Brève azurine

Hydrornis guajanus - Javan Banded Pitta

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pittidés

  • Genre
    :

    Hydrornis

  • Espèce
    :

    guajanus

Descripteur

Müller, PLS, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 93 à 106 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cet oiseau de moyenne taille, les sexes sont différents. Les sous-espèces présentent également des différences considérables. Quelques caractères remarquables font de cet oiseau une espèce absolument inoubliable : large sourcil jaune éclatant ou jaune-orange, masque et capuchon noirs, gorge blanche à jaune-blanc, parties supérieures châtain-brun brillant avec une large rayure blanche le long des couvertures alaires et queue bleue. L'ensemble de ces caractères communs permet d'identifier toutes les sous-espèces des deux sexes hormis les femelles de Java (race Guajana) qui affichent un sourcil chamois doré et une calotte brun doré.
Les femelles de toutes les sous espèces et les mâles de Java ont un dessous finement barré, de la poitrine jusqu'aux sous caudales. Les bandes brun noirâtre alternent avec les bandes plus ou moins jaunes, jaune-chamois ou rose-orange. Les mâles des autres races ont du bleu-violet foncé sur les parties inférieures avec des barres jaunes sur la poitrine et sur les flancs. La race Irena se distingue par son originalité : elle a un dessous entièrement pourpre avec de nettes barres orangées sur les côtés de la poitrine.
Les juvéniles présentent la même bande alaire blanche et la même queue bleue que les adultes, mais leur plumage est brun avec un sourcil chamois. Dans un premier temps, leur poitrine est recouverte de stries qui sont remplacées par des barres avec l'âge.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Javan Banded Pitta,
  • Pita barrada de Java,
  • pita-de-bandas,
  • Javabindenpitta,
  • tűzpitta,
  • Javaanse Blauwstaartpitta,
  • Pitta fasciata,
  • javajuveltrast,
  • Gulbrynpitta,
  • pita pásikavá,
  • pita páskovaná,
  • Gyldenbrynet Pitta,
  • tulikulmapitta,
  • kurtaczek prążkobrzuchy,
  • Синехвостая питта,
  • Paok pancawarna,
  • キマユシマヤイロチョウ,
  • 蓝尾八色鸫,
  • 爪哇藍尾八色鳥,

Voix chant et cris

Sur l'ensemble de son aire de distribution, deux cris très différents sont répertoriés. Le premier est un 'poww' abrupt, plutôt explosif et descendant. Le second est un 'pprrr' ou 'kurr' relativement bas, court et légèrement tremblotant. Le premier cri est assez puissant, alors que le second est plus discret. Selon les régions, les cris peuvent présenter quelques variantes, notamment en ce qui concerne le premier qui est plus ou moins tonitruant. En Malaisie, la brève azurine ne chante pas toute l'année. Ses vocalises commencent début mars et s'achèvent en juin. Le reste de l'année, elle est relativement silencieuse.

Habitat

La brève azurine est avant tout un oiseau des forêts primaires, mais on la trouve également dans les zones boisées subissant un abattage sélectif, pour peu qu'il y subsiste des parcelles de grands arbres. Contrairement aux autres espèces de brèves elle évite généralement les zones de broussailles. Bien souvent, elle est également absente des forêts marécageuses proches du littoral. Pour cette raison, dans de nombreuses régions, telles que la Thaïlande péninsulaire, on ne la trouve que dans les forêts intérieures. Pourtant, occasionnellement, la brève azurine fréquente des habitats plus dégradés, notamment en Thaïlande et en Malaisie. A Java également, cet oiseau semble capable de s'adapter aux modifications subies par la forêt. Selon les régions, la brève azurine vit à des altitudes diverses.
En Malaisie, c'est surtout un oiseau des régions basses et des collines accidentées. En Thaïlande, elle ne grimpe guère au-delà de 600 mètres. A Sumatra, elle vit généralement en-dessous de 750 mètres. A Bornéo par contre, c'est un oiseau des collines et des montagnes, vivant le long des crêtes arides jusqu'à 1675 mètres. Dans le centre et à l'ouest de Java, la brève azurine atteint 1220 mètres, mais cette situation est plutôt exceptionnelle et, la plupart du temps, elle vit du niveau de la mer jusqu'à 950 mètres. On reconnaît officiellement 4 sous-espèces de brève azurine dont voici la répartition : race nominale Guajana (est de Java et Bali) - race Affinis (ouest de Java) - race Schwaneri (Bornéo) - race Irena (Sumatra, péninsule Malaise de la Tenasserim jusqu'à Singapour).

Comportement traits de caractère

Grâce à l'émission des cris, on suppose que les couples recherchent leur nourriture séparément tout en gardant le contact par leurs appels. En dépit de leurs couleurs éclatantes, les brèves azurines peuvent être extrêmement discrètes à certains moments de l'année, sautillant dans la végétation épaisse au moindre danger. A d'autres périodes, elles semblent plus confiantes, bien que cette apparente sociabilité soit nettement moins développée que chez d'autres espèces qui partagent la même aire de distribution. Elles s'aventurent rarement sur les sentiers, préférant rester dans les sous-bois. Dès qu'elles sont dérangées, elles ont tendance à s'envoler sur une courte distance avant d'atterrir et de fuir en sautillant rapidement. Toutefois, les brèves azurines fréquentent exceptionnellement les paysages ouverts tels que les lits asséchés des cours d'eau ou les routes qui donnent accès aux zones d'abattage dans les forêts exploitées intensivement.

Alimentationmode et régime

Selon les régions, le menu diffère légèrement, mais dans l'ensemble la brève azurine peut être considérée comme un carnivore qui se nourrit presque exclusivement d'invertébrés. A Bornéo, le menu est constitué de fourmis, de hannetons, de cafards, de verts plats (platyhelminthes) et d'une grande variété d'insectes. Dans le centre et l'est de cette île, la brève azurine se nourrit surtout d'escargots terrestres et d'insectes mais certains oiseaux consomment également des petites baies de couleur orange ; à Java, elle ingurgite des coléoptères, des fourmis, des chenilles, des vers de terre et des escargots. En péninsule malaise, elle mange principalement des escargots.

Reproduction nidification

La période de reproduction est différente selon les régions. En Malaisie péninsulaire et à Sumatra, les brèves azurines de la race Irena se reproduisent pendant toute l'année. A Bornéo, la saison est plus marquée et les oiseaux nichent surtout pendant les mois les plus secs. Cependant, il est possible que la période des nids aille jusqu'au début de la saison des pluies. A Java, la nidification s'étend de janvier à juin, avec un pic dans l'activité entre février et avril.
Les nids sont toujours placés au-dessus du sol, la plupart du temps dans un arbre à 2 ou 3 mètres de hauteur. Ce sont de larges masses en forme de globe constituées de feuilles mortes et de fibres. Les plus grands mesurent entre entre 19 et 24 cm de diamètre et 40 cm de longueur. Ils sont courbés autour du dôme et leur base est souvent formée de morceaux de plantes grimpantes. D'autres nids sont fabriqués presque entièrement de larges feuilles. Leur structure extérieure est composée avec des frondes de fougères et des petites brindilles en décomposition. L'intérieur est garni de petites radicelles noires. Occasionnellement, en Thaïlande, certaines constructions sont coiffées d'un toit. La ponte comprend généralement 3 ou 4 oeufs. En Thaïlande, ces derniers ont une couleur blanchâtre avec une multitude de stries et de taches brun violacé placées sur la partie la plus large. A Java, les oeufs ont plutôt une couleur crème avec des mouchetures éparses noires ou sépia. Sur certains oeufs, les motifs sous-jacents gris-lavande ou gris cendre foncé forment les marques principales.
Grâce à l'observation de la race Irena qui se reproduit en captivité, on possède des renseignements sur les moeurs reproductives de la brève azurine. La ponte varie de 3 à 5 oeufs. Chaque oeuf est déposé à 27 heures d'intervalle. L'incubation qui est partagée par les deux parents dure 13 jours. Les oisillons quittent le nid au bout de 15 jours. Les jeunes sont capables de se nourrir seuls dès qu'ils sont âgés de 4 jours. Néanmoins, les deux parents, et surtout la femelle, continuent à les assister occasionnellement.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Brève azurineFiche créée le 01/03/2008 par
publiée le - modifiée le 01-03-2008
© 1996-2021 Oiseaux.net