tourbières et autres milieux ouverts incultes et à sol imprégné d'eau.
Au passage et sur les zones d'hivernage, elle se cache moins car il n'y a plus d'enjeu vital. On peut l'observer alors sur les vasières très dégagées. C'est par exemple un hôte classique des vasières dégagées par la vidange des plans d'eau piscicoles à l'automne. Elle y côtoie d'autres limicoles tels que Vanneaux huppés ou Bécasseaux variables.

Comportement traits de caractère

Bécassine des marais
adulte

La Bécassine des marais a un plumage très cryptique en milieu herbacé. Cela lui permet de se cacher en cas de danger, en restant immobile, là où d'autres fuiraient au vol.

Bécassine des marais
adulte
On peut l'approcher en y allant doucement, mais pas si près qu'avec la Bécassine sourde, qui ne fuit que lorsqu'on va marcher sur elle.
Quand elle est en alerte, elle s'accroupit et s'envole brusquement et avec une vigoureuse poussée lorsqu'on est à quelques mètres d'elle, lançant son cri sec,
Elle est territoriale en période de reproduction et défend son territoire. En revanche, dès la reproduction terminée, elle redevient sociable et recherche la compagnie de ses congénères. C'est ainsi qu'on peut voir sur les vasières automnales des troupes de bécassines bien soudées.

Vol

Bécassine des marais
adulte

C'est au décollage de l'oiseau qu'on peut le mieux apprécier la puissance de ses ailes et la vigueur de son vol aux battements rapides.

C'est d'ailleurs une caractéristique de la famille. Ainsi, la bécassine prend rapidement de la vitesse et de l'altitude d'un vol un peu erratique qui se stabilise par la suite. Le bec est tenu un peu incliné vers le bas.
En déplacement "longue distance", le vol est rapide et direct.
Au moment de la parade nuptiale, le mâle effectue des piqués rapides accompagnés d'un "chant" produit par la vibration des rectrices que l'on appelle "chevrotement".

Alimentationmode et régime

Bécassine des marais
adulte

La Bécassine des marais se nourrit en sondant le sol humide ou la vase de son long bec sensible. Elle aspire alors les "vers" sensu lato et invertébrés qui s'y trouvent.

Bécassine des marais
adulte
Ce sont soit des invertébrés qui passent leur vie dans le substrat comme les oligochètes (vers de terre), soit les formes larvaires de taxons aériens à l'état adulte comme certains insectes (taons, éphémères, etc.). Le régime inclut aussi quelques petits crustacés et mollusques. Certaines boues d'épandage et/ou d'épuration riches en matière organique l'attirent particulièrement.

Reproduction nidification

Bécassine des marais
adulte

La Bécassine des marais est monogame, c'est à dire qu'elle se reproduit par couples territoriaux. Cependant, dans les milieux très favorables du nord de l'aire, la densité peut atteindre les 100 couples au km².

Bécassine des marais
adulte

La reproduction a lieu de (mars)avril à juin. Le mâle arrive 10 à 15 jours avant la femelle, ce qui lui permet de se délimiter un territoire au-dessus duquel il va parader à l'arrivée d'une femelle.
C'est la femelle qui construira le nid dans un endroit à l'abri de l'eau et couvert de végétation basse. Il est fait d'herbes fines, a une largeur d'une 10e de cm et une épaisseur de 2-5 cm. Habituellement, il est bien caché dans la végétation retombante.
En général, la femelle dépose 4 œufs vert brunâtre tachetés de sombre. L'incubation dure environ 18 à 20 jours, assurée par la femelle. Les poussins à l'éclosion portent un duvet blanchâtre et tacheté très cryptique. Les deux parents les nourrissent pendant une 10e de jours, après quoi ils sont capables de trouver seuls leur nourriture. Ils courent dans la végétation environnante, mais retournent au nid pour dormir. Les jeunes peuvent voler 15 à 20 jours plus tard.

Distribution

Bécassine des marais
adulte

L'aire de nidification de la Bécassine va de l'Islande à la Sibérie orientale et au Kamtchatka, sur toute la longueur du continent eurasiatique et en latitude dans la moitié nord de la "Zone tempérée Nord".
L'hivernage a lieu au sud du continent ainsi qu'en Afrique au nord et même au sud du Sahara, conditionné bien sûr par la présence de l'eau.

Menaces - protection

Bécassine des marais
adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas globalement menacée et c'est étonnant quand on voit la hauteur des prélèvements annuels de la chasse estimés à 1 000 000 d'individus rien qu'en Europe.
Déjà le déclin des populations nicheuses est avéré en Europe moyenne. On peut donc craindre pour elle à l'avenir.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bécassine des maraisFiche créée le 27/01/2024 par
publiée le - modifiée le 11-02-2024
© 1996-2024 Oiseaux.net