Brève grenadine

Erythropitta granatina - Garnet Pitta

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pittidés

  • Genre
    :

    Erythropitta

  • Espèce
    :

    granatina

Descripteur

Temminck, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 53 à 70 g
Distribution

Distribution

Description identification

La brève grenadine possède une tête entièrement noire surmontée par une calotte rouge éclatant qui va de l'œil jusqu'à la nuque. Les côtés du capuchon sont bordés par un étroit sourcil bleu pâle composé de longues plumes rigides. La gorge est teintée de brun. Les plumes du manteau et du dos sont noires à la base et présentent à l'extérieur de larges bandes violet qui virent au bleu-violet sur le bas du manteau et au bleu pur sur le croupion. La queue est bleu foncé. La poitrine affiche une couleur variable. Ses plumes sont habituellement noires à la base, avec un lustre violet brillant sur la moitié extérieure, ce qui donne à la poitrine une apparence générale violet. Chez certains individus, le violet de la poitrine est mixé avec un peu plus de violet bleuâtre. Plus rarement, le violet est remplacée par une couleur bordeaux. La partie basse de la poitrine, le ventre et les couvertures sous-caudales forment un ensemble rouge cramoisi. Les primaires et les secondaires sont noirâtres avec des bordures bleues plus ou moins larges, les tertiaires sont bleues. L'ensemble des ailes est noirâtre avec une évidente tache alaire bleu pâle brillant au niveau des grandes et des moyennes couvertures. Le dessous des ailes est brun noirâtre. Le bec est noir. Les contours de la bouche et la tache située à la base des 2 mandibules sont orange-vermillon. Les pattes et les pieds sont gris-bleu ou lavande pâle.

Les juvéniles sont entièrement bruns, plus foncés sur le dessus que sur les parties inférieures. Quelques traces et infiltrations de bleu sont visibles, notamment au niveau du sourcil et en bordure des primaires et des secondaires. Le dessus de la queue est bleu, la poitrine est légèrement mouchetée. La pointe du bec est orange. Chez les jeunes oisillons, le contour de la bouche et la pointe du bec sont rouge-corail.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Erythropitta granatina granatina (Borneo. except n.)
  • Erythropitta granatina coccinea (Malay Pen. and Sumatra)

Noms étrangers

  • Garnet Pitta,
  • Pita Granate,
  • Granatpitta,
  • gránátpitta,
  • Granaatpitta,
  • Pitta granata,
  • Granatpitta,
  • Granatpitta,
  • pita granátová,
  • pita granátová,
  • Granatpitta,
  • korupitta,
  • kurtaczek granatowy,
  • Гранатовая питта,
  • Paok delima,
  • ムラサキヤイロチョウ,
  • 榴红八色鸫,
  • นกแต้วแล้วแดงมลายู,
  • 石榴紅八色鳥,

Voix chant et cris

Le cri est un sifflement monotone et paisible mais qui porte à longue distance. En qualité, il est ventriloque, tremblotant et s'étire en longueur. Ce sifflement enfle en volume et s'arrête brusquement. La fin abrupte et formant une sorte de trémolo est sans doute le caractère le plus pertinent qui permet de le différencier du cri de l'eupète à longue queue, qui est assez semblable. On peut également entendre un "prr prr prr" bas, calme et ronronnant (voir plus bas, comportements).

Habitat

La brève grenadine est un oiseau des forêts pluviales de plaine. Dans la région de la Sonde, on la trouve presque exclusivement dans les forêts primaires ou dans les parcelles sélectivement exploitées qui sont parvenues à un bon stade de régénération. Cependant, il arrive parfois qu'on détecte sa présence dans des habitats plus dégradés. On peut parfois entendre ses cris dans les sous-bois épais d'une forêt secondaire dont les arbres n'excèdent pas une hauteur de 15 mètres. A Sumatra, certains observateurs l'ont même repérée dans des zones ayant subi une exploitation assez sévère. Dans la péninsule malaise, cette espèce vit habituellement en-dessous de 300 mètres d'altitude, alors qu'à Sumatra, elle est restreinte aux zones côtières et aux collines basses qui ne dépassent pas 200 m. A Kalimantan, partie indonésienne de Bornéo, la brève grenadine fréquente à la fois les forêts primaires et secondaires. A Sarawak, on la trouve surtout dans les forêts inondables, dans les zones boisées qui bordent les cours d'eau ainsi que dans les kérangas, bien qu'elle soit moins courante dans ces dernières. Dans le nord de Bornéo, cette brève se cantonne dans les régions de plaine, mais on on la trouve localement jusqu'à 600 mètres d'altitude. Dans l'est de Kalimantan, la brève grenadine peut grimper jusqu'à environ 280 m. Dans cette région, son aire coïncide avec celle de la Brève à bandeau.

Comportement traits de caractère

En dépit de ses couleurs éclatantes, la brève grenadine est parfois difficile à observer dans son habitat forestier. On la repère surtout grâce à son cri. Cependant, une fois qu'elle a été repérée, elle s'avère souvent assez familière. Les individus mais aussi les couples recherchent leur nourriture dans les zones les plus humides et les plus sombres et ils restent en priorité dans les parties les plus denses des sous-bois. Ils fouillent sur le sol humide, dans la litière de feuilles, souvent à proximité des souches et des branches d'arbre tombées. Ils passent la majorité de leur temps à terre, même si, en cas de disputes territoriales, il leur arrive de se percher entre 1 et 3 mètres au-dessus du sol. En général, la plupart des vocalises sont émis à partir du plancher, les oiseaux changeant d'emplacement entre chaque cri. Contrairement à la plupart des autres espèces de brèves, la brève grenadine se nourrit rarement sur les sentiers forestiers.

En Malaisie péninsulaire, cet oiseau accomplit une intéressante parade : lorsque deux brèves se rencontre après une période intense de chant, ils se font face, courbent la tête et produisent un cri faible et ronronnant. Bien que ce rituel soit interprété par certains comme un cérémonial de salut, sans doute des prémices à l'établissement du couple, on ne peut s'empêcher de le rapprocher de celui de la brève iris, qui est tout à fait semblable et qui sert à marquer les limites du territoire.

Alimentationmode et régime

A Sarawak, dans le nord de Bornéo, les ingrédients qui composent le menu sont parfaitement identifiés. Il s'agit de criquets, de coléoptères, d'asticots, de fourmis, mais aussi de graines rondes et fermes, ce qui tend à prouver que les fruits tombés sont souvent consommés. Les jeunes oisillons sont nourris avec des petits scarabées et des escargots. En Malaisie, cette espèce consomme principalement des fourmis.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois d'avril au mois d'août, ce qui correspond à la partie la plus sèche de l'année. En Malaisie, on a pu décrire un nid dans tous ses détails. Il était situé à terre, dissimulé derrière une branche d'arbre morte contenant encore de nombreuses feuilles, en bordure d'un chemin forestier. Le nid avait la forme d'une coupe surmontée d'un dôme. Il était construit principalement avec des feuilles en décomposition, des nervures de feuilles et d'autres fibres végétales. L'entrée latérale mesurait environ 7 centimètres de diamètre et était orientée en direction du sentier, ce qui permettait aux adultes d'avoir un accès plus facile au nid. Les nids trouvés à Kalimantan sont légèrement différents : ils sont composés de ficelles entortillées et de feuilles sèches. Ils mesurent seulement 15 cm de diamètre, ce qui est considérablement plus petit que les nids de brèves à capuchon (Pitta sordida). La ponte comprend généralement deux œufs, de couleur blanc brillant, avec de larges éclaboussures brun vineux sur la partie la plus large de la coquille. De nombreux petits points brun foncé viennent souvent se superposer à ces taches. Dans un nid observé en Malaisie, l'incubation durait environ 18 à 19 jours. On n'en connaît pas plus.

Distribution

La brève grenadine est endémique du sud-est du continent asiatique. Son aire s'étend du Tenasserim, au sud de la Birmanie jusqu'à Bornéo, en passant par la Thaïlande péninsulaire, la Malaisie et Sumatra. Deux sous-espèces sont officiellement reconnues : Pitta granatina granatina , la race nominale, est confinée à l'île de Bornéo. P.g. coccinea vit à Sumatra, en Malaisie en Thaïlande péninsulaires, dans l'extrême sud de la Birmanie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Sa répartition est très inégale selon les régions. C'est un oiseau assez courant en Malaisie. Son statut et ses effectifs sont inconnus en Birmanie et en Thaïlande où il n'a pas été aperçu depuis de nombreuses années. A Singapour, la race est éteinte. A Sumatra, l'espèce est rare et confinée aux plaines de la côte orientale. On possède plus de renseignements concernant Bornéo, car l'espèce y est assez commune, notamment dans le nord de l'île et Sarawak. Dans un fragment de forêt vierge près de Kuching, la population est estimée à près de 10 habitants au kilomètre carré.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Brève grenadineFiche créée le 22/06/2008 par
publiée le - modifiée le 23-06-2008
© 1996-2021 Oiseaux.net